Mise à jour le dimanche 10 mai 2015

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Pointe de la Carmélite   2477 m

 
Station / village Col des Annes
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   800 m
Cotation T4
Temps total effectué 5 h 00
Rythme choisi  
 
  www.camptocamp.org    
 
Sommet visité le jeudi 29 août 2013
 


Pour ma deuxième visite de la Pointe de la Carmélite, j'ai choisi de remonter le couloir N-NW traditionnellement emprunté par les randonneurs à ski.

Encore un itinéraire d'été non documenté sur le web et donc totalement isolé de la foule, c'est comme j'aime.

Qu'en est-il des gouffres et autres trous?
Comment seront les immenses dalles de lapiaz?
Voici les points qui me motivent.
 

 

Le parking version google.
Coordonnées GPS du parking:    
45.970110 , 6.524283

http://maps.google.ch

Le parking au col des Annes n'est pas évident vu la surfréquentation du site dans les périodes favorables à la randonnée, alors mieux vaut ne pas arriver trop tard le week-end.

 

L'approche à travers les vernes.
Ce col des Annes est une véritable pieuvre vue du ciel, pas moins de 11 chemins sont à votre disposition.
Nous en avons choisi un non sélectionné sur la carte IGN et sans panneau, mais il a l'avantage d'effectuer une traversée ascendante jusqu'au couloir qui nous intéresse.

 
A en croire le panneau officiel, seul la direction du refuge de Gramusset motive le randonneur.
 

Le départ de notre sentier n'étant pas évident à trouver au milieu des bovins, nous suivons deux cents mètres celui du refuge avant de couper à gauche après la première bosse.

 

C'est le point le plus bas, quart de tour à gauche.

 
Et quelques mètres après le replat, notre chemin est visible en contrebas.
 

Il faut ouvrir l'oeil et le bon pour ne pas le perdre.

 
Premier passage sous les buissons, nous avions espéré que c'était le seul.

 

Un peu de verdure sans trace.

 

Puis retour dans les vernes pour un bon moment.
 
C'est le combat avec les branches et la boue, tout ceci agrémenté par des bouses fraîches.

 

 
 

Le paysage permet de nous ressourcer entre deux branchages.
Mer de brouillard en dessus du Reposoir alors que la météo était annoncée "grand beau". Décidemment cette année 2013 aura permis de remplir le stock de photos de nuages.

 

 
 
 

 

Une combattante en pleine action.
 
Sortie des hautes broussailles ?

 

Pause divertissante . . .
 

On visionne pour la première fois la suite de la traversée, nous devons rejoindre le vallon tout là-bas.

 

 
 

Cette fois c'est la fin des broussailles et branches, cela fait 30 minutes que nous avons quitté le col des Annes.

 

Le soleil est arrivé au Reposoir, mais pas à Cluses.
 
 
                                                                                                  Pointe d'Almet
La traversée ascendante pour approcher la combe.
 
 

 

Nous entendons des cloches depuis un moment et nous préférons être convaincu qu'il s'agit de bovins et non d' ovins ou de caprins la faute à un panneau d'avertissement à Sommier d'Aval.

 
Et bien ce sont des bovins avec de belles cornes, et en plus curieuses les petites.

 

 
Col des Annes
 

 

Nous visons un maximum les sentes des vaches jusqu'à ce qu'elles se dirigent dans une direction qui ne nous convient plus.

 
Parfois c'est à travers l'herbe selon notre inspiration.

 

 
 

Le coin rocheux visé est de plus en plus proche, une dernière combe à traverser et ce sera le couloir que j'espère bien caillouteux.

 

Une sente qui va s'arrêter bien vite.
 
Un balisage jaune nous donnait l'espoir d'un sentier pour traverser ce couloir, mais que nenni.

 

Au passage j'observe le bas du couloir NW, prochain objectif sans doute pour rejoindre la Carmélite.
 
Encore un trait jaune, mais toujours aucun chemin.

 

Et c'est le coin rocheux avec les premiers lapiaz tant attendus.
 
 
                             Petit Bargy
Le col des Annes est si loin, on comprend mieux les 01h20 pour venir jusqu' ici.
                                                                                              Col des Annes
L'ascension via le couloir N-NW.
Les choses sérieuses commencent, c'est la véritable ascension.
Comment est-il ? , avec ou sans barres de rochers ? Suspens.
 
Premiers pas dans les lapiaz pour surmonter ce petit ressaut.
 
 
 
 
 

Ah déception, le couloir n'est pas entièrement en lapiaz.

 
Par contre le cheminement est simple, remonter le couloir par son passage le plus profond.
 

A la première impression ce vallon parait interminable et dramatiquement casse pieds avec son pierrier, mais en fait cela passe relativement facilement car les pierres ne roulent pas sous notre poids.

 
Cela passe quand même mieux si on aime ce style d'environnement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans le haut le fond du vallon est recouvert de neige.
 
Petite barre de rocher en approche, comment va t'elle se franchir ?
 

A gauche et à droite c'est possible, nous choisissons de rester au fond du vallon et de passer en dessus du névé.

 
 
 
 
 
Vu d'en dessous l'impression de raideur est bien là, mais le passage s'effectue sans les mains.
 
La pente diminue jusqu'à une combe presque plate.
 

Même idée pour passer la combe, on reste au fond et dès le pied de la falaise on grimpe celle-ci sur la droite.

 
 
 
 
 
Derniers coups d'œil sur la combe remontée.
 
 
 
 
 
Début des belles sculptures.
 
Ahhh, les spéléos ont tourné par ici.
 
 
 
La falaise est très sculptée et peu raide, il est possible de la franchir sans trop de difficultés.
 
Sur la gauche l'arête a également subit les ciseaux du temps.
 
 
 
A vous de choisir le passage qui vous inspire le plus.
 
 
 
Sans oublier de prendre des photos pour facebook.
 

Si on ne veut pas grimper directement jusqu'à la crête, plusieurs canapés rocheux se remontent également très facilement.

 
Attention tout de même à ne pas se faire gober par un des très nombreux trous.
 
 
 
La zone de lapiaz est gigantesque, pour vous aider dans les dimensions trouvez la touriste.  :-)
Version agrandie.
 
La Pointe de la Carmélite sort un instant du nuage, mais évaluer la distance c'est difficile.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Continuons ce petit jeux, où est la touriste ?
Version agrandie.
 
 
 
 
 
 
 
Cela devient facile, où est la touriste ?
 
 
 

Dans cette partie du haut la pente est faible, alors vous choisissez la dalle qui vous inspire les plus belles photos.

 
 
 
La Pointe approche sérieusement, à moins que cela soit nous.
Pointe de la Carmélite
Quelques grandes enjambées et ce sera le temps de la collation au sommet.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il ne reste bientôt que la pente de caillasse terminale.
 
 
 
L'ambiance est bonne mais la température semble avoir baissé.
 
 
Pointe Percée
Le ressaut final se gravit facilement par ce couloir central.
 
 
 
 
 
Et c'est le sommet avec un simple et minuscule cairn.
Photo du 25 juillet 2013
 
 

Les nuages ayant tendance à rester autour de nous, je me dépêche pour quelques photos depuis le sommet.

                                                                                                              Col des Annes
 
                                                                                                  Les Quatre Têtes
 
Pointe Percée
 

En direction de la Pointe de Bella Cha

Le retour par l'incroyable dalle.
Le début est relativement facile, il faut suivre les cairns puis de viser le refuge Gramusset.
Ensuite, il faut franchement partir au nord en visant la Pointe de Rouelletaz.

 
Après être descendu le petit couloir, il faut partir à gauche en visant ce petit col en dessus du névé.
 
Les sculptures sont proches mais pour le moment on reste en dessus.
 
Il ne faut vraiment pas descendre mais passer ce petit col, sinon vous allez rater la dalle.

 

 
 
 

 

Cette Pointe Percée vous ne pouvez pas l'ignorer d'abord parce qu'elle est très belle, mais surtout à cause des cordées qui hurlent à chaque relais.

 

Il y en a une qui imagine qu'en utilisant la soucoupe volante elle ira plus vite, mais la bonne question est:
- Quelle est la profondeur du trou en dessous ?

 

 
                                              Pointe de la Carmélite
 

 

 
 
La Pointe est donc percée, mais où ?
Version agrandie.

 

Tout droit il y a une falaise, il faut donc franchir le petit rebord sur la droite. Des cairns sont là pour vous guider.

 
C'est reparti pour les dalles terriblement taillées.

 

Facebook va chauffer avec une arrivée massive de photos.
 
Je commence également à mitrailler grave.

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 

 

 
 

Au bas de la dalle il faut recommencer à traverser horizontalement sur la gauche, en visant le refuge dès qu'il est visible.

 

 
 
 

 

 

 

Dommage que le soleil ne se soit pas pointé plus tôt et plus longuement.
 
Le poteau du télé du refuge se voit de très loin. (devant le brouillard en dessus du névé de droite)

 

Il reste encore passablement de sculptures à photographier.
 
 

 

Des trous, des creux, des bosses, tout pour permettre une progression très lente.

 

 
 
 

 

 
 
 

 

Il commence à y avoir des zones herbeuses, c'est le moment de tourner sur la droite pour suivre la longue arête arrondie qui descend jusqu' à la Pointe de Rouelletaz.

 

Des semblants de sentes, des cairns, c'est le menu.
 
La Pointe de Rouelletaz se voit également assez vite, c'est cette bosse herbeuse à droite de la photo.
                                                                                                                              Pointe de Rouelletaz
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 
                                               Pointe de Rouelletaz
 

 

Avant le petit col la pente devient assez raide et il faut judicieusement choisir son passage.

 

Ne pas descendre à gauche avant le col herbeux, la pente devient raide et se termine par des dalles.

 

Il faut choisir un de ces couloirs herbeux qui descend de la crête.

 

Idéalement il faut rejoindre la pente herbeuse après le dernier pierrier.

Pointe de Rouelletaz

 

 

Ci-dessous la combe herbeuse que j'avais imaginé très facile à descendre il y a un mois, mais en fait elle est surtout désagréable, raide et glissante, mais pas difficile.

 

 

 

 

 

 

 

Au bout de ce plat, le chemin du refuge de Gramusset

 

 

 

 

Col de l'Oulettaz

Version agrandie.

 

Le final du col de l'Oulettaz au col des Annes.

 
 

 

Voici le seul passage câblé sur ce chemin du refuge Gramusset.
 
 

 

 
 
La bosse suivante s'évite par la droite.

 

Sur notre droite la traversée du matin.
 
 

 

 
Col des Annes
 

 

 
 
 
                 Pointe de Rouelletaz
 
 
 

 

 
 
 

 

Version agrandie.
 
Au sommet de la Tête des Annes ni croix ni cairns, simplement un trax.
 
 
 
Le sentier devient bucolique avec ses rampes terreuses et ses magnifiques banderoles.
 
 
 
 
 
 
Col des Annes
Et c'est fini.
 
 

Mon point de vue:

Fantastique randonnée avec une merveilleuse ambiance du monde minéral, mais à condition:
- Que vous ne stressiez pas sur des itinéraires non balisés.
- Qu'il n'y ait plus de névé, ou des très petits.  (sinon problème avec les gouffres)
- Qu'il n'y ait pas de brouillard.

Les trente premières minutes de traversée dans les vernes sont ennuyeuses mais supportables.

Il faut espérer que les troupeaux seront toujours du genre "bovins" et non "ovins" ou "caprins", sinon gare au patou.
( à Sommier d'Aval ils annonçaient les patous)

et pour que vos photos soient plus belles que les miennes, visez un jour de grand soleil.
( J'ai déjà échoué deux fois )

 

 


A voir également
 

Pointe de la Carmélite
 

Pointe des Arbennes
 

Pointe Percée
 

Roche Perfia
 

 

 

Randonnée du jeudi 29 août 2013,  avec Dominique

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: