Mise à jour le samedi 6 août 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Muttler   3293 m

 
Station / village Samnaun
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1453 m
Cotation T3 / T4
Temps total effectué 7 h 15
Rythme choisi  
 
Wikipedia www.camptocamp.org www.summitpost.org Carte de randonnées
       

Sommet visité le jeudi 28 juillet 2016, avec une météo qui a failli être bonne.

 


Il y a bien des randonnées envisageables depuis Samnaun, mais celle qui fait le plus envie grâce au sommet bien visible depuis le village, c'est l'ascension du Muttler.

Il s'agit de ma 4ème ascension de ce Piz, mais c'est quand même une première car il n'y a plus l'antenne de Swisscom au sommet. :-)
 

 

Objectif du jour, de l'hôtel Muttler au Piz Muttler

 

Il y a beaucoup de parkings gratuits à disposition à Samnaun, voici la version google 2016 de celui qui est le plus proche du départ.
Coordonnées GPS:    46.941873  , 10.361994  ou 
46°56'30.7"N  ,  10°21'43.2"E

http://maps.google.ch

 


 

L'entrée dans le Val Maisas.
 
A 7h28 le sommet est bien dégagé, nous espérons que cela va durer.

 

 

 

Une centaine de mètre suffit pour quitter le village.

 

 

                                                                                                  pt 2472

 

Piz Ot

 

 

D'étranges bêtes nous entourent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maisasbach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrée dans le pâturage où se trouvent des moutons mais pas de patous, ça va être fade cette traversée.  :-))

 

 

 

 

 

Jusqu'à la bifurcation du Stammerjoch.

 

Nous continuons à nous enfoncer dans le vallon, le sentier est plaisant, ni trop raide ni trop plat.

 

 

 

 

 

 

                                                     Muttler

 

 

Une bifurcation inconnue se présente, le sentier ne figure pas sur la carte.
Ce nouveau sentier relie " Beim roten Seeli ", il s'agit d'une belle alternative que nous aurions pu emprunter au retour par exemple.
Version agrandie.

 

 

 

Sur notre droite quatre chiens de berger font la sieste.

 

Tourner la tête oui, mais aucun aboiements.

 

 

 

 

 

Le cinquième est bien planqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stammerspitz

 

 

Depuis la droite arrive le sentier du Stammerjoch.
Version agrandie.

 

La grimpette jusqu'au Rossbodenjoch.

 

 

 

 

 

 

 

 

Stammerspitz

 

 

Soudain petit choc, il y a un monde fou qui nous précède.

 

 

 

Encore une bifurcation, pour la Fuorcla Maisas et pour l'arête sud-ouest du Muttler que nous aurions pu grimper jusqu'au sommet. Encore fallait-il le savoir.
Version agrandie.

 

Finalement nous découvrons qu'il y a plusieurs groupes d'ados équipés de pioches, râteaux et pelles, et qu'ils sont entrain d'améliorer le chemin dans la bonne humeur.

 

 

 

Plus qu'un binôme nous devance, mais alors ils parlent, ils parlent, il parlent, et très fort en plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce panneau est uniquement là pour démotiver les personnes qui aimeraient grimper directement au col comme le sentier marqué sur la carte.
Version agrandie.

 

Court moment de répit avec une traversée légèrement ascendante pour rejoindre Beim roten Seeli.

 

 

 

 

 

La météo ne s'améliore pas, mais on a toujours l'espoir d'éviter la pluie.

 

 

 

Version agrandie.

Beim roten Seeli

Instant de joie, nous passons devant les incroyables et insupportables bavards.

Muttler

La grimpée continue toujours aussi monotone dans ce pâturage.

 

 

 

 

 

De très rares moments le sommet est hors nuage, nous profitons de l'immortaliser.

Muttler

 

 

Le Rossbodenjoch tant attendu est atteint, " plus qu' " une heure et demie.

 

L'arête nord du Muttler.

 

 

 

 

 

Place au minéral enfin.
La première partie de l'arête s'évite dans le flanc ouest par un sentier bien marqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 Stammerspitz

 

 

 

 

Cette "arête" nord est du genre interminable, il est très difficile d'évaluer la proportion déjà parcourue.

 

 

 

 

 

La pente s'accentue.

 

La sente devient malcommode.

 

A chaque pas vous descendez un amas de cailloux et terre.

 

La difficulté consiste à trouver la sente la moins glissante et croulante.

 

Et puis la pente s'affaibli pour les derniers mètres.

 

Incroyable ce que ces piles d'ardoises ont été pliées.

 

Le poteau du sommet est en vue, le sourire se déclenche.  :-))

 

les 10 derniers mètres avant l'arête sud-ouest su sommet.

 

 

Muttler

Le piquet avec le gipfelbuch.

 

La plateforme de l'antenne Swisscom.

 

Une plaquette à la mémoire de Fritz Denoth.
Je suis impressionné par ses 60 ascensions du Muttler car j'ai aussi un sommet que j'ai visité plus de 60 fois et je réalise l'effort pour y parvenir.

 

Une autre plaquette mémoire.

Traduction interprétation non garantie:
Sie verloren am 9 November 1972 durch helikopter - flugunfall ihr leben bei der errichtung dieser PTT-Fernseh-anlage.
Ils ont perdu la vie le 9 Novembre en 1972 dans un accident d'hélicoptère durant la construction d'une antenne de télévision PTT
www.swissheli.com

 

Pas grand chose à voir vu que nous sommes dans le nuage avec par moments du grésil.

 

De courts instants nous apercevons Samnaun au soleil.

Samnaun

C'est l'heure du retour, nous allons parcourir le même itinéraire.

 

 

 

 

 

Durant les 150 premiers mètres de dénivellation le problème reste le même, trouver la sente la moins glissante.

 

 

 

Pente bien raide, et avec l'ambiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stammerspitz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De retour au Rossbodenjoch.

 

Le soleil de retour au sommet, rrrrrrrrrrrrrrr.

Muttler

Mais pas encore sur celui d'à côté.

Stammerspitz

 

 

 

Beim roten Seeli

Presque.

                                        Stammerspitz

 

                                                                                                                Stammerjoch

 

 

 

 

Le sentier fraîchement graillé par les ados.

 

Une belle impression de dévaloir.

 

 

 

 

 

Sur la plage ?

 

 

Val Maisas

Entouré de rhododendrons.

 

 

 

 

 

 

 

Le fond du val.

 

Le bas du Val.

 

 

 

 

 

Version agrandie.

 

 

Samnaun

 

Piz Ot

Si vous arrivez par le bus, les trois premiers panneaux indiquent le Muttler en 4 heures. C'est pas sympa.
Version agrandie.

 

Le panneau que nous aurions pu lire si nous étions arrivé en transport publique.

 

C'est fini, il est l'heure de la réhydratation.

 

Un peu de pub pour le pays.

Piz Ot

Quand à l'orage il va à nouveau arriver, mais nous aurons fini la bière. :-)

 

 

Mon point de vue:

Il y a des sommets qui vous attirent inexorablement sans raisons apparentes, c'est le cas du Muttler avec moi.

Il n'est pas moche mais il n'est pas grandiose non plus, bref il vaut bien une visite.

Excepté les 100 derniers mètres de dénivellation il n'y a pas de difficultés techniques, mais il faut se méfier de ce final.
La pente est raide alors si le terrain n'est pas sec, ou enneigé voir gelé, attention.


Si j'ai la chance d'effectuer une nouvelle visite, je monterais au Fuorcla Maisas et terminerai par l'arête sud-ouest du Muttler.
Au retour je prendrais le nouveau sentier depuis Beim roten Seeli.
Comme cela j'effectuerais une petite boucle forcément plus variée.

 

 


A voir également
                                                                         
Flimspitz

La via ferrata du Greitspitz

 

 

Randonnée effectuée le jeudi 28 juillet 2016, avec Dominique

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: