Mise à jour le dimanche 1 janvier 2017

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Roche Perfia   2499 m
Tête de Paccaly
Trou de la Mouche
Combe du Grand Crêt
Combe de Paccaly

 
Station / village La Clusaz
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1200 m
Cotation T3 / T5
Temps total effectué 6 h 00
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org    
 
Sommets visités le 14 juillet 2013
 


Quand vous recherchez sur le web une randonnée en Haute Savoie vous pouvez être certain que le site sur lequel vous tombez aura forcément parlé du Trou de la Mouche que ce soit en été ou en hiver, c'est donc logiquement qu'au bout de plusieurs années je craque et je décide d'aller voir la mouche et son trou.
Mais pour être totalement satisfait il faut bien sûre que je trouve un sommet à visiter sur le trajet.

C'est comme cela que j'ai choisi la Roche Perfia et la Tête de Paccaly sans vraiment savoir s'ils sont visitables sans équipement d'alpinisme.
 

 

Le parking version google 2014.
Coordonnées GPS du parking:    
45.923410 , 6.483494  ou  45°55'24.3"N , 6°29'00.6"E

http://maps.google.ch

Le parking officiel en dessus des Confins a été prévu large, mais il est déjà presque plein à 09h30.

 

Première partie.
Quitter la cohue du parking et retrouver le soleil au milieu de la combe du Grand Crêt.

 

La combe du Grand Crêt est visible du parking si l'on peut dire, car avec le soleil dans les yeux on ne voit pas grand chose.

 
La version photographiée à 16h00 pour montrer l'itinéraire approximatif.
 
Si je crois ce panneau le parking est situé au lieu-dit l'Arpette, inexistant sur la carte IGN.
Direction à suivre, la Combe du Grand-Crêt.
Version agrandie.
 

Départ "traditionnel" sur route d'alpage interdite à la circulation.

 

 

Le Plan

Ce panneau officiel ne parle que des itinéraires sur la route d'alpage, il n'est pas utile pour l'itinéraire du jour.
Version agrandie.

 

Version agrandie.

 

 

 

J'approche de la Lanchette où l'on retrouve le sentier de la combe.

 

Version agrandie.
 
Tout droit dans le pâturage, face au soleil.
 
Sur la droite cette très belle dalle de lapiaz attire forcément mon attention, et hop une photo.
 
 
 
Arrivées avec une rapidité étonnante, les biquettes redescendent de l'alpage toutes seules sans patou.
 
 
 
Remarquez qu'au passage il y en a trois qui ont grimpé le cailloux, forcément. :-)
 

La fin du troupeau est proche, je rétabli la priorité.
Moi sur le chemin les biquettes dans l'herbe, elles n'ont pas contesté.

 
Le divertissement arrive à sa fin.
 
 
Mont Rachais

Pendant que je traîne avec mes photos je me fais discrètement dépasser par une jeune et nouvelle maman qui se teste après un repos forcé. C'est ce qu'elle m'a dit  ;-)

 
 
 
 
 
Bonne idée d'avoir mis un pull rouge, c'est bon pour illustrer mes photos de l'itinéraire.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pas certain que cette grotte ait une suite, mais les chamois doivent apprécier de s'y abriter au vu des dimensions.

 
Retour au soleil
 
Deuxième partie:
Grimper cette combe du Grand Crêt jusqu'à la Roche Perfia.
 
 
 
 
 
Très beau passage dans les myrtilles, mais elle ne sont pas mûres.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                Pic de Jallouvre          Pointe Blanche                         Pointe du Midi
 
 
 
Paré de Joux
 
 
L'herbe devient plus rase, quelques névés sont encore visibles, mais où est ce Trou de la Mouche ?
 

 

Mont Rachais
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paré de Joux
Et voilà, le Trou de la Mouche est bien visible.  :-)
Pour l'atteindre il suffit de remonter cette épaule herbeuse.
Version agrandie.
 
Le sentier est encore bien marqué au début de l'épaule herbeuse.
 
 
 
Mais dès le milieu ça se gâte car il y a beaucoup de plaques rocheuses à franchir.
 

La tendance des randonneurs est de rester à droite de l'épaule (en montant), alors que des bouts de sentes se trouvent sur la gauche.

 
 
 
 
 
 
 
Avant de passer sous cette arche, c'est le sommet de la Roche Perfia qui me motive.

                                                                                            Roche Perfia

Avertissement:
Avant l'ascension finale de cette petite face de la Roche Perfia, la traversée est très délicate et réservée aux personnes habituées à ce type de terrain.
La pente est très raide et est composée d'un mixte de terre et de cailloux plus ou moins compacte.
Des chaussures rigides et un piolet sont indispensables de mon point de vue pour garantir un minimum de sécurité dans cette traversée dont mon évaluation de difficulté est T5-T6

 
Vu la difficulté de la traversée je n'ai pas trop usé mon appareil photo.
 

L'amas de cailloux est impressionnant est toujours très raide, mais une trace facilite bien les choses dans cette petite facette.

 
 
 
Quelques zags et c'est le sommet.
 
Il y a deux cairns. Il faut dire qu'il y a bien de la réserve pour en construire.
 
 
                                                        Tardevant  Tête de Paccaly  l'Ambrevetta                       la Miaz
 
Pointe Percée
 
                                                        Tête Pelouse

Le Trou de la Mouche franchi cette crête rocheuse, mais apparemment ses copines n'apprécient pas notre visite.

 
 
 
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de la Roche Perfia.
 
La suite:
Descendre de la Roche Perfia, traverser le Trou de la Mouche, puis remonter à la Tête de Paccaly.
 
Rejoindre le Trou de la Mouche pour le franchir, mais d'abord il faut descendre la pente de caillasse.
 

La traversée en direction du Trou de la Mouche n'est pas très engageante, il faut faire parler l'expérience.

 
 
 
Une quinzaine de mètres à remonter et je serai au Trou.
 

Pas possible de le photographier sans personne, c'est classique avec les sommets et les curiosités géologiques.

 
 
 
 
 
 
 
Dans le versant nord la pente est encore plus raide, mais le sentier a été bien aménagé.
 
La silhouette de mon prochain objectif me plait bien, herbeuse mais quand même bien pointue.
Tête de Paccaly
La traversée jusqu'à l'épaule est bien aménagée.
 
 
 
 
 

Maintenant ça se corse, la pente devient bien raide, bien caillouteuse et terreuse.

 
Le beau profil de la Roche Perfia.
 
 
 
C'est le passage le plus délicat, attention la photo ne montre pas la pente réelle.
 

Avant de recommencer à monter sur la Tête de Paccaly, il me reste une courte traversée en neige et avec quelques bosses.

 
 
 

Vu d'en bas, le passage plus délicat.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La sente en travers dans le pierrier est bien visible mais elle n'est quand même pas d'une très grande qualité.

Tête de Paccaly

La descente au dernier petit col s'effectue facilement, mais comme elle n'est pas visible de loin on se pose la question jusqu'au moment où on s'y trouve.

 

La combe de Paccaly est encore fortement enneigée ce qui n'a pas manqué de perturber bien des randonneurs équipés de baskets, j'en ai vu un glisser sur une vingtaine de mètres.

 
Cette curiosité géologique est très belle.
 

Je continue mon ascension, après la traversée dans le flanc ouest la sente rejoint rapidement la crête herbeuse qu'on va suivre jusqu'au sommet.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'arête n'est pas difficile, mais elle est quand même très étroite. Concentration de rigueur.
 
Ce passage d'équilibre nécessite d'être particulièrement concentré.
 

Mon projet était de continuer dans la Combe de Tardevant, mais ce n'est pas possible depuis la Tête de Paccaly.
Impossible de descendre l'arête nord-est ci-dessous sans assurage.

 
Quand à l'arête nord-ouest au début ça va.
 
Mais arrivé au petit col ci-dessous, ça ne passe pas sans un rappel d'une quinzaine de mètres.
 

 

Lac de Tardevant

 

                                                              Tardevant                                    l'Ambrevetta
 
                                                                Roche Perfia      Trou de la Mouche
 
 Trou de la Mouche
Ayant été parapentiste durant une dizaine d'année je me permets de poser la question:
Pourquoi beaucoup de ces pratiquants se sentent obligés de hurler quand ils vous survolent ?
 
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de la Tête de Paccaly.
 
Le retour, première partie
D'abord rejoindre le passage du Père, puis descendre la Combe de Paccaly.
 

Départ pour la descente il n'y a que quelques mètres pour se concentrer avant le passage d'équilibrisme.

 
Avec cette photo on réalise bien les pentes des deux versants.
 
Une traversée à faire tout en précision de dépose de pieds.
 
Puis un peu d'arête rocheuse caillasse.
 
Et la traversée finale assez facile.
 

Maintenant grâce à la neige c'est l'occasion de gagner beaucoup de temps avec la descente en ramasse.

 
La neige est encore présente jusqu'à 2100 mètres environ, pour un 14 juillet c'est étonnant.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

C'est la dernière fois que je verrai ce Trou de la Mouche dans la descente.
Avis pour ceux qui montent par là, quand vous le voyez il reste 350 mètres de dénivellation. ;-)

 
 
 
 
 
Non ce n'est pas la Pointe Percée.
 
Un passage pas trop agréable avec un mélange de neige, terre et caillasse.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En descendant sur la droite un beau gros moignon rocheux semble propice à l'escalade.
Là aussi les pratiquants se sentaient obligé d'hurler.
www.escalade-74.com
Rochers de la Salla

Tout en bas la buvette de Paccaly vous tend les bras, mais il faudra encore faire un long détour par la droite pour y arriver.

 

Le retour, suite et fin.
Fin de la descente de la Combe de Paccaly jusqu'à Paccaly, puis la route d'alpage à plat jusqu'au parking. Fini la neige et les cailloux, place aux pâturages.

 
Arrivée dans les pâturage fleuris, c'est bien beau.
 
 
 
 
 
 
 

Ce détour par la droite pour passer à Paccaly d'en Haut est très surprenant car il n'y a aucune falaise à éviter et l'itinéraire d'hiver ne le fait pas. C'est simplement une idée du traceur de sentier.

 
 
 
 
 
Retour à gauche direction Paccaly (d'en bas)
 
 
 
 
 
Comme souvent durant ce mois de juillet l'orage tourne autour des sommets.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paccaly le voici.
 
 
Combe de Paccaly
 
 
Le parking se situant un petit peu avant les Confins, il me reste 15 minutes de route.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A moins d'un kilomètre en ligne droite, le parking.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour à la civilisation.
 
L'orage est resté sur la Roualle ce qui n'est pas totalement pour me déplaire.
 

Mon point de vue:

Depuis le parking des Confins les combes de Bella Cha et du Grand Crêt sont rapides d'accès, mais pour les cinq autres l'approche à plat est interminable et inintéressante. (désolé je ne veux fâcher personne)

Pour cette raison, je conseille la rando du Trou de la Mouche mais sans passer par la Combe de Paccaly.

Les ascensions de la Roche Perfia et de la Tête de Paccaly n'ajoutent pas grand chose et doivent être réalisées que par les amateurs collectionneurs de sommets (comme moi), et à condition d'avoir l'équipement requis et l'entraînement pour ce type de terrain pas facile. T4-T6

Pour les combes éloignées la solution est peut-être de faire l'approche en VTT jusqu'au refuge de la Bombardellaz, mais je ne connais pas la réglementation en France pour les VTT quand le chemin est "interdit à la circulation".

 

 


A voir également
 

Pointe de la Carmélite
 

Pointe des Arbennes
 

Pointe Percée
 

Roche Perfia
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 14 juillet 2013

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: