Mise à jour le 15 mars 2017

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Chiens de protection des troupeaux

 
 

Que nous le voulions ou non, le loup est de retour en Suisse depuis 1995.

Les éleveurs n'ont pas eu le choix, ils ont pris des mesures de protection nécessaires dont l'introduction dans les troupeaux de chiens de protection.

 
 

  www.protectiondestroupeaux.ch     Infos

  www.protectiondestroupeaux.ch     Carte de présence de tous les chiens de protection en Suisse

  www.agridea.ch                    Coordination de la protection ds troupeaux

  www.pronatura.ch                Le retour du loup en Suisse

  www.kora.ch                         Situation des grands prédateurs et leurs dégâts

  www.wwf.ch                          Protection des troupeaux

  www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr     Adopter les bons gestes

  www.haute-savoie.gouv.fr    Les bons gestes à adopter en présence de chiens de protection des troupeaux

       
 
 


En tant qu'amateur de course à pied et VTTiste, si il y a bien quelque chose que je déteste, ce sont les chiens. Alors n'aller pas imaginer que je suis un pro chiens.
Je n'ai jamais possédé de chien, je suis un parfait néophyte, alors si vous êtes comme moi j'espère que mes témoignages vous aiderons à accepter ces gardiens.

Mon premier message est:

  Ne comparez pas le chien domestique avec un chien de protection de troupeau 

Le premier cité est parfois mal éduqué ou de mauvais caractère, le second a été sélectionné, éduqué, entraîné et testé, et en plus il sera évalué régulièrement.

Si vous vous comporter correctement, comme indiqué sur les panneaux d'information, ils vous reconnaîtrons comme inoffensif et n'aurons pas besoin de vous fragiliser le mollet.

En Suisse deux races de chiens sont utilisées actuellement pour protéger les troupeaux:
- Le Maremmano Abruzzese d'origine Italienne........................https://fr.wikipedia.org
- Le Montagne des Pyrénées (Patou) d'origine Française.......https://fr.wikipedia.org

Nouveauté 2016
Il est maintenant déconseillé de traverser des pâturages avec CPT si vous randonnez avec un chien domestique, même tenu en laisse.
Ce sont les statistiques des événements qui ont justifié ces nouvelles recommandations.
Nouveau flyer du site www.protectiondestroupeaux.ch
 

 
 
 
16 octobre 2016  -  Maupas en dessus de Corbeyrier

Une petite vidéo tournée par Daniel de www.transpiree.com

La vidéo de la rencontre.

 
 
 
22 août 2016  -  Chalets de Mont Ferron

Pour une fois je livre un témoignage qui n'est pas le mien, et d'une personne que je ne connais qu'à travers sa quantité de reportage en vidéos de qualité sur des itinéraires de randonnée.

Je parle d'Alexandre de Randorama74
www.youtube.com   et   http://randorama74.centerblog.net   et   www.altituderando.com

Cliquer sur camptocamp pour lire le témoignage de Randorama74

 
 
 
10 juillet 2016  -  Curson

Ce dimanche de juillet très chaud, nous décidons d'aller visiter le plus haut sommet de la chaîne du Jura, le Crêt de la Neige.
Alors que nous entrons dans le pâturage de Curson, nous observons au loin un troupeau de mouton.

Quelques minutes d'observation plus tard nous avons repéré un berger, un chien de berger, et deux chiens de protection qui m'ont bien l'air d'être des Patous.

 

Le troupeau se trouve à 200 mètres environ, lorsqu'un des chiens le quitte et effectue une balade circulaire en direction du refuge du Curson.
Dans le même temps nous continuons notre chemin en direction du refuge, car maintenant nous sommes presque décontracté avec ce type de bête. :-)
La porte du refuge s'entrouvre et un homme lui parle et lui gratouille le crâne.

 

Soudain l'attitude du CPT change, il fonce contre nous et aboie copieusement.
Nous ne bougeons plus, nous ne "répondons" pas, nous restons très calme en résumé.

 

Le Patou se calme également et quitte la zone en secouant la queue, attitude classique et normale d'après mes observations.

 

Il a retrouvé son copain, ou sa copine.

 

Un couple de randonneur approche du refuge, cette fois l'évaluation s'effectuera à deux.
 
Nous continuons notre balade en direction du Crêt de la Neige.

Nous avons été très surpris de ne pas voir le panneau d'information traditionnel présent à l'entrée de chaque pâturage où des chiens de protection sont en activité, j'ai donc informé les responsables de la réserve de la Haute Chaîne du Jura.
Leur réponse rapide est rassurante, le propriétaire du troupeau a été contacté et va remédier à cette absence de panneaux d'avertissements.

Avec ou sans panneaux l'attitude à avoir lorsqu'un Patou approche est toujours la même, rester tranquille, le laisser vous identifier, et lorsqu'il est calme poursuivre son chemin.

Dalle de lapiaz du Crêt de la Neige

 
 
3 juillet 2016  -  Creux du Croue

Ce dimanche de juillet nous partons à deux visiter le Creux du Croue.
La météo est splendide, alors pour rapporter le plus de photos représentatives nous imaginons un parcours en boucle passant par le Crêt des Danses, le Creux du Croue, puis nous monterons jusqu'au Noiremont des Français avant de redescendre son arête nord.
A l'entrée du Creux deux panneaux nous informent, il y a du chien de protection.
( panneau 1  et panneau 2 )

Nous sommes super heureux car ce sera l'occasion de mettre en pratique la formation du jour précédent, mais encore faut-il avoir la chance de croiser la bête.  :-)
 

Alors que nous descendons du Crêt des Danses les premiers sons de cloches retentissent, yes, nous allons être en situation.
Nous sommes à 200-300 mètres quand nous sommes repéré.
Le chien fait mine de rien mais quand même il se dirige vers la sente. Il se gratte, se roule, mais n'aboie pas.

 

Il continue sa stratégie de nous ignorer, nous continuons à avancer tranquillement.

Rocky  -  Montagne des Pyrénées (Patou)

Nous commençons à être un peu trop intrusif à son goût, alors la position d'observation assise est de rigueur.

  

 

Quelques timides aboiements mais nous avançons toujours et les montons également ce qui fait que nous commençons à être sérieusement entourés.

 

Un mouvement inattendu, un bruit ou je ne sais quoi, toujours est-il que quelques montons effectuent une brusque accélération de fuite qui n'échappe pas au surveillant qui à son tour sprint vers nous pour voir ce qui se passe.
Nous ne bougeons plus, il s'arrête, observe et repart tranquillement.
Le final en vidéo.

 

Nous quittons la zone tranquillement, nous sommes totalement ignorés des moutons et du chien.

Une dizaine de minutes plus tard nous observons un couple traversant le troupeau.
Ils marchent à vive allure sans se soucier que leur démarche provoque la fuite rapide de quelques moutons, alors ce qui devait arriver arriva, monsieur le chien s'approche très rapidement et aboie bruyamment.
Au lieu de calmer le jeu ils continuent leur marche rapide et agite leur sac à dos en direction du chien qui commence à s'énerver et tourner dans leurs dos.
Une fois en dehors du troupeau le chien se calme et va retrouver ses copains.

Pour nous c'est évident trois principes de base n'ont pas été respecté:
- Déranger le moins possible les animaux.
- Ne pas provoquer avec des gestes brusques.
- Gardez son calme.
La différence de comportement du chien avec nous ou avec ce couple était énorme, mais ce n'était pas la faute du chien.

Creux du Croue

 
 
2 juillet 2016  -  La Savoleyre

Ce samedi 2 juillet 2016 je participe à une journée d'information de pro natura sur le thème des chiens de protection des troupeaux.
Après la matinée consacrée à l'information sur le retour du loup en Suisse et aux mesures de protections envisageables dont la présence du chien avec les troupeaux, place à l'exercice en situation réelle dans le pâturage de la Savoleyre.
 

Après bien quelques virages sur le sentier, le faux mouton est en approche.

 

Soudain Sibelle juge que les intrus sont désagréablement trop proches et se décide pour une analyse.
La vidéo de l'identification

 

Très rapidement nous sommes évalué comme inoffensif, il faut dire que certain participants trichent et commencent à gratouiller la bête, qui forcément apprécie.
Attention, il ne faut pas faire cela pour le bien de l'animal qui ne doit pas être déconcentré et oublier sa tâche, la surveillance.

 

Comme une star Mlle prend la pose afin que tous les participants puissent immortaliser son pelage.

 

 

Sibelle  -  Montagne des Pyrénées (Patou)

 

 

Après ce premier épisode plutôt sympathique nous attendons le deuxième "prédateur à touriste", le nommé Zorro.
Comme la vedette se fait attendre, nous photographions les moutons.

 

Soudain le voici, il était bien caché dans un amas de moutons, il nous a laissé les dépasser pour nous "attaquer" par derrière.
Malheureusement trop rapide pour une vidéo.

 

A nouveau nous sommes classés dans les inoffensifs à deux pattes, Zorro est très calme, nous sommes très mouillés, et ce beau mélange permet une cohabitation sans aboiement.

 

Nous profitons de ce moment de détente pour immortaliser le gardien avant de rejoindre le berger de la Savoleyre.

Zorro  -  Montagne des Pyrénées (Patou)

Nous rejoignons le berger qui nous accueille avec ses trois chiens, ceux-ci sont utilisé pour diriger le troupeau, c'est un autre style mais là encore nous avons à faire avec des chiens très bien dressés et obéissants.

Après cette expérience on ne peut être que totalement rassuré par le comportement de ces chiens surveillants, mais évidemment c'est beaucoup plus facile d'être calme quand on est accompagné par trois spécialistes.

Bref, c'était vraiment cool, je ne peux que vous conseiller ces journées d'initiation proposées par pro natura
En 2015 des journalistes ont participés, voici l'article du 24 heures.

 

 
 
21 juillet 2015  -  Spicherli

Ce mardi c'est l'ascension des Barrhorn via la cabane de Tourtemagne qui va m'occuper.

En montant la route du barrage de Tourtmann je tombe sur le panneau d'avertissement concernant les chiens de protection des troupeaux.
 

Je ne tarde pas à repérer le surveillant, mais comme il me tourne le dos j'imagine qu'en faisant peu de bruit il ne me repérera pas. C'est beau les rêves.

 

Je suis dénoncé par les moutons assez rapidement, la bête se retourne, bruite un peu, mais ne daigne pas se déplacer.
J'ai visualisé deux chiens dans cet immense troupeau, mais comme ils sont tous dans un parc avec clôture il n'y a aucune gène pour le randonneur.

 

 
 
9 juin 2014  -  Montarquis

Ce jour de juin 2014 nous sommes un groupe de six pour effectuer une randonnée en boucle qui du col de la Colombière nous amènera à la Pointe du Midi via la grotte de Montarquis.
Alors que nous traversons sous la Pointe Dzérat, nous tombons sur le panneau vert.
Pas de spécialiste chien dans le groupe, mais beaucoup d'humour. Les plaisanteries fusent.

Le garde est rusé, il est blotti contre un cailloux pour mieux surprendre ses futures victimes.  :-)

 

Plus personne ne parle dans le groupe, il faut dire que le toutout est bruyant.
Finalement nous entrons dans la catégorie de visiteurs sans intérêts, l'animal ne va même pas se lever.

 

 
 
25 juillet 2013  -  Sommier d'Aval

Ce jeudi de juillet 2013, ma randonnée au départ du reposoir va m'amener à la Pointe de la Carmélite.
Après quelques minutes de marche, voici le panneau d'information tant redouté.
 

A quelques mètres une autre information est finalement assez rassurante, si il est possible d'acheter du fromage de chèvres, il doit être possible de survivre à la visite des chiens de protection.  :-)

 

Le troupeau de chèvres et les chiens sont dans un parc, cette situation est plutôt agréable pour le randonneur.

Je n'ai pas vu la bête durant ma randonnée, mais le témoignage d'un randonneur le 23 juin 2016 est toujours rassurant.
Papa et maman Patou ont eu un bébé, qui est tellement mignon que cela fait envie de le gratouiller.
La famille est toujours dans le même parc que les chèvres, et ils vous suivent le long du chemin en se faisant entendre.
Le randonneur a espéré jusqu'au bout que la clôture tiendrait.

 
 
 
16 juillet 2013  -  Carboules

Pour ce mardi 16 juillet j'ai imaginé une randonnée qui devait me permettre de visiter le sommet de la Videmanette, le Rocher Plat, puis le Rubli par sa via ferrata.
La randonnée commence mal car en suivant les panneaux du TP je ne trouve pas le chemin qui grimpe la combe "Entre deux Sex", pourtant il est bien dessiné sur la carte.

Finalement je décide de descendre par cette combe au lieu d'emprunter celle du Creux du Pralet, grave erreur.
Ce que je ne savais pas c'est que ce chemin n'est plus balisé et entretenu, et qu'en plus il débouche dans un pâturage gardé par un chien de protection de troupeau.
 

Ce fut ma première expérience de cohabitation avec un chien et des moutons, alors désolé le stress ne m'a pas permis d'immortaliser la bête avec une photo et encore moins avec une vidéo.

La photo ci-dessous a été prise quelques secondes avant la rencontre indésirable.

 

Pas d'images donc, alors voici  ce que j'avais écrit à cette occasion:
 

Et soudain . . . . un chien aboie, je suis repéré.

J'essaye d'évaluer au bruit la distance de l'animal et un instant j'ai cru qu'il était dans la ferme en dessous, mais trois secondes après il sortait de la forêt au triple galop.

Je me remémore les consignes

- Rester calme . . . . je reste calme mais je réalise que je suis sur un chemin abandonné où personne ne passe.

- Ne pas faire de gestes brusques . . . . je me suis arrêté et il ne me vient pas à l'idée de faire autre chose que d'être pétrifié vu la taille de la bête.

- Laisser le chien vous identifier . . . . celle-ci de consigne est inscrite sur les panneaux Français. Grouille toi le chien de m'identifier car je ne suis pas à l'aise.

Le patou s'arrête à 3 mètres ce qui m'arrange bien, mais il hurle toujours ce qui n'est pas très agréable, mais enfin ça aurait pu être pire.
Comme je n'ai pas l'intention de le caresser, de lui donner à manger ou de lui parler, je passe à la consigne suivante.

- Eviter le troupeau . . . . celle-ci est bien sur le papier mais dans la réalité elle peut être moins marrante.
Le troupeau est derrière moi et la direction du sentier est en bas sur ma gauche là d'où venait le chien justement et là où il est assis. Je choisis la première priorité, partir dans la direction opposée au troupeau et opposée au chien, c'est à dire là où il n'y a pas de chemin.

- Ignorer le chien si il me suit . . . . alors justement il a décidé de me suivre, en aboyant bien sûr, mais aussi en faisant chaque fois un sprint histoire de vous mettre le doute sur son arrêt avant de vous avoir croqué.

Au bout de 4 minutes environ il abandonne l'attaque, le lâche. . . . je plaisante.

En conclusion:
C'est fait, depuis le temps que je visionnais des panneaux à l'entrée des pâturages il fallait qu'une première fois arrive.

On m'a demandé après coup pourquoi je n'avais pas pris de photos de la bête ou même mieux une vidéo . . . . j'y penserais la prochaine fois promis.

Bref, je ne peux pas dire que cela se soit mal passé, mais c'est très impressionnant surtout quand vous êtes dans un endroit isolé et que vous n'êtes pas spécialement habitué aux chiens.
 


Mon conseil:
Apprenez les consignes et appliquez les, vous serez gagnant et le chien aussi.

 

 
 
 
21 août 2011  -  Bonavau

Le Tour des Dents Blanches occupe ma journée d'août 2011, et c'est en descendant du col des Ottans que je vais croiser le panneau pas forcément désiré.
 

Finalement ce n'est que deux heures plus tard que je visualiserais le grand blanc près de Bonavau.
Il était dans un parc avec clôture, il m'ignorera complètement.

 

 
 
12 juin 2011  -  Montarquis

L'idée de ma randonnée était de visiter les Grand et Petit Bargy au départ de St-Bruno.
Finalement après discussion au sommet avec un randonneur sorti du brouillard, je décide d'effectuer la traversée des Bargy et de retourner à la voiture en passant par la Tour et la Grotte de Montarquis.
 

Je n'ai croisé aucun panneau d'avertissement, mais l'attitude des bouquetins qui m'ignoraient aurait dû attirer mon attention.

 

Un groupe de randonneur est arrêté et un clébard à quelques mètres n'arrête pas de les aboyer.
Peuvent pas le calmer leur chien me suis-je dit.

J'évite soigneusement le groupe et l'animal, et je continue en direction du troupeau de mouton.
Le chien reste à son emplacement mais aboie de plus en plus, alors un randonneur finit par me demander de m'éloigner du troupeau.  Ah, ce n'est pas votre chien lui ai-je demandé ?

J'ai bien aimé le concept de  " je m'approche des moutons, le chien aboie d'autres randonneurs "
Dès que je m'éloigne le chien se calme, fin de l'épisode.

 

 

.

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: