Mise à jour le lundi 7 novembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Gstellihorn   2820 m
Sanetschsee
Lapies di Bou

 
Station / village Gsteig
 
Parking https://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1700 m
Cotation T5
Temps total effectué 8 h 30
Rythme choisi  
 
https://en.wikipedia.org www.camptocamp.org www.klettersteig.de  
       
Sommet visité le jeudi 7 octobre 2010
 


Le topo des via ferrata Suisse parle d'un itinéraire au Gstellihorn
, c'est le but de ma rando.

Afin de ne pas effectuer trop de kilomètres en voiture et de visiter le fantastique Lapies di Bou, j'ai choisi de commencer ma randonnée à Gsteig, ou plus précisément au départ du téléphérique.
 

 

La température est surprenante, 4 degrés, et une petite nappe de brouillard recouvre uniquement le village.

Gsteig

L'itinéraire n'est pas le même qu'en hiver, je vais remonter le vallon nommé Rotegrabe.

Le vallon

Le parking version google 2014.
Coordonnées GPS:    46.376092 , 7.280677  ou  46°22'34.1"N  ,  7°16'50.2"E

https://maps.google.ch

La cabine n'a pas beaucoup de places, et le parking de ce jour de semaine en octobre, il est vide.
Les infos sur le télé
sont sur www.gstaad.ch

Sanetschbahn

Il y a bien un panneau qui indique la direction du col du Sanetsch, mais pour le lac du barrage j'ai quelques problèmes de traduction:
Sur ma carte, Sanetschsee ou Lac de Sénin, sur le panneau Stausee.

 

Un des affluents de la Saane a patiemment creusé ce que nous appelons des marmites glaciaires, mais là-bas ils appellent cela des "Strudeltöpfe" , qui selon google veut dire "Nids de poule"

Les "strudeltöpfe"

Le début de l'itinéraire est une route forestière rébarbative, mais après 250 mètres de dénivellation dès le Rotengraben c'est un sentier jusqu'au barrage.
Version agrandie.

 

Le sentier va t'il passer à gauche ou à droite de cette barre?

 

Mon sentier monte au nord à l'ombre, mais le soleil est déjà bien présent dans mon dos.

Furggespitz

Finalement ce sera à gauche de la barre, mais je ne vois toujours pas par où.

 

Sur ma droite la face est du Mittaghorn est également bien ensoleillée, mais alors pour la photo il y a un peu trop de câbles.

Mittaghorn

Et un petit torrent à traverser.

 

Au pied de la falaise de droite je repère un des possibles sentier du retour, assez vertigineux.
 

 

Spitzhore

 

Gsteig

 

Sur ma droite, le vallon que j'envisage de parcourir au retour

                                                               Schluchhore                              Mittaghorn

Sympa l'avertissement, pourquoi seulement à la descente ?
 

Il y a deux semaines la neige est tombée jusqu'à 1400 mètres.

Arpelihore
Le coup d'œil en direction du Sanetsch est, comme dans un rêve.
                                                 Lac de Sénin                  Sex des Fours                Sanetschhorn         

Le panneau du barrage propose plein d'itinéraires, mais pas de via, me suis-je fais avoir ?
Version agrandie.

 
Vraiment un rêve ce paysage.
      Lac de Sénin                 Sex des Fours                Sanetschhorn  

Dans mon dos le soleil arrive à l'auberge du Sanetsch, ce doit être cool de dormir ici.         www.sanetsch.ch

Auberge du Sanetsch

Désolé, je suis toujours dans le rêve malgré les fils électriques.

Lac de Sénin   ou   Sanetschsee

D'après le topo la "via" se trouve dans cette paroi sud-est des Montons, dans une échancrure juste avant le Gstellihorn.
Pour me rappeler de bons souvenirs je vais longer la paroi des Montons sur près de 2 kilomètres et j'espère reconnaître le départ de voies d'escalade qui ont fait mon bonheur il y a quelques années.

Paroi sud-est des Montons
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

La falaise est remplie de voies d'escalade, la plupart ont leur nom écrit à la peinture ce qui n'est pas un luxe vu leur nombre invraisemblable.

Les Montons

Après un énième contournement de contrefort j'aperçois enfin le Gstellihorn, mais il reste encore du chemin.

 

Cette falaise est également truffée de grottes plus ou moins profondes.
Celle-ci doit être intéressante, car une corde fixe est installée.  
www.speleo-svt.ch

La Grotte des Pingouins     ( déniv. -270 m  /  dével. 2500 m )

 

Arpelihore

 

 
 
Sanetschhorn
De jolies dents se situent au col entre le Sanetschhorn et le Gstellihorn.
. . . pas trouvé de nom

J'aperçois une zone moins verticale dans cette paroi que je longe depuis bien longtemps, ça pourrait bien être la fameuse brèche que je recherche.

 

J'y suis, une énorme flèche m'indique l'itinéraire.

 

Je découvre le début de la via, le premier amarrage donne le ton.
Ce n'est pas une "via" traditionnelle, c'est un itinéraire de descente pour grimpeurs à ne pas emprunter si vous n'êtes pas familier avec l'alpinisme ou l'escalade vu qu'il est bien exposé.

 
Pas de stress pour moi, mais avant de commencer je jette un dernier coup d'œil sur le lac.
                                       Arpelihore                           Arpelistock
Dans une échancrure du Sex des Fours, j'aperçois 2 sommets importants des Alpes Valaisannes
Dent Blanche  et  Cervin

C'est parti dans la "via".
Un bout de câble, un bout de corde, des échelons, tout y est, mais pas toujours en même temps.

 
Cinquante mètres au dessus j'aperçois la sortie équipée d'une échelle, esthétique tout ça.
 

Mais avant il y a encore un talus équipé d'une ficelle, euh pardon d'un petit câble.

 
Et aussi un mur avec des échelons, mais pas de câble
 
Et pour finir le tronçon avec échelles, sans câble.
 

Si vous êtes plusieurs il est possible de faire un assurage béton car plusieurs broches équipent l'itinéraire. Il faut une corde de minimum 20 mètres.

 

 

L'échelle vue d'en bas

 

L'échelle vue d'en haut

Je débouche sur l'arête et enfin je découvre ce qui m'attend.
Du lapiaz et du lapiaz, avec de la neige sur le haut.

 Gstellihorn
Je me demande combien d'heures seront nécessaire pour sortir de cette combe . . .
Lapi di Bou / Lapies di Bou

Il y a quelques années j'ai parcouru cette pente à ski sans me rendre compte que j'étais en dessus de Lapiaz, les trous et bosses sont complètement masqués.

Gstellihorn
Et hop, un trou.
 

Depuis le sommet j'aperçois à nouveau le lac du Sanetsch à l'est.

 

A l'est c'est le sommet des Diablerets et le glacier de Tsanfleuron.

Sommet des Diablerets      Oldenhorn
Et aussi la Tour Saint-Martin.
                                Mont Blanc                                     Tour St-Martin   ou   Quille du Diable
Au sud, le Sanetschhorn.
Sanetschhorn
Au loin à l'est, l'Eiger, le Mönch et la Jungfrau.
 
Ou encore le Wildhorn.
Wildhorn
Au sud-est les Alpes Valaisannes, les Mischabel, le Weisshorn
 

 

Gstellihorn
En plongeant dans la combe d'Audon j'aperçois l'alpage d'Olde avec le départ du télé.
 
A l'ouest les Tours d'Aï
 
Et au nord, Gstaad.
 
A l'ouest toujours, la Cape au Moine, la Para, le Pic Chaussy
                    Pic Chaussy                                       La Para         Cape au Moine
A l'est encore un sommet que j'ai toujours bien aimé, mais pas encore foulé, le Spitzhore
Spitzhore

 

 

Dans la descente du Lapies di Bou un indice me rappelle que nous sommes en Suisse.

 

Finalement les névés durcis me facilitent franchement la descente, et j'essaye de ne pas imaginer qu'ils recouvrent des gouffres.

 

Cette surface immense de Lapiaz est vraiment très esthétique malgré qu'elle me complique sérieusement la tache.

 
Des dalles et des gouffres, c'est entre eux qu'il faut choisir l'itinéraire.
 
Fantastique je disais, qui a griffé la dalle?
 
Maintenant c'est des bosses pour changer.
 
Où est la sortie?
 
Là c'est genre mixture, fossiles probablement.
 
Avec des vallons mais pas de neige, de calcaire.
 
Vers le bas de la combe les spéléos ont laissés quelques indications, le trou 17.
 

Content d'arriver au bas de la combe, car c'est très fatigant de franchir ces creux et bosses.

Mittaghorn

 

 
Le trou +
 
Enfin je suis sorti sans me faire happer par les nombreux orifices.
 
Je passe au pied de la face Sud du Mittaghorn, elle a de la "gueule"
Mittaghorn
J'aperçois pas très loin l'Auberge du Sanetsch, mais entre-deux il y a un vallon.
Auberge du Sanetsch
En traversant la Saane on me rappel que je suis sous un barrage.
Version agrandie.
 
Le couché de soleil dans le vallon et les couleurs des mélèzes me font à nouveau rêver.
 

Voici le bas de la combe de Lapies di Bou, le passage le plus évident est rive gauche au pied du Mittaghorn.

 
Ah ces couleurs de fin de journée d'automne.
Spitzhore

Je m'arrête à Reusch pour photographier la face ouest du Gstellihorn.

Schluchhore

 

Gstellihorn
 

 


A voir également


Arpelistock


Gstellihorn


Le Sérac


Quille du Diable


Wildhorn


 

 

Randonnée effectuée en solitaire le jeudi 7 octobre 2010

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: