Mise à jour le 23 décembre 2015

 
       
Accueil Cavités du Jura Vaudois Ouest Recherche

La Grande Baume du Pré d'Aubonne

 
Commune Gimel
23
 
Inventaire Jura Vaudois partie Ouest
Page 116
2
 
Dénivellation 125 m
Développement 780 m
 
Cotation Seulement pour spéléos
 
Le Trou n° 42 , pages 18-19 www.abimes-speleologie.fr
       
Baume visitée le 6 octobre 2007
 
 
Photo du samedi 15 janvier 2005
 
Photo du samedi 15 janvier 2005
Ouuuuh, j'ai peur
Photo du samedi 15 janvier 2005
 
Photo du samedi 15 janvier 2005
 
Photo du samedi 15 janvier 2005
 
Photo du samedi 15 janvier 2005
Le P8 de l'entrée
Photo du samedi 6 octobre 2007
Dans le P8 de l'entrée
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007
L'entrée du laminoir.......ça va salir et mouiller
Photo du samedi 6 octobre 2007
Une des 4 gouilles du laminoir
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007
Le fiston préfère être à plat ventre pour le final, bon bien tant qu'il suit.
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007
 
Photo du samedi 6 octobre 2007

Voilà ce que je pensais être l'amarrage du P40.
En fait ces chevilles à la sortie du laminoir ne sont plus utiles.

Photo du samedi 6 octobre 2007
 
 
Le ressaut de 3 mètres après le laminoir.
 
L'amarrage du P40.
Voilà ce qui arrive quand il y a déjà une corde et que vous en rajoutez deux.
 
Le départ du P40.
 
 
 
 
 
 
 
Arrivée sur le palier à -32.
 
 
 
 
 
 
 
Fin du P10 (P40)
 
 
 
 
 
L'entrée dans la galerie surcreusée, franchement glissante.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Des os du chauve-souris je suppose. Pour agrandir cliquer sur la photo ou -> ici <-

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le surcreusement.
 
 
 
 
 
 
 
Départ dans le P7.
 
 
 
 
 
Le fond du surcreusement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La suite de la galerie 10 mètres après le P7, ça devient moins large voir trop étroit pour moi.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Montée du P7.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le surcreusement encore.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Montée du P10 (bas du P40)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ambiance grand puit dans le P40
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et encore une gouille, ah si seulement il y avait aussi un surcreusement.
 
Couché dans la boue pour faire envie à sa maman.
 
 
 
Voici la cause de la plus grande difficulté de la journée, l'odeur de cadavre jusqu'au milieu du P40
 
 
 
 
 
Il est 17h41, l'heure d'avoir la banane.  :-)
 
 
Mon point de vue:

Dates:                      7 septembre 2006 (tentative) et 6 octobre 2007
Météo:                      Temps sec après une nuit avec un peu de pluie
Visiteurs:                  1 adulte et 1 enfant
Temps sous terre:      5 heures
Photos:                      227 dont 132 dans cette galerie

Zones visitées:           Réseau direct et inférieur jusqu'au P8
Humidité constatée:  4 Gouilles dans le laminoir et ça mouille pas mal au bas du P40. Un ruisselet coule dans le surcreusement
Chauves-souris:          Aucune
Stalactites ou mites:   Quelques petits spécimens

- Approche courte à pied
- Facile à trouver.....sans GPS

- Pas de problème avec le P8 d'entrée
- Passage dans la première salle .....oups terrible cette odeur de cadavre. Ce parfum nous suivra jusqu'au milieu du P40 et c'est pas cool.
- Le laminoir: il m'a foutu les boules en 2006, mais après réflexion le seul problème est qu'il faut se prendre pour un hippopotame. C'est très boueux et il y a 4 gouilles, par contre il n'y a aucune étroiture verticale et en largeur ce n'est jamais un problème.
- A la sortie du laminoir il y a de la place dans le méandre pour renfiler le baudrier au cas où comme nous vous n'aviez pas envie de tout salir d'entrée.
- Lorsque vous arrivez à un ressaut et qu'il y a 3 chevilles à disposition ne vous faites pas avoir, ce n'est pas le départ du P40, ces chevilles ne sont plus utiles.
 
- L'amarrage du P40 est sur-chevillé, autour de 10 à disposition.
- Si on veut éviter la déviation à -3 mètres il faut faire un amarrage en Y avec les chevilles les plus éloignées, mais il faut pas mal se pencher.
- Si vous lisez bien la description il y a un large palier à -32m. Personnellement j'aurai écrit qu'il y avait un P32 et un P10.
- Si vous faites l'amarrage du P32 en Y, pas d'amarrage intermédiaire
- Au palier traversez et remonter d'un mètre en face.
- Le P10 a 2 chevilles ø 8 pour l'amarrage et 2 chevilles ø 8 pour des amarrages intermédiaires à -1.5 mètre et -3.5 mètres environ.
- Mon problème a été que la corde de 50 mètres était trop courte avec tous ces amarrages pour arriver au pied du P10. Je conseillerai une 60 voir 70 mètres.

- L'entrée de la galerie surcreusée est extrêmement glissante, comme d'ailleurs l'approche du P7. C'est la raison pour laquelle des chevilles ø 8 sont à disposition pour installer une main courante.
- Ce qui provoquera le problème suivant, une corde de 10 mètres est trop courte pour le P7
- Le méandre élargi amenant au P8 est encore bien étroit, mais ce n'est pas grave car je n'avais plus de corde à disposition.
 

 

Baume visitée le 6 octobre 2007, avec Antoine

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Cavités du Jura Vaudois Ouest Recherche
 

Auteur: