Mise à jour le lundi 5 décembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Pointe de la Carmélite   2477 m
Pointe de Rouelletaz
Refuge Gramusset

 

 
Station / village Le Reposoir
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1400 m
Cotation T4 / T5
Temps total effectué 9 h 00
Rythme choisi  
 
  www.camptocamp.org    
 
Sommet visité le jeudi 25 juillet 2013
 


Une photo de lapiaz sur le blog de Laurinette m'a motivé à chercher où pouvait bien se cacher cette zone incroyablement sculptée, et c'est alors que j'ai trouvé qu'elle se situait au pied de la fantastique Pointe Percée.

On ne retrouve pas le nom Pointe de la Carmélite sur la carte IGN, mais il apparaît sur les topo de randonnées à ski. Du coup aucune idée si le nom est juste ou pas.

Pour cette première visite j'ai imaginé un itinéraire dans le versant nord-ouest bien connu des randonneurs à skis, avec comme idée "si ça passe à ski, ça passe à pied".
Cette pensée est évidemment beaucoup trop présomptueuse, car il y a bien des endroits skiés où je n'aimerais pas me retrouver en photo.
 

 

Le parking version google 2014
Coordonnées GPS du parking:    
45.994897  ,  6.540813  ou  45°59'41.6"N  ,  6°32'26.9"E

http://maps.google.ch

Le parking se situe au bout de la route goudronnée au lieu dit la Lanche.
Il a bien de la place mais le sol n'est pas vraiment plat et il est bien boueux par endroits.
Attention aux cailloux qui ne manqueront pas de caresser les dessous de voitures basses, j'ai testé pour vous.

 

La montée à Sommier d'Aval.
Il fait déjà 21 degrés et la température en plaine est annoncée à plus de 34, alors est-ce raisonnable d'appeler ce départ un échauffement ?

 
Le panneau est bien caché, il se situe en face de la voiture bleu.
 

Toutes les personnes rencontrées allaient au col des Annes car il parait que les beignets y sont succulents.
Version agrandie.

 

Il s'agit d'un départ classique par une route d'alpage bien raide.

 
 
 

Il y a déjà des nuages sur les sommets alors que les météos de Suisse et France annoncent le grand beau temps.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et hop, une première bifurcation.
Version agrandie.
 

En 2013 ce panneau ne m'avait pas vraiment fait plaisir, mais actuellement en 2016 je ne suis plus du tout inquiet.
Si vous vous comportez correctement, le gardien se comportera correctement.
( pas indiqué sur ce panneau, mais si vous avez un chien de compagnie, faites demi-tour )
Version agrandie.

 
Je continue cette approche que j'apprécie bien, car je suis encore à l'ombre.
 
 
 
 
 
 
Sommier d'Aval

 

 
 
 
Version agrandie.
 
De Sommier d'Aval à Sommier d'Amont.
C'est tout droit en travers de l'alpage, mais sur un chemin quand même.
 
 
 

Comme j'ai un peu trop parlé avec les randonneurs rattrapés, j'ai oublié de faire des photos de l'alpage.

 
 
 
 
Sommier d'Amont
Réserve des Aravis, milieu préservé par les chasseurs !
Par les chasseurs ou pour les chasseurs ?
Version agrandie.
 

L'ascension de la Pointe de Rouelletaz.
D'abord suivre le sentier du col des Annes, puis trouver l'ancien sentier du col de l'Oulettaz, et finalement imaginer un passage à l'est de la Pointe de Rouelletaz avant de terminer par son ascension.

 
 
 
A chaque chalet la route d'alpage s'amenuise.
 
Droit en face la première pointe que je vais visiter, mais à ce moment là de la rando je ne le savais pas encore.
A sa droite il y a le Col de l'Ouelettaz.
Oulettaz et Rouelletaz, lequel prend deux l ou deux t ?
Pointe de Rouelletaz

Un nouveau groupe est en vue, leur objectif est le col des Annes mais j'ai oublié de leur demander si c'était pour les beignets.

 
Grand beau qu'ils disaient.
 
 
 
Une nouvelle bifurcation.
 
Version agrandie.
 
Il ne me reste que quelques mètres sur un sentier officiel et balisé.
 

Juste avant de traverser le ruisseau, là ou il y a cette pierre peinturlurée, il faut partir à gauche sur dix mètres pour retrouver l'ancien sentier que je vais suivre.

 
Il est moins marqué mais il est quand même bien visible.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le sentier passe à travers de hautes herbes, mais il est toujours bien marqué..

 
 
 

Sortie des buissons un nouveau pas est franchi, maintenant il ne reste que du pâturage avant de me retrouver dans les lapiaz tant attendus.

 
 
                            Pointe de Rouelletaz                  Col de l'Oulettaz
 
 

J'arrive au niveau du sentier qui traverse du col des Annes à Bella Cha, je vais le suivre jusqu'à l'épaule pour essayer de mieux voir ce versant nord-est et choisir ma route.

 
 
 

Je me suis décidé.
Les nuages étant trop importants je ne veux pas m'engager en pleine face, alors je vais rester sur le bord droite (en montant), car c'est là qu'on est le plus près du sentier du refuge Gramssuet.

 

Sur ma droite un randonneur grimpe en direction du col de l'Oulettaz, c'est inespéré car cela me permet de visionner le passage avant mon retour.

Col de l'Oulettaz

Je remonte le mieux possible au travers de ces bosses herbeuses, il y a régulièrement des sentiers à vaches mais ils sont souvent trop horizontaux pour être intéressants.

 
 
 
 
 
Un randonneur est visible au bas de la photo, et un autre au col.
Version agrandie.
 
 
 
La pente est assez raide, mais dans les hautes herbes ça ralenti plus que ça dérange.
 

Durant cette approche cela fait un bon moment que je yeutes cette Pointe de Rouelletaz, alors je me dis que finalement ce serait une bonne idée de la rajouter à la liste des sommets visités.

                                                                                                         Pointe de Rouelletaz
 
 
 
 
Après le passage d'une bosse je découvre ce qui m'attend avec la montée de ce vallon.
Pointe Percée
Une dernière pente d'herbe en traversée et je serais dans ce que je suis venu chercher, les lapiaz.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La zone de lapiaz est immense et quand même d'une certaine pente, difficile d'imaginer qu'ici on skie.
 
 
 
Voilà j'y suiiiiiiiiiiiiiiis, après 2 heures d'approche.
Je choisi d'atteindre le petit col sur la droite afin d'aller ensuite sur la pointe de Rouelletaz.
 
 
Pointe d'Almet
D'entrée le lapiaz est incroyablement sculpté, ça va me coûter cher en photos.
 
 
 
La pente devient de plus en plus raide, mais il y a tellement de poignées pour se tenir.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
       Pointe de Rouelletaz
Sur ma gauche il y a encore du boulot avant d'atteindre la Pointe de la Carmélite.
                                                                                                         Pointe Percée
Il y a une vingtaine de mètres à monter pour atteindre le sommet.
Une petite sente est tracée d'abord sur l'arête puis en face sud avant de tirer droit en haut.
Attention la pente est très raide, il est préférable que l'herbe soit sèche.
 
 
 
 
 
 
 
Voilà le sommet avec un simple cailloux planté verticalement.
       Pointe de Rouelletaz
 
Col des Annes
 
Le Reposoir
 
Pointe de Bella Cha
 
Pointe Percée
 
Pointe des Verts
 
Refuge Gramusset
 
Les Troncs
 
Pointe de la Carmélite
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de la Pointe de Rouelletaz.
 
Voici le tracé approximatif que j'ai suivi.
 

L'ascension de la Pointe de la Carmélite.
Il reste 400 mètres de dénivellation dans les lapiaz.
Pas de sentier, pas de balisage de peinture, mais des centaines de cairn. (donc forcément certain sont perturbateurs)
En gros il faut commencer par suivre le point de crête arrondie le plus haut, puis obliquer sur la gauche en visant le sommet.
Le sommet ne se voit pas toujours mais comme il est à environ 400 mètres du pied de l'éperon de la Pointe Percée, c'est facile à viser.

 
Départ du sommet dans cette pente d'herbe sud très désagréable car bien raide.
 
"Comme par hasard" je vise en premier ce trou très impressionnant de loin.
 
 
 
La petite sente en face sud me ramène sur l'arête arrondie du lapiaz.
 
 
 
 
 
Voici un de ces cairns perturbateurs.
 
 
 

Belle bouche, mais il n'est pas possible d'approcher car au niveau de la neige il y a déjà un trou monstrueux.

 
 
 
 
 
Il y a plusieurs orifices d'entrée donnant sur plusieurs puits dont on ne voit pas le fond.
 

 

Pointe de Rouelletaz
Toujours rester sur le point le plus haut, je vise donc la droite du névé.
 
Voici à nouveau un piège haut de gamme, le trou juste avant le rocher vous le voyez comment?
 
 
 
Avec le test du lâcher de caillou la profondeur est également impressionnante.
 

Celui-ci est pas mal non plus, voilà pourquoi je n'aime pas traverser les névés dans les zones karstiques.

 

Si je voulais faire le méchant je vous dirais que voici la preuve que l'itinéraire est balisé, mais je n'ai vu aucun autres traits de peinture.

 
La pente s'est radoucie, la pointe est visible quand on sait que c'est elle.
 
 
 
Le "jeu de piste" est plaisant, mais je le répète il faut à tout prix éviter de traverser un névé.
 
Ce trou est également bien caché à raz le bloc.
 

Avant de tomber dans son puits, ce gouffre va vous lacérer à l'aide de ses magnifiques lamelles tranchantes.

 
 
 
 
 
Quelques beaux fossiles.
 

La fameuse dalle que je suis venu voir n'est toujours pas trouvée, mais celles d'avant sont déjà extraordinaires

 
Vos semelles apprécieront ces magnifiques lames.
 
 
 
 
 
 
 
Pourquoi cette montagne s'appelle la Pointe Percée?  ( Il y a un indice sur la photo )
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Je m'approche mais il y a de plus en plus de passages en névé pas facile à contourner.
 
 
 
 
 
Et bien non ce n'est pas vertical, on passe sans poser les mains.
 
Belle ambiance au sommet.
Pointe Percée
 
 
Nouvel indice.
 
Cette fois je la vois cette fameuse dalle, impossible de la rater si on veut aller au sommet.
 
Elle se termine sur un névé que je dois bien me décider à traverser.
 
 
 
 
 
 
 
La dalle est vraiment plate mais incroyablement ciselée.
 
 
 

Les différences de couleur s'explique par les nuages qui défilaient continuellement m'octroyant des périodes d'ombre gâchant mes photos.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La pointe en noir est le sommet que je vise.
Pointe de la Carmélite
 
 
 
 

L'itinéraire le plus directe remonte le côté droite de la dalle, mais afin de faire trop de photos j'ai traversé la dalle dans le bas et je suis monté par son côté gauche.

 
Encore un indice.
 

Il serait possible de couper directement par les névés, mais il est conseillé de contourner par la droite la tête rocheuse en dessus de la dalle.

 
C'est l'occasion d'escalader un ou deux petits blocs.
 

La Pointe Percée est superbe, et comme elle se grimpe en mode randonnée exposée, je vous conseille sa visite si vous êtes amateur du genre.

 
 
 
Contourner par la droite la tête rocheuse comme les cairns nous l'indiquent.
 
Ce n'est pas difficile même si il faut se faufiler entre de multiples blocs.
 
La première pointe à l'ombre s'évite en traversant sous la petite barre de rocher.
 
Le passage sous la barre rocheuse.
 

Et pour la pointe la plus haute il faut également traverser sous la petite barre avant de grimper directement dans un couloir pierreux mais facile.

 
Le passage sous la barre rocheuse.
 
L'ascension finale par le couloir rocheux.
 
 
 
Et voici le sommet.
Pointe de la Carmélite
 
Les Quatre Têtes
 
                                                Pointe de Bella Cha                     Pointe d'Areu
 
Pointe Percée
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de la Pointe de la Carmélite.
 
Le retour.
D'abord il faut retourner à la dalle et la descendre, puis il faut traverser horizontalement jusqu'au refuge Gramusset.
La suite jusqu'au col de l'Oulettaz est balisée, c'est le sentier du refuge.
 
Je quitte le sommet et commence par la traversée pour rejoindre le haut de la dalle.
 
Bien belle cette pointe sans nom sur la carte.
Pointe de la Carmélite
La tête rocheuse à éviter par la gauche en descendant et non par le névé à droite.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quelques petits ressauts à passer et je me retrouve sur le haut de la dalle.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et voilà j'y suis, je vais à nouveau pouvoir exagérer avec mes photos.
 
Ne sont-elles pas belles ces rigoles de plus de dix mètres de longueur.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et voici cette merveilleuse dalle vue de face.
Version agrandie.
 
Comme j'ai l'intention de boire un petit jus au refuge, j'effectue une traversée légèrement descendante.
 
 
 
 
 
 
 
Comme il y a des traces de pas dans ce névé, j'accepte l'idée de le traverser.
 

Je suis toujours étonné de voir des parapentistes peu stressés par des nuages noires en dessus de leur tête, confondent-ils performance et sécurité ?

 
Assez rapidement le refuge est visible et peut servir de point de visée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un étroit vallon à franchir, parce que je le veux bien.
 
 
 
 
 
C'est dans cette face ouest de la Pointe Percée qu'est balisé l'itinéraire de rando pour le sommet.
 
 
 
Qui a joué avec la perceuse ?
 

J'ai rejoint le "sentier" de la Pointe Percée, plus que quelques petites minutes avant un café.

 
 
Refuge Gramusset
http://refugelapointepercee.ffcam.fr
www.facebook.com/Refuge-Gramusset-de-la-pointe-percée
 
 
 

Il est passé 17h00, je me décide à quitter cette terrasse bien agréable où chacun raconte sa grimpée.

 
Sentier jusqu'au col de l'Oulettaz.
 
 
 
 
 
 
 
La pointe visitée ce matin est toute proche, cette fois je vais la contourner par l'ouest
Pointe de Rouelletaz
Et déjà la bifurcation pour les Confins.
 
 
 
Le col de l'Oulettaz est à 20 minutes de marche mais il est déjà visible.
 
Encore un groupe qui monte au refuge.
 
Un petit gouffre se situe à quelques centimètres du sentier, bonne idée d'y mettre une barrière.
 
 
 
 
 
Encore quelques belles dalles à admirer au passage.
 
Le bloc arrondi qui doit plaire à certain randonneurs occasionnels.
 
 
 
Un petit passage sympa taillé dans le calcaire.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Col de l'Oulettaz
 
 
Version agrandie.
 
La descente du Col de l'Oulettaz au parking.
D'abord ce passage raide, puis je retrouverais le sentier du matin.
 

Avertissement:
La descente de ce versant nord du col de l'Oulettaz est très raide et le sentier n'est ni balisé, ni entretenu.
Elle est donc réservée à des personnes habituées à ce type de terrain, et elle n'est à entreprendre qu'en bonne condition, c'est à dire en terrain sec. Mon évaluation de cotation: T5

 
Ce versant nord vu d'en face.
 

D'abord dix mètres de traversée sur la gauche, puis virage à droite et descente assez raide en traversée.

 
Par moment pas de sente mais un vague couloir raide.
 
 
 
 
 

Je suis de retour dans la combe de l'Oulette et je vais bientôt terminer ma boucle en retrouvant le sentier du matin.

 
 
 
 
 
 
 
Entrée dans la zone de grandes broussailles.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quelques petits passages un peu plus scabreux.
 
 
 
En face le sentier officiel qui vient du col des Annes
 
 
 
 
 
Et voilà, retour sur un itinéraire bien entretenu et balisé.
Version agrandie.
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommier d'Amont

 

Pointe de Bella Cha

 

 

 

 

 

 

Passage d'un couloir du Nant du Dard qui doit être très stressant en hiver car il reste encore de grosses plaques de neige certainement dues aux avalanches.

 

Le Petit Foron a réalisé une jolie taille dans la roche pour nous proposer un bassin et une cascade.

 

 

 

 

 

 

 

 
Sommier d'Aval
Version agrandie.

 

Normalement nous voyons le sommet de la Pointe de la Carmélite, car depuis là-haut je voyais Sommier d'Aval.

 

Entrée dans la forêt, fini les paysages et les fleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et arrivée au parking de la Lanche

 

Mon point de vue:

Pour visiter cette Pointe de la Carmélite il faut vraiment apprécier de marcher plusieurs heures dans de la caillasse et sur des dalles, en faisant sans arrêt des slalomes entre trous, blocs et névés.
Il faut également n'avoir aucun soucis pour la recherche d'itinéraire, bien que dans cette rando elle est vraiment simple.

En consultant la carte vous trouverez d'autres possibilités d'approche plus courtes et avec moins de dénivellation, mais elles ont le gros inconvénient de passer par le sentier du refuge Gramusset qui est très fréquenté.

Pour la version que je vous ai proposé les deux passages les plus difficiles sont la montée des lapiaz pour arriver à la Pointe de Rouelletaz et la descente du col de l'Oulettaz qui peut être évitée en passant par le Col des Annes.

Les quelques faibles descriptions trouvées sur le net parle d'un balisage de points rouges et cairns depuis l'altitude 2100 sur le chemin du refuge, si vous en avez vraiment besoin pour être rassuré ne faite pas cette rando car vous allez avoir beaucoup de difficultés à les trouver.
 

 


A voir également
 

Pointe de la Carmélite
 

Pointe des Arbennes
 

Pointe Percée
 

Roche Perfia
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le jeudi 25 juillet 2013

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: