Mise à jour le dimanche 13 novembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Mont Blanc   4810 m
Aiguille du Goûter
Dôme du Goûter
Refuge Vallot

 
Station / village Saint-Gervais
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1100 m
Cotation PD -
Temps total effectué 8 h 00
Rythme choisi  
 
https://fr.wikipedia.org www.camptocamp.org  
http://climbing-mont-blanc.com www.objectif-mont-blanc.com
       
Sommet visité le 13 septembre 2016
 


Depuis quelques années il était devenu plus que probable que j'allais retourner au Mont Blanc, mais voilà encore plus que pour d'autres sommets de haute montagne ce n'est pas simple d'arriver à réunir les conditions indispensables:

-  Il faut tomber sur une belle fenêtre météo.
-  Il faut arriver à réserver la nuit au refuge, là on est dans le domaine du miracle.
-  Il faut être en forme ce jour là.
-  Il faut être entraîné.
-  Il faut trouver un compagnon de cordée qui est compatible et également en forme et entraîné.

Et bien voilà c'est fait, et en plus un 13.  :-)

Ce compagnon je l'ai trouvé, il s'agit de Daniel.
  -  Sa page web  www.transpiree.com
  -  Sa vidéo         www.youtube.com
 

Afin de permettre une consultation plus aisée et une meilleure indexation, j'ai choisi de documenter cette ascension sur deux pages web.

Première partie:   Les trajets pour le refuge de l'Aiguille du Goûter
Deuxième partie:
 L'ascension du Mont Blanc


Vous êtes sur la page de la deuxième partie, l'ascension du Mont Blanc par l'Arête des Bosses qui est la voir normale, puis la visite au passage du Dôme du Goûter.

 

 

Finalement ce n'est pas le bon plan de faire une ascension de ce style si le but est de présenter de belles images sur sa page web.
Le petit déjeuner officiel se situe dans la fenêtre entre 3h et 4h à cette période de l'année, ce qui fait que même si vous traînez au réveil les premières heures de marche s'effectueront de nuit.
Une photo quand même pour se souvenir de l'heure de départ, il est 4h00

 
Trois heures plus tard alors que nous avons dépassé le refuge Vallot, tout est différent.
Ce n'est plus noir, c'est gris blanc. Il est 7h00
 

La météo n'était pas annoncée trop moche, il ne fait pas froid et il n'y a pas de vent, nous continuons car ce sera facile de s'y retrouver au retour grâce aux traces laissées dans la neige fraîche tombée durant la soirée. Il est 7h25

 

Et puis l'inattendu arrive, on sort la tête de cette peuf.
 
Nous arrivons dans le bouchon, c'est l'occasion de regarder si on est suivi de près.

 

Une crevasse suivie d'un mur raide dans lequel a été taillé un couloir sont équipés d'une corde fixe. Mais voilà, pour les quelques personnes peu entraînées qui se balade par là, c'est un obstacle colossal qui nécessite de multiples et interminables  tergiversations et provoque un bouchon de 15 minutes à la montée.
Combien seras-ce à la descente ?

 

Quand à l'efficacité de l'assurage . . . . .

 

La crevasse est franchie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'arête finale est bien effilée, la concentration doit rester au top.

 

Et puis l'arête s'aplani, le sommet est très proche, il est 8h21 et c'est la banane.  :-)

 

 

 

 

Mont Blanc de Courmayeur

 

 

 

                                            Rochers des Fiz

 

                                                  Aiguille du Midi

On a l'air heureux.
Photo: Daniel  www.transpiree.com
 

 

Et comme d'habitude la vidéo du panorama depuis le sommet du Mont Blanc.

 

Après 30 minutes d'arrêt au sommet il est temps de redescendre, nous avons 8 heures à disposition pour prendre le dernier train.

 

L'arête est toujours aussi effilée, c'est plus impressionnant mais finalement plus facile de poser les pieds précisément à la descente.

 

 

Dôme du Goûter

 

 

 

    Aiguille de Bionnassay                                       Dôme du Goûter

 

 

 

 

 

 

 

                                                  Aiguille du Midi

 

 

 

 

 

 

Et puis voilà à nouveau le passage du mur et de la crevasse, cette fois le bouchon sera terrible.

 

Nous patienterons 40 minutes à entendre des consignes et des okray . . . . . . . . ça fout les nerfs à vif.

 

Deux minutes pour le passage et une monstre accélération nous permettrons de devancer la cordée des Okray, c'était ça ou un coup de piolet entre les deux yeux.  :-)

 

Une bosse à passer pour ralentir le rythme de descente.

 

L'arête comme nous ne l'avons pas aperçue à la montée

 

Une autre bosse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mont Blanc

 

           Dôme du Goûter                                          Refuge Vallot

 

Refuge Vallot

Afin d'ajouter un nom dans la liste de nos 4000, nous allons visiter le Dôme du Goûter.

Dôme du Goûter

La première bosse en dessus de Vallot donne tout de suite le ton. Pointu.

 

Les brumes sont de retour.

Aiguille de Bionnassay

Depuis le col du Dôme ce seront 68 mètres de dénivellation pour la coche.

 

 

 

 

 

Je pensais que ce serait un excellent point de vue pour immortaliser le Mont Blanc . . . .

 

Juste réussi. :-)

 

Nous sommes au sommet du Dôme du Goûter, un genre pas trop pointu.

 

Quand au panorama, je n'aurais pas besoin de tenter la vidéo car je n'ai pas emporté d'escabot.

 

 

 

Direction le refuge, c'est encore 500 mètres de dénivellation à perdre.

 

Glacier bien bouché qu'ils disent . . . .

 

Nous faisons partie des encordés, alors nous coupons les virages.

 

 

 

Nous croisons et dépassons plusieurs autres visiteurs on dira, c'est l'occasion d'admirer les différents styles:
en solo, en double pas encordé, en basquets sans guêtres mais avec crampons.  :-)

 

 

 

 

Aiguille de Bionnassay

 

 

 

                            Aiguille de Bionnassay

On devine le toit du refuge.

Aiguille du Goûter

 

 

Quelques mètres à grimper pour passer au sommet de l'Aiguille.

Aiguille du Goûter

Et quand tu penses que tu as fini et bien non, encore une bosse.  :-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://refugedugouter.ffcam.fr

Refuge de l'Aiguille du Goûter

 

Aiguille du Midi

Un dernier petit bout d'arête.

 

Et on accède au refuge par une courte pente de neige.

 

 

Mon point de vue:

Alors il faut bien avouer que quand on arrive facilement au sommet, avec une excellente météo au bon moment et que tout s'est bien passé, c'est le bonheur, vous êtes super heureux.

Mais il faut être conscient qu'il y a aussi des mauvais côtés.
Difficile de réserver le refuge, prix exorbitants, beaucoup de mondes dont bien quelques-uns qui ne sont pas à leur place ce qui va provoquer de nombreux ralentissements et bouchons, etc.

L'arête des Bosses était très effilée ce mois de septembre, est-ce toujours le cas maintenant ?
Si vous n'avez jamais marché avec des crampons cet itinéraire n'est pas le bon pour vous initier.

Et puis il y a la montée au refuge qui n'est pas sans danger, elle fait l'objet d'une autre page.
 

Mon conseil:
Si vous faites de l'alpinisme et que vous avez l'occasion d'y aller il faut la saisir c'est certain, car le Mont Blanc, c'est le Mont Blanc.  :-)

 

 


A voir également
 

Mont Blanc

Aiguille du Belvédère

Le Brévent


Refuge de l'Aiguille du Goûter


Via corda des Rochers des Mottets


Gorges de la Diosaz


Lac Blanc

 

 

Sommet visité le mardi 13 septembre 2016, avec Daniel

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: