Mise à jour le vendredi 10 juin 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Oldenhorn   3122 m
Becca d'Audon
Oldesattel

 
Station / village Les Diablerets
 
Parking https://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1772 m
Cotation T4 / PD
Temps total effectué 7 h 45
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org    
www.transpiree.ch www.topos-montagne.ch www.randonnee-pedestre.ch
       
Sommet visité le lundi 14 novembre 2011
 


Pour éviter de passer sur un glacier et pour revisiter cette combe d'Audon, j'ai choisi de commencer ma grimpée depuis Reusch.
L'ambiance est glaciale, je suis heureux car j'espérais bien trouver des conditions de neige dure pour progresser rapidement.
 

 

Le parking version google.
Coordonnées GPS:    46.364498  ,  7.235152  ou  46°21'52.2"N  ,  7°14'06.5"E

http://maps.google.ch

C'est un parking comme je les aime, celui complètement vide d'un téléphérique qui ne fonctionne pas.

 

L'approche         
Qu'appeler l'approche?
Je décide finalement de diviser cette ascension en trois parties, la montée jusqu'à la Combe d'Audon, la Combe, et pour finir le trajet du col au sommet.

Du parking à l'alpage d'Olde
Temps effectué:    1 heure 15 minutes
Dénivellation:               + 500 mètres

http://map.geo.admin.ch

C'est la station de Reusch de Glacier 3000

 
Encore une fois mon itinéraire doit être farfelu car il n'existe pas sur les indicateurs officiels.
Version agrandie.
 

Le panneau de recommandations en cas de neige ne me stress pas trop, car si j'en trouve ce sera en version "béton"

 

La rando démarre par un plat finalement bien agréable pour se réchauffer.
Version agrandie.

 

Pour le moment je suis à l'ombre dans une ambiance glaciale.
Les sommets en dessus de moi reçoivent le soleil, mais sur l'autre versant.

Nägelihorn
Pour les premiers 300 mètres de dénivellation, ce sera de la route d'alpage.
 
Avec même une version givrée.
 

La barre de rocher du Gstellihorn est déjà bien jolie mais ce n'est rien comparé à la version ensoleillée du retour.

Schluchhorn
Dans mon dos c'est déjà mieux.
La Palette

 

Stuedelistand
Ce chemin d'alpage est utilisé comme piste de ski, cela explique la présence de la ferraille.
 

Depuis quelques minutes le bruit et l'odeur ne correspondaient plus à ce que l'on ressent lors d'une randonnée en montagne, j'ai droit au trax qui retape la piste.

 

J'arrive à Büdemli d'où j'espère pouvoir visionner le sentier près des cascades de l'Oldebach.

 

Les cascades je les vois, quant au sentier que nenni, mais je sais qu'il existe car je l'ai emprunté à la descente en 1983.

 

La fontaine du chalet est en pleine activité, mais vu la température la motivation d'y goûter n'y est pas.

 

La seule pointe qui m'attire encore et toujours, c'est le Nägelihorn.

Nägelihorn
Le Gstellihorn en face me rappelle de bons souvenirs.
Gstellihorn

Vu d'ici ce n'est pas beaucoup mieux et pourtant il y a bel et bien un sentier.

 
Le voici, relativement confortable mais pas bien visible dans ces herbes sèches d'automne.
 
 
 

Comme il n'y a pas de panneau indicateur, il faut bien repérer sur la carte les deux virages. Le sentier commence à mi-distance entre les deux épingles.

 
La pente devient très raide, mais le sentier est toujours bien marqué.
 
Il faut cependant choisir entre regarder les cascades ou regarder où on pose les pieds.
 

Quelques marches d'escaliers.

 
 
 

L'escalier est de qualité, mais attention quand même la falaise est très proche.

 

 

 
 
 

La cascade du haut.
Il n'y a pas beaucoup d'eau mais il ne faut pas oublier que la température est en dessous de zéro.

 
 
 

Jolis plis sous cet angle.

Nägelihorn

Je découvre un panneau d'un autre type.
Une distance, une altitude, il existe un guide des randonnées de Glacier 3000  ou ici si le lien est cassé.

 

Et voilà, j'entre dans la Combe d'Audon.

 
Au fond mon objectif du jour, mais le contraste ne me permet pas de faire une belle photo.
Il y a de bien jolis abris.
 
Mais il y a aussi une verrue pour activités hivernales.
 
Je sais, j'exagère avec ces images du Nägelihorn.
Je me demande s'il est possible de remonter dans les couloirs des plis, ou même sur les rebords.

Nägelihorn

La Combe d'Audon      
Cette montée de la Combe d'Audon n'est pas forcément très excitante, mais elle me rappelle de nombreux souvenirs. Montée partielle dans la tempête de neige quand j'avais 16 ans, les nombreuses descentes en ski de piste, et aussi à pied, en ski de randonnée et en parapente.
Pour la première fois je vais effectuer la montée complète.

De l'alpage d'Olde à Oldesattel
Temps effectué:       2 heures
Dénivellation:    + 903 mètres

 

La combe commence par un long plat très apprécié des skieurs.

 
Progrès oblige, le bas de la combe est équipé de cannons à neige.
 
Vraiment moche, mais par grand brouillard pourrait être utile.
 

Je décide de quitter la piste de ski et de prendre plus à droite, là où je devrais retrouver un sentier.

 
Ahhh voilà qui change, je suis maintenant sur un parcours de Nordic Walking facile.
 
Le sentier devrait passer entre les deux ruisseaux.
 
C'est bien vrai, il existe.
 

La température est bien négative, il suffit de regarder les ruisseaux pour s'en convaincre.

 
 
Gstellihorn

 

 
 
 

 

 
Un court passage est équipé d'un câble.
 
Le voici enfin photographiable.
Oldenhorn

Depuis le dernier replat des plaques de neige font leur apparition.
C'est exactement ce que j'avais espéré pour faciliter ma progression.

Obere Olde

Le parcours n'est pas vraiment plat dans ce pierrier, mais avec la neige dure c'est un vrai régal.
Le pt. 2310 m sur la carte est en fait cette magnifique et étonnante bosse.
 
Mon but étant de chausser les crampons, je choisis judicieusement mon tracé.
 
Jusqu'au col je vais remonter de belles plaques en neige dure.
 
La pente n'est pas extrême mais il ne faut quand même pas tenter la glissade.
 
Le but est de rejoindre ces poteaux à filets qui longent un chemin de ski.
 

 

 
Là aussi le trax a bien sévit depuis ma dernière visite.
 
 

Oldenhorn

J'arrive au col, un vent encore plus glacial m'accueil.
Oldesattel

Etonnant la piste jusqu'au col a été ratrackée.

 
 
Quille du Diable   ou  Tour St-Martin
La suite, c'est par là.
Oldenhorn

Le final         
C'est la partie agréable, au soleil, et avec un mixte de rock et de neige.

De l'Oldesattel au Sommet
Temps effectué:          1 heure
Dénivellation:     + 385 mètres

 
Quelques tronçons ont été étonnement arrangés.
 
Comme j'ai enlevé les crampons, je suis obligé de contourner les névés déjà bien raides.
 
 
 

 

 
Le balisage bleu blanc bleu est bien présent, mais il n'est pas vraiment utile.
 

La dernière tête rocheuse est équipée d'un câble, mais par endroits il est emprisonné dans la glace.

 
 

 

Cette dernière pente de neige n'était pas rigolote à franchir sans crampons, quand je vois la photo j'ose à peine l'avouer.

 
 
 
Et c'est le sommet, avec croix et . . .
 

. . . le Gipfelbuch bien sûr.

 
Le tour d'horizon:
nord-est
 
est
 
sud
 

sud-ouest

 
sud-ouest
 
ouest
 
nord-ouest
 
nord
 
nord-est
 
 
 
Le sommet des Diablerets.
 
Quille du Diable.
 
Sex Rouge avec l'arrivée du télé de Glacier 3000.
 
La station intermédiaire de la Tête aux Chamois.
 
J'y étais, presque avec le sourire.
 

Le retour        
Une grande partie du trajet était identique.

De l'Oldenhorn au parking
Temps effectué:  2 heure 40 minutes
Dénivellation:             - 1772 mètres

 

Rien de spécial jusqu'au col, je suis le sentier sur l'arête.

 

J'ai hésité un moment de faire le tour et de redescendre par la cabane des Diablerets, mais malgré la trace du ratrack les crevasses bien visibles ne m'inspiraient pas.

 

 

 

En visionnant certains dessins de ratrack, je me demande quel était le but. Apprendre à passer la marche avant et ensuite la marche arrière? :-)

 

Voilà ce que ça donne le ski de piste, et encore vous n'avez pas le son.

 

 

 

De profil le fameux déclencheur d'avalanche Gazex®     www.tas.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c'est la plongée dans l'ombre en commençant par la piste de ski.

 

 

 

Puis droit en bas dans les pentes de neige.

 

Les "méchants" ils se cachent.
J'en ai vu plusieurs au loin en montant, mais c'est surtout leurs traces que je visionne.

 

Sur ce cailloux on dirait également des traces.

 

Celui-ci a été bien ficelé.

 

Le passage câblé, pas bien méchant.

 

Durant toute la descente mon regard sera attiré par le soleil tombant sur les sommets de la rive droite.

Gstellihorn

Pour varier un peu je suis le sentier de la rive gauche qui traverse en dessus de l'alpage de l'Olde.

 

Joli profil mais aucune idée si cela a un nom.

 

Pas difficile mais trop plat à mon goût pour un retour.

 

 

 

 

 

J'arrive sur le replat pt 1887, sans nom sur la carte malgré ses baraquements

 

J'aime assez le marquage de la fontaine.

 

 

 

La station intermédiaire d'Oldenegg.

 

 

 

 

 

Et mon chemin direction Reusch.

 

 

 

 

 

Et comme souvent la petite couche de brouillard sur Gsteig.

 

Obligé de suivre le chemin car la pente est trop raide pour couper.

 

Belle dent, mais ce n'est qu'une illusion d'optique.

 

 

 

Voici un raccourci sans panneau indicateur, j'imagine qu'ils sont enlevés pour la saison d'hiver.

 

Ce raccourci est finalement un joli sentier bien entretenu.

 

 

 

 

 

Reusch est en vue.

 

 

 

Et c'est fini, je retrouve le parking.

 

Mon point de vue:

Très joli sommet conseillé pour son panorama.

- Si vous n'avez pas une pêche exceptionnelle, il vaut mieux le visiter depuis le téléphérique ou la cabane des Diablerets, mais dans ce cas il faut s'encorder.

- Le sentier près des cascades de l'Oldebach est bien entretenu, il me semble même qu'il doit être câblé durant la période estivale.

- La montée de la Comble d'Audon par le sentier ne pose pas de problème, mais évidemment cela dépend des conditions trouvées. Lors de ma visite cela aurait été pratiquement impossible sans crampons.

- Du col au sommet à nouveau la cotation est très dépendante des conditions. Quand il n'y a plus de neige ou alors que celle-ci est molle, c'est du T3, sinon attention car les pentes sont bien raides.

 

 



A voir également


Cape au Moine


Culan


Oldenhorn ou Becca d'Audon


Quille du Diable ou Tour St-Martin


Sex Rouge

 

Refuge de Pierredar

 

Sentier sécurisé de Pierredar


Sentier sécurisé du Drudy

 

Via ferrata des Dames Anglaises


Via ferrata de la Tête aux Chamois


Via ferrata de la cascade


 

 

Randonnée effectuée le lundi 14 novembre 2011

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: