Mise à jour le samedi 12 novembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Le Grand Bargy   2301 m
Le Petit Bargy
La Tour

 
Station / village Le Reposoir
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼ 1300 m
Cotation T4
Temps total effectué 6 h 30
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org   www.gypaete-barbu.com
 
Sommets visités le dimanche 12 juin 2011
 


Ne connaissant rien d'autre que ce que j'ai lu pour cette chaîne du Bargy, j'ai choisi comme première visite la traversée du Petit Bargy de la Tête des Bécus au col de l'Encrenaz, et éventuellement un allé et retour au Grand Bargy.

Une fois sur place j'ai un peu modifié mon parcours comme vous allez le constater avec mes images.
 

 
Le parking version google 2014.
Coordonnées GPS du parking:    4
6.007585 , 6.514712  ou  46°00'27.3"N  ,  6°30'53.0"E

www.google.ch/maps

Pas de soucis pour le parking, vous suivez la route tout juste carrossable en direction de Malatrait, et un panneau d'interdiction vous indiquera le moment de quitter votre véhicule.

 
Première étape, rejoindre la Cha, par la route d'alapage.

Parking -> La Cha
Temps effectué:    25 minutes
Dénivellation:       + 240 mètres
 
Le traditionnel rappel des consignes.
Version agrandie.
 

Un autre but de la journée est de voir l'état neigeux de la Pointe Percée, mais pour le moment la visibilité n'est pas au top.

 
 
Malatrait
 
 
 
 
 
 

Ne connaissant rien de la région ces nuages qui couvrent les crêtes ne m'arrangent pas vraiment.

 

Je débouche sur le pâturage de la Cha.
Difficile de prendre des photos sans personne dessus, apparemment le Petit Bargy est une classique.

La Cha
 
La Cha
Deuxième étape, le Petit Bargy par la Tête des Bécus.
Je constate que le 95% des randonneurs préfèrent monter par le col de l'Encrenaz, c'est bon pour moi.

La Cha -> Le Petit Bargy
Temps effectué:    1h25 minutes
Dénivellation:       + 573 mètres
 
Cette fois il y a un panneau pour randonneurs.
Je désir monter par la Tête des Bécus, et bien il n'y a pas d'indication, je vais donc suivre la Forclaz.
 
Et voici une version plus ancienne.
Une grotte? le spéléo qui sommeille en moi a envie de voir.
 
Avant d'entrer dans la forêt je jette un regard en face, encore raté.
La Cha
Il y a bien une grotte.
 
Mais ce n'est pas cette version qui me passionne.
 
Maintenant c'est un sentier à plat dans la forêt.
 
A la bifurcation suivante mon but existe, la Tête des Bécus.
 
Cette fois le sentier monte bien, mais je commence à m'impatienter d'être sur du roc.
 
Une fourmilière en activité.
 
Un caillou, je revis. Vais-je enfin arriver dans les lapiaz?
 
 
 
 
 
Je voulais du caillou, et bien en voici, avec la traversée d'un beau pierrier.
 
En direction du col de la Colombière les brumes rodent aussi.
 
Sans les marques de peinture cela ne serait pas facile de s'y retrouver.
 
 
 
Vraiment pas facile.
 
 
 
Et le sentier sort des cailloux.
 
 
 
Maintenant on se croirait dans le Jura.
 
Mais rapidement le roc se rapproche à nouveau.
 
 
 
 
 
 
 
Je ne suis plus seul, trois randonneurs ont eu la même idée.
 
 
 

Je rattrape mes prédécesseurs, il s'agit d'un père et de ses deux enfants.
Après lui avoir raconté mon but du jour, il m'apprend que le Grand Bargy se visite souvent en traversée depuis la grotte de Montarquis.
Humm je n'avais pas connaissance de cet itinéraire mais on verra, ce serait pas mal de faire la traversée complète.

 
Le panneau est très bien placé, sans lui j'aurais continué tout droit.
 
Voici les premiers d'une grande série.
 
 
 
 
 
 
 
La marche rapide devient compliquée voir impossible, mais que c'est beau.
 
Impossible de savoir où est le sommet, est-ce celui du fond?
 

Le sentier a été pensé intelligemment, il évite un max les zones trop sculptées et essaye de rester dans l'herbe.

 
Dans une brèche je découvre un bâtiment qui m'a l'air du type monastère.
Chartreuse du Reposoir         http://fr.wikipedia.org
Presque
Pointe Percée
Le sentier monte par le flanc sud, beaucoup moins rocailleux.
 
Cette fois je distingue une croix, c'est le sommet.
Le Petit Bargy
Au bord du chemin un trou anodin.
 
Si vous lâchez un caillou, vous verrez qu'il n'est pas si anodin.
 
 
 
Voilà la croix du sommet, vue du sud . . .
Le Petit Bargy
Puis vue du Nord.
Le Petit Bargy

Troisième étape, la traversée du Petit au Grand Bargy en passant par le Col de l'Encrenaz.
Etant donné que je n'ai pas trouvé grand chose sur le web et qu'il n'y a rien sur la carte IGN, je n'ai aucune idée si il y a un sentier et un balisage, suspens.

Le Petit Bargy -> Le Grand Bargy
Temps effectué:    1h35 minutes
Dénivellation:       -114 + 317 mètres

 

Le début de la descente est facile à trouver, et ceci d'autant plus qu'un vingtaine de randonneurs arrivent le temps que je boive un jus.

 
Mais en face, de l'autre coté du col, je ne devine rien pour le moment.
 
 
 
 
 
 
 
J'ai lu qu'il y a une petite difficulté dans la descente au col, mais pour le moment elle m'échappe.
 
 
 
 
 
Voici le passage "difficile" vu d'en bas, juste un peu plus raide.
 
 
 
Voici la combe parcourue par l'itinéraire direct pour le col de l'Encrenaz, celui préféré par beaucoup.
 
 
 
En orange les deux passages "difficiles"
 
 
Le Petit Bargy

La remontée en direction du Grand Bargy au dessus du col ressemble à ça.
Dans les zones herbeuse il y a une trace, dans les zones caillouteuses il y a des cairns.
Impossible de comprendre le chemin à l'avance, mais on le trouve relativement facilement.

 
Une petite barre rocheuse se franchi par une étroite cheminée.
 
La pente s'adouci, mais la suite n'est que cailloux sur herbe.
 
 
 
Plusieurs petites descentes.
 
Il y même des petits cols.
 
 
 
Des entrées de gouffres, peut-être.
 
Mais surtout énormément de grosses gentianes.
 
 
 
 
 
Les cairns sont parfois judicieusement placé comme sur cette photo.
 
 
 
Entre les zones rocheuses pas de problème pour trouver la sente.
 
Un petit sommet s'évite par le flanc sud.
 
Cela semble vertigineux, mais le brouillard n'aide pas.
 
Vu de côté c'est pas beaucoup mieux.
 
 
 
La vue aurait pu être belle.
 
Maintenant c'est une version crevassée.
 
Il ne faudrait vraiment pas venir quand il y a de la neige.
 
 
 
 
 

Pas mal ce tronçon.
A gauche la falaise verticale sur cent à deux cents mètres, à droite une faille recouverte de neige.
A éviter si vous êtes sensible au vertige.

 

Et c'est l'arrivée au sommet.

J'ai beaucoup de chance, deux randonneurs s'y trouve et sont montés depuis la grotte de Montarquis. Ils m'expliquent l'itinéraire, mais avec leur description je n'ai aucune idée sur les difficultés qui m'attendent. Par exemple ils m'expliquent que je peux tirer un rappel pour la cheminée du bas.
Bref, on verra.

Le Grand Bargy

Quatrième étape, la traversée de la Tour et la descente jusqu'à la grotte de Montarquis.
La difficulté augmente surtout au niveau de la recherche de l'itinéraire, et certainement encore plus à la descente qu'à la montée. Aucune trace de peinture, peu de cairn et à part dans les passages obligatoire, aucune sente marquée dans l'herbe.

Le Grand Bargy -> La Grotte de Montarquis
Temps effectué:    55 minutes
Dénivellation:       -400 + 80 mètres environ

 
Je quitte le sommet en descendant franchement direction Sud.
Le Grand Bargy
Deux locaux ont l'air de se demander ce que je fais ici, moi aussi avec ce brouillard.
 
 
 
Je cherche un peu et fini par trouver à ma gauche une vire parcourue par un sentier.
A bouquetins ou à randonneurs ce sentier?
 
Un virage à droite et après une courte cheminée la barre rocheuse est franchie.
 
En face la Tour.
Mes deux conseillés m'ont indiqué qu'il fallait absolument remonter jusqu'au sommet.
 
Voici cette première cheminée.
 
Passage d'un joli petit col, à l'est c'est très raide.
 
à l'ouest aussi, mais on y voit rien.
 
Les cinq premiers mètres de la montée à la tour sont je pense les plus difficiles techniquement.
( Passage de IIb en dalle, mais avec les souliers de rando terreux )

Après c'est une pente raide avec des blocs partout.

 
Et c'est le sommet
La Tour
A nouveau je ne suis pas seul.
 
Depuis la tour il faut aussi descendre au sud jusqu'à un cairn, et ensuite tourner à droite.
 
 
 
 
 
 
 

La cheminée à parcourir débute vers la flèche orange.
En suivant le bord droite de la combe, il suffit de repérer le cairn vers la flèche jaune.

 
Lui il a choisi une autre cheminée, mais franchement plus raide.
 
Les locaux vous observent et rigolent de votre agilité.
 
Voici le cairn annonciateur de la fameuse cheminée finale.
 
A la montée, c'est quand même plus évident depuis le cairn.
 
Le calme c'est fini, des dizaines de moutons me cassent les oreilles.
 
Bref, voici le départ de la cheminée, c'est terreux.
 
La suite c'est terreux.
 
Et la fin c'est terreux.
En résumé quand c'est sec pas de problème, quand c'est mouillé à oublier.
 
Après ce n'est qu'un pierrier certainement plus agréable à la descente qu'à la montée.
 
Vue d'en bas.
 
Attention, il s'agit de celle de gauche.
 
Maintenant ce qui me motive, c'est la grotte
Grotte de Montarquis
Facile à visiter car l'entrée est grande et l'éclairage suffisant à l'intérieur.
 
Il reste un peu de glace.
 

Dernière étape, le retour.
Il n'est que 15h, j'ai encore du temps devant moi, c'est pour cette raison que j'ai choisi de retourner à la Cha.
Idéalement ce serait plus simple de descendre à St-Bruno et d'effectuer la courte remontée à la voiture.

La Grotte de Montarquis -> Parking de Malatrait
Temps effectué:    2h10 minutes
Dénivellation:       -770 + 50 mètres environ

 
Je suis à nouveau entouré de bêtes à cornes mal brossées, cool.
 
 
 

J'ai pris cette photo pour la suite de ma rando, le sentier au bas de la combe, mais qui a vu le bouquetin debout sur les pattes arrières?

 
Une autre jolie grotte au pied de cette falaise.
 
 
 
Et voici un des coupables en plein délit.
 
 
 
La grotte de Montarquis c'est vers la flèche orange, la cheminée pour la Tour c'est la jaune.
 
 
 
Je passe l'épaule gazonneuse et surprise.
 
Un groupe de bouquetins stressé, mais pas par moi.
 
Enfin pas tous.
 
 
 

Voici le coupable, ça ne rigole pas, tant que je me dirigeais vers les moutons il aboyait.
Les patous sont des chiens de protection pour les troupeaux, si vous vous comportez correctement ils ne vous ferons rien.

 
A partir de là, je vais faire du hors "piste".
Je vais tenter un flanc de coteau jusqu'à la Cha sur l'épaule herbeuse du fond.
 
 
 
Le sommet du Grand Bargy est maintenant hors brouillard.
Le Grand Bargy

Jusqu'au dessus du Chalet Neuf peu de problème, une sente à moutons parcours le flanc de la montagne.

Le Chalet Neuf  1522 m
Je passe à travers des prairies comme on en voit plus.
 
Celle-ci me rappelle mon enfance, elles sont bien belles.
 
 
 
Je passe également à travers de magnifiques lapiaz bien sculptés.
 
 
 
Par moments je retrouve des sentes probablement à moutons, mais elles me conviennent.
 
 
 
 
 
Je passe au pied d'une falaise particulièrement lisse.
 
Les champions de l'adhérence s'éclateraient.
 
 
 
 
 
 
 
Ahh ça m'agace de voir que le brouillard a disparu, cela m'aurait tellement facilité la tâche.
 
Pas très beau comme photo, mais c'est la source des chalets de la Cha
 
 
 
Je suis enfin à la Cha, et selon ce panneau il me reste 30 minutes pour retrouver ma voiture.
 
 
 
 
Malatrait
 

Mon point de vue:

La traversée des Bargy est une randonnée d'envergure à effectuer seulement dans certaines conditions.
- vous devez être bien entraîné car les multiples montées et descentes cassent les jambes.
- vous ne devez pas être sensible au vide pour la descente via la Tour.
- le terrain doit être sec car les bouts raides sont terreux.
- la neige doit avoir disparu des zones de Lapiaz, sinon vous êtes comme sur un glacier crevassé.
- les itinéraires non balisés ne doivent pas vous poser un problème.

Sinon il s'agit d'une randonnée magnifique avec de grands contrastes.
L'approche avec des chemins plats, le retour par un sentier très raide, la surpopulation sur l'itinéraire du petit Bargy, la solitude au Grand Bargy.

Les dizaines de bouquetins tout au long du trajet sont que des bonus, quand à la vue je ne peux pas en parler.

 

 



A voir également
 

Le Grand Bargy
 

Pic de Jallouvre
 

Pointe Blanche
 

Pointe de Balafrasse
 

Pointe du Midi
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 12 juin 2011

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: