Mise à jour le mercredi 16 novembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Pointe de Balafrasse   2296 m
Lac de Peyre

 
Station / village Col de la Colombière
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   683 m
Cotation T2 / T4
Temps total effectué 4 h 15
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org    
 
Sommet visité le dimanche 7 juillet 2013
 


Ma motivation pour cette journée était clairement de photographier du bouquetin, alors je n'ai pas été déçu.
Cette randonnée au lac de Peyre puis à la Pointe de Balafrasse avait tout pour plaire, d'ailleurs vu le nombre de randonneurs sa réputation était faite.

Mais dès 2013 . . . . . . 
 

 
Le parking version google 2016
Coordonnées GPS du parking:    45.992203  ,  6.475585  ou  45°59'31.9"N  ,  6°28'31.8"E

http://maps.google.ch

Le lieu de parking est le Col de la Colombière.
Pas de place évidente, il faut effectuer bien des aller et retours sur tous les petits bouts de chemin.
Durant les week-ends de beaux temps il est quasiment impossible de parquer.
 

La première partie de l'ascension s'effectue sur le sentier normal du Lac de Peyre.
Attention cette zone est surpeuplée de tous les types de randonneurs du débutant au chevronné en passant par le casse pieds et la grande gueule. Il est donc impératif d'être tolérant.  ;-)

 
Au départ et à l'arrivée il y a un bistro avec terrasse. 
https://fr-fr.facebook.com/lacolombiere
 
Comme dans toutes mes randos de ce début d'été 2013 les nuages sont présents sur les sommets.
                                                      Pic de Jallouvre                           Pointe Blanche

Nous sommes le 7 juillet, les panneaux d'informations et les parcs à moutons ne sont pas encore reconstruits.
C'est une bonne nouvelle car quand il n'y a pas de mouton et donc pas de patou, les bouquetins descendent plus bas.

En recherchant sur le web les raisons pour lesquelles pas mal de bouquetins ont été étiquetés cette année je découvre que la probable raison de l'absence de parcs et donc de troupeaux, c'est la brucellose.

 

Pas de soucis d'itinéraire car il y a un balisage pour le Lac de Peyre.

 
 
 
 
 
 
                                                                                                                        Pointe de la Botte
 
Pointe Blanche
Après quelques virages nous arrivons au Chalet de la Colombière, lieu d'un nouveau croisement.
 
 
 
Maintenant ce n'est plus qu'un sentier raide dans la caillasse.
 
 
 
Et c'est le premier bouquetin après 19 minutes de montée, mais il est midi.
 
Tout en haut on aperçoit la Pointe du Midi, également un très joli sommet à gravir.
Pointe du Midi
 
 
Un deuxième proche de la sieste.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pointe Blanche
 
 
 
 
 
 

Dans les gros blocs à droite du sentier, des dizaines de bouquetins se baladent tranquillement à l'abri des randonneurs.

 
 
 
 
 
Un kangourou?
 
La couche de nuage remonte, l'espoir aussi.
 
 
 
 
 
Quand ça gratte, un coup de sabot.
 
 
 
 
 
 
Pointe Blanche
 
 
 
 
 
 
 
Pointe du Midi
 
 

Ce sentier hors itinéraire "normal" grimpe à la limite entre le pâturage et la rocaille, c'est le bon plan si vous voulez observer les vieux mâles en pleine sieste.
D'après ce que j'ai pu observer depuis quelques années, les mâles plus âgés sont toujours en groupes isolés et souvent dans des zones plus rocheuses qu'herbeuses.

 
 
 
Les jours d'orage cette place doit se défendre chèrement.
 
J'admets que j'exagère avec les photos de cette pointe, mais c'est un sommet que j'adore.  :-)
 

Voilà, je suis arrivé à l'altitude des lacs mais à l'extrémité est du pâturage.
En visionnant la trace de descente dans la caillasse je me décide de monter directement cette pente.
Un sentier est disponible plus à gauche mais il est occupé par beaucoup de randonneurs alors que j'ai déjà atteint mon quotas de tolérance. Je plaisante. ;-)

 

Cette grimpée directe est à faire seulement si vous êtes en forme et appréciez ce type de terrain, car à chaque pas vous redescendez de deux.

 

Avant d'atteindre la pente en pierrier je dois traverser la zone des grands blocs gardée par les surveillants aux longues cornes. Que du bonheur.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Si vous n'avez pas lu mon commentaire du début, voici la raison de cet étiquetage.  www.oncfs.gouv.fr
 
Je profite le plus possible des plaques de neige quand même moins fatigantes à grimper.
 
Puis j'ai choisi mon axe de montée dans le pierrier avec les plus gros blocs.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arrivé au pied de la paroi je traverse sur la gauche jusqu'à l'arête herbeuse.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Je suis au début de l'arête, fin de la caillasse et retour dans la végétation avec des fleurs.
 
 
 
 
 

Après cent mètres environ, un court passage n'est pas complètement simple sans être très difficile, mais il faut bien choisir où on pose les pieds dans la pente de terre et cailloux assez raide.

 

Suite à ce passage le sentier est bien marqué quoiqu' étroit jusqu'au col de Balafrasse sous la Pointe Blanche.

 
 
 

Ce chemin le long de l'arête est vraiment très beau, le brouillard aidant pour cette fantastique ambiance.

 
 
 
 
 
Ce sera le point le plus haut, pour l'atteindre il faut quitter le sentier qui coupe dans la face sud-est.
Pointe de Balafrasse
Je suis au sommet et voici une photo de l'arête parcourue.
 
En dessous, ce sont les Lacs de Peyre.
 
La vidéo du panorama 360° depuis le sommet de la Pointe de Balafrasse.
 
Une petite visite au sommet.
 
L'ambiance devient top par moments.
 
 
 
C'est l'heure de la descente, je continue l'arête.
 
 
 
L'arête herbeuse est bien effilée mais comme le sentier est de bonne qualité cela n'est pas difficile.
 
 
 
 
 

Cette petite vire montante sur la droite est le passage difficile pour lequel j'ai mis un T4 sur quelques pas.

 
 
 
 
 
L'arête est très étroite, ce n'est pas le moment de regarder dans la pente à gauche, pourtant.
 
 
 
Au niveau des pieds il y a bien assez de belles choses à regarder.
 
 
 
Arrivée au Col.
Col de Balafrasse
Quelques lacets raides permettent de descendre aux Lac de Peyre.
 

Vu du dessous, cette face est est quand même moins verticale et on imagine mieux qu'il est possible qu'un passage de rando y ait été tracé.

Pointe Blanche
 
 
Cette descente vers les lacs n'est pas très intéressante, excepté qu'il y a aussi des bouquetins.
 
 
 
Collision proche, mais j'ai raté la photo.
 
 
 
 
 
 
 
Par temps couvert je le trouve très beau, alors avec le ciel bleu cela doit être le top.
 

Excepté très décalé dans la journée, il est probablement impossible de faire cette photo avec le ciel bleu sans randonneur.

 
 
 
 
 

Durant de longues minutes je suis resté à les observer se "chercher", Ils se tournent autour mine de rien, et quand c'est possible un coup de cornes.

 
La météo ne s'améliore pas,  je ne suis pas certain de finir la rando sans la veste de pluie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A contre jour, mais j'ai quand même réussi une photo du choc.
 

Si vous êtes patient, trois petites vidéos, mais malheureusement à contre jour et avec un temps couvert.

 
 
 
 
 
Il faut bien continuer malgré le spectacle.
 
Voici le deuxième lac.
 
Puis le troisième.
 
 
 
Le ruisseau a creusé une jolie gorge pour descendre au lac suivant.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le retour s'effectue par le sentier normal du Lac de Peyre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ils s'entendent comme deux frères.
 
 
 
Mais quand même un petit coup de cornes ça fait du bien.
 
 
 
Les "avantages" de la surfréquentation, ce n'est pas qu'un ou deux sentiers en parallèle.
 
 
 
 
 
Sentier long à descendre car il y a toujours des bouquetins à observer. :-)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quand il n'y en a plus il y en a encore au virage suivant.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Que fait un bouquetin avec un sapin ? Il se gratte la tête.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Passage à côté du Chalet de la Colombière,
 
 
 
 
 

Ce sont les derniers bouquetins que je croiserais ce soir, il reste 10 minutes pour rejoindre le col de la Colombière.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il est 17h00, le parking est déjà plus abordable.
 


Mon objectif principal pour cette journée était de voir et photographier du bouquetin, cela a été particulièrement réussi.

Mais maintenant ce n'est plus possible.  :-(

Pour lutter contre l'épizootie de brucellose des centaines de bouquetins ont été abattu dans la chaîne du Bargy dès 2013, alors si vous voulez parcourir cet itinéraire ce n'est pas pour voir du bouquetin.
http://lebruitduvent.overblog.com


Il y a un chien de protection de troupeau dans le pâturage, attention de respecter les consignes la première étant de ne pas y aller avec votre chien de compagnie. (nouveauté 2016)
www.loup.developpement-durable.gouv.fr
 

 



A voir également
 

Le Grand Bargy
 

Pic de Jallouvre
 

Pointe Blanche
 

Pointe de Balafrasse
 

Pointe du Midi
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 7 juillet 2013

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: