Mise à jour le jeudi 12 novembre 2015

 
       
Accueil Cavités du Jura Vaudois Ouest Recherche

La Baume à la Rose

 
Commune Le Chenit
140
 
Inventaire Jura Vaudois partie Ouest
Page  
 
 
Dénivellation - 92 m
Développement  300 m
 
Cotation Seulement pour spéléo
 
Le Trou n° 35 , pages 5-7 Le Trou n° 42 , pages 20-21
       
Visité le samedi 12 mai 2007 jusqu'à -71 m
 

Même à quelques mètres de l'entrée, cette baume est peu visible.

Photo du mercredi 11 novembre 2015

 

Photo du mercredi 11 novembre 2015

L'entrée d'un bon diamètre domine un puits de 28 mètres, mais avec les arbustes elle est bien camouflée.

Photo du mercredi 11 novembre 2015

 

Photo du samedi 12 mai 2007

 

Photo du mercredi 11 novembre 2015

 

Photo du mercredi 11 novembre 2015

 

Photo du mercredi 11 novembre 2015

 

Photo du mercredi 11 novembre 2015

 

Photo du samedi 12 mai 2007

 

Photo du mercredi 11 novembre 2015

Le puits d'entrée est séparé dans le haut, nous allons commencé la descente par celui-ci.

Photo du samedi 12 mai 2007

 

Photo du samedi 12 mai 2007

Les frangins entament la descente avec les traditionnelles querelles de leurs ages, ils ont la dizaine.

Photo du samedi 12 mai 2007

Le petit rouspète car le grand a passé la corde sur son épaule.  :-)

 

 

 

Depuis le bas du puits de 28 mètres on distingue bien la séparation de l'entrée.

 

Après le passage du palier incliné et quelques manipulations de cordes pour se retrouver à la verticale du puits suivant, c'est parti pour le P38 nettement plus arrosé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes dans la salle de forme allongée.

 

Quelques mètres de galerie plus basse et nous atteignons le point le plus profond de cette partie du gouffre, nous sommes à -71 m

 

 

 

 

 

Une petite gouille à l'autre extrémité de la salle confirme que ce dernier puits est bien arrosé.

 

Une des deux cheminées au plafond de la salle.

 

Le P38 vu du bas.

 

 

 

Et une autre encore.

 

Le programme du retour est simple, il faut suivre la corde.

 

 

 

 

 

Dès la sortie du P38 on aperçoit la lumière du jour, mais avant d'attaquer la remontée du dernier puits il reste quelques manipulations pas simples pour décrocher les cordes, sans décrocher mes gaillards de celles-ci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cordes sont retirées, les arbustes peuvent recommencer leurs pousses.

 

Et pour finir, connaissez-vous ce qui est exceptionnel dans cette région ? les colonies de fourmis.

 

 

Baume Visitée le samedi 12 mai 2007 jusqu'à -71 m, avec Antoine et Yann

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Cavités du Jura Vaudois Ouest Recherche
 

Auteur: