Mise à jour le mercredi 30 novembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Pointe de Platé   2554 m

 
Station / village Passy / Plateau d'Assy
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   300 m
Cotation T4 / T6
Temps total effectué 2 h 00
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org    
 
Sommet visité le mercredi 16 juillet 2014
 


La première fois que j'ai visualisé cette Pointe de Platé, c'était son versant ouest lors de l'ascension de la Tête du Colonney en 2012.
Quelques petites recherches sur le web ne m'avaient pas permis d'imaginer son ascension en mode rando.

En 2013 depuis la Tête à l'Ane rebelote, je me dis qu'elle est bien belle également depuis le nord-est.
Cette fois ma recherche débouche sur un itinéraire que l'auteur évalue d'équivalent à celui du Pic de Tenneverge.
Comme en 2012 j'ai tenté ce Pic de Tenneverge et que je n'ai pas osé passer la vire qualifiée de facile mais impressionnante
, j'ai de grands doutes sur mes chances de réussite.

Maintenant que je sais que je suis capable de renoncer si je ne le sens pas, je me suis dit que c'était le moment d'aller voir sur place.
Figurez-vous qu'après une cinquantaine de mètres j'ai abandonné cette traversée décrite sur le site
www.altituderando.com
Un peu déçu mais toujours en forme.

Un ravitaillement plus tard, après observation de l'arête, je me demande si finalement la solution n'est pas de suivre l'arête nord au plus près de son faîte.
Ma décision était prise, j'essaye et dès que je ne le sens pas j'arrête. Je me suis arrêté au sommet.

Le gardien du refuge de Platé me le confirmera plus tard, l'itinéraire correcte passe bien par l'arrête nord. L'itinéraire décrit sur le site www.altituderando.com n'est pas idéal.

 

J'ai commencé ma randonnée à Plaine-Joux, passé à Ayères des Rocs, franchi le passage du Dérochoir, visité au passage cette Pointe de Platé, traversé le col de Portette, puis je suis descendu à Praz Coutant via le refuge de Platé, avant de remonter à Plaine-Joux.

La boucle et l'ascension ne sont pas du tout du même niveau de difficulté, alors j'ai pensé qu'il était plus judicieux de présenter ma journée sur deux pages distinctes.
- Sur cette page est décrite l'ascension de la Pointe de Platé
- Sur la deuxième figure la boucle via le passage du Dérochoir et le col de Portette.
 

 
Voici le versant sud tel qu'il est visible depuis Plaine Joux.

Pointe de Platé

Le versant ouest que l'on observe en montant à la Tête du Colonney.

Pointe de Platé

Et le versant nord-est visible depuis les Salamanes sous la Tête à l'Ane

Pointe de Platé

L'itinéraire n'est pas balisé et il n'y a pas de sente visible autre que celles des bouquetins.
 

Voici l'itinéraire que j'ai finalement suivi, bien plus visuel que sur la carte.

 

Je suis sur le sentier traversant du passage du Dérochoir au col de Portette.

 
J'hésite entre monter dans la caillasse ou sur l'herbe.
 
 

Pointe du Dérochoir

Après 100 mètres de caillasse je choisis l'herbe, plus confortable pour les pieds.
 
Ils sont un peu loin pour une belle photo, mais la rencontre est bien agréable. Une étagne et son cabri.

 

 

 

De loin j'avais hésité de viser les pentes d'herbe de droite, mais en me rapprochant c'est évident qu'elles sont beaucoup trop raides pour les deux pattes.

 

Une étagne et ses trois cabris me font une démonstration d'agilité.
 
 
 
 
 
 
 
La petite falaise est contournée, je retrouve une pente d'herbe bien raide mais agréable.
 
Mais une dalle c'est pas mal aussi.
 
 
Aiguille de Bionnassay
 
 
Premier passage délicat, il s'agit de traverser cette pente jusqu' au tronçon plat de l'arête.
 

Le début de la traversée était délicat car bien raide et avec une caillasse dure et compacte, le final avec une dalle recouverte de gravier ne sera pas en reste.

 
Voici l'arête dont les premiers mètres sont d'une facilité rassurante.
 

La suite parait bien raide et étroite, c'est à ce point qu'un site proposait de traverser dans la pente à droite.

 
Voici la pente qu'il était conseillé de traverser pour éviter le ressaut de l'arête. Je déconseille fortement.
 
Et voici la suite, oups.
 
L'itinéraire le plus "facile", c'est cette arête nord en suivant son faîte.
 
D'entrée le passage le plus difficile, une petite escalade de trois mètres.
 
La suite est très aérienne mais pas vraiment compliquée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La pente s'atténue, le sommet est proche.
 
 
 
 
 

Le sommet est spécialement bien signalé et seulement avec des versions laïcs, quoique je ne connais pas vraiment la signification de la version " tibétaine "


 
 
 
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de la Pointe de Platé.
 
Avec la trace depuis le refuge du Goûter.
Version agrandie.

 

 

Pointes d'Ayères Nord      Pointes d'Ayères Sud

 

      Pointe de Chardonnière                                                                                 Tête à l'Ane

 

Désert de Platé

 

                                                 Tête du Colonney

 

 

                                                                                     Aiguille Rouge

 

            Aiguille de Varan

 

                                                                             Chalets de Platé                      Refuge de Platé

 

                       Dômes de Miage                Aiguille de la Bérangère

 

             Mont Maudit                                            Mont Blanc   Dôme du Goûter

 

                                 Mont Blanc du Tacul                                                   Mont Maudit

 

                Dent du Géant                                                      Aiguille du Midi

 

                          Grandes Jorasses                                                                                 Dent du Géant

 

                                                                                   Aiguille Verte

 

             Aiguille du Chardonnet                      Aiguille d'Argentière

Et une petite dernière.

Mont Blanc

 

Rochers des Fiz

Retour par la même arête, mais les photos seront moins belles avec comme arrière-plan autre chose que le ciel bleu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dernier ressaut et les difficultés sur l'arête seront terminées.

 

 

 

 

 

La pente de caillasse à traverser.

 

La Pointe du Dérochoir, et à gauche en bas le sentier du passage du Dérochoir.

             Passage du Dérochoir                              Pointe du Dérochoir

 

 

 

  Pointe de la Ratelière                Les Jumelles                            Pointes d'Ayères

 

Pointe d'Anterne

 

                         Aiguille de Bionnassay

 

 

 

                             Aiguille Verte

Pour rejoindre le sentier il suffit de choisir son pierrier et de se laisser glisser, ou presque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                             Les Châteaux de Cran

Je ne suis pas descendu jusqu'au sentier, dès que c'était possible j'ai traversé en direction du col.

                                                       Col de la Portette

J'ai traversé au niveau ombre soleil à peu près.

 

 

 

 

Mon point de vue:

Idéalement je n'aimerais pas le donner car il est évidemment subjectif et donc sujet à discussions, mais bon . . .

Alors voici des indices:
- Il n'y a pas de sentiers.
- Il n'y a pas de balisages, pas de traces de couleurs, pas de cairns.
- La pente de caillasse compacte à traverser pour rejoindre l'arête est très raide, mais courte. (crampons , piolet ? )
- L'arête
nord est bien étroite sur quelques passages. (moins de 50 centimètres)
- Sur l'arête finale
la pente est verticale à gauche (est), et très raide à droite (ouest).
- Le passage de l'arête le plus difficile techniquement est au début. Deux pas de III ? . (et donc à la fin à la descente)
- Cotation randonnée T4 à T6.
- Impossibilité de faire un assurage correcte.

En résumé, ce type d'itinéraire est réservé à des randonneurs aguerris qui n'ont aucune difficulté avec le vide.
Le parcours de l'arête est très exposé.

Et évidemment les conditions du terrain et du ciel doivent être excellentes, sinon tout se complique. (soleil, sec et sans neige)

 

 

Echelles des difficultés selon le CAS:   www.sac-cas.ch

Définition du T6:
La plupart du temps sans chemin, passages d'escalade jusqu' à II.
Souvent très exposé, pentes mêlées de rochers délicates, glaciers sans neige, avec risque accru de glissade.
En général non balisé.

 

 


 

A voir également
 

Aiguille de Varan
 

Pointe d'Anterne
 

Pointe de Platé


Pointe Noire de Pormenaz
 

Tête à l'Ane
 

Tête du Colonney
 

Passage du Dérochoir
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le mercredi 16 juillet 2014

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: