Mise à jour le lundi 28 novembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Tête du Colonney   2692 m
Tête des Lindars
Tête de Monthieu
Refuge de Platé
Col du Colonney

 
Station / village Passy / Plateau d'Assy
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1500 m
Cotation T4
Temps total effectué 7 h 30
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org    
 
Sommets visités le jeudi 20 septembre 2012
 


Je suis plusieurs fois tombé sur des images du désert de Platé qui ne pouvaient évidemment que me motiver à y effectuer une visite, mais que visiter et par où, étant donné que je ne connais rien de ce magnifique coin.
Le versant nord a été beaucoup massacré pour la construction des installations de ski de Flaine d'après ce que j'ai pu lire. http://flaine.courir74.com
J'ai donc choisi un itinéraire au sud, et la Tête du Colonney me semblait un très bon choix pour une première visite.

Mon choix de parcours passe également par le refuge de Platé que je vais découvrir avec plaisir.
 

 
Le parking version google 2014
Coordonnées GPS du parking:    45.946273  ,  6.721358  ou  45°56'46.6"N  ,  6°43'16.9"E
http://maps.google.ch
Pas de soucis de parking pour une grosse dizaine de voitures.
 
Du parking au Refuge de Platé.
Temps effectué:  1 heure 45 minutes
Dénivellation:              + 762 mètres


 
Départ par le chemin à droite de la croix.
 
C'est que du bonheur, l'itinéraire est balisé.
 
Départ à l'ombre un peu glacial, mais ce sera de courte durée.
 
 
                                                                Le Motet                  Pointe de Platé

Je passe près de la stèle en hommage aux victimes de la catastrophe du Roc des Fiz, sur le moment je ne réalise pas l'ampleur de la catastrophe.

 

Une coulée de boue a détruit une partie du sanatorium du plateau d'Assy pendant la nuit du 15 au 16 avril 1970, 72 victimes, quelle horreur, quelle tristesse. 
http://passy-culture.com     ou si le lien est cassé     ->  ici  <-

Photo: http://passy-culture.com
Sur près de 2 kilomètres il faut suivre cette route forestière.
 
Une première bifurcation avec les bonnes indications.
 
 
 
 
 
 
 
Après 30 minutes j'arrive au départ du sentier qui m'intéresse.
 
Pour un café sur la terrasse du refuge c'est rapé.
 

Il me reste encore quelques minutes partiellement à l'ombre et finalement ce n'est pas pour me déplaire.

 
 
                      Mont Blanc

J'essaye de deviner le passage de la barre, mais impossible de si loin.

 
 
 

 

 
 
 

 

 

 

 
 
 

Le sentier fait de beaux zags jusqu'au pied de la paroi, puis fait un grand virage par la gauche pour contourner la barre inférieur.

 
 
 
 
 
 
 
Le sentier va finir par s'enfoncer dans cette gorge avant d'en ressortir par une traversée sur la gauche.
 
 
 
Je croise un bouquetin solitaire, malheureusement un peu trop éloigné pour une photo.
 

On ne voit pas grand chose, mais c'est là dedans qu'il faut monter.

 
Le sentier est composé de dalles.
 
Dalles souvent recouvertes de gravier.
 

Le sentier est dominé par des parois surplombantes.
Je n'aime pas ça surtout que le haut dégèle au soleil, d'ailleurs un bloc va tomber 5 mètres devant moi. Bref, un casque ne serait pas stupide pour ce passage.

 

 

 
 
 
Voici enfin la traversée à gauche qui permet de quitter ce "coupe-gorge".
 
 
 

 

Le Sautet
Voici "le" passage sécurisé de la montée au refuge.
 
Qui avait un doute sur la température ?
 
Un pont grillagé, c'est le passage le plus vertigineux de la montée au refuge.
 
Un très joli passage, les dalles ne semblent pas avoir été placées pour le sentier.
 
Je bascule sur le plateau, le changement phonique est impressionnant. Il n'y a plus aucun bruit.
 
 
Pointe de Platé
 
                                                                                        Tête du Colonney
 

                                                   Chalets de Platé

 
 
Attacher vos chiens c'est une classique, mais pour les poules c'est une première.
 
Voilà une des raisons de mon choix du jour, j'adore les lapiaz.
 
Comme annoncé le refuge est malheureusement fermé.     www.refugedeplate.fr
 

Du Refuge de Platé à la Tête du Colonney.
Temps effectué:  2 heure 15 minutes
Dénivellation:              + 660 mètres

 
Le sentier à peine marqué part à gauche du refuge et passe en dessus du dernier chalet.
 
 
 
Le hameaux vu d'en dessus.
 
 
 

 

 
 
 
 
             Mont Maudit                                Mont Blanc
 
 
Le voilà, celui qui me fait transpirer.
Tête du Colonney
 
Tête des Lindars
 
Le Sautet
Je continue à remonter les pâturages, ça commence à devenir intéressant il y a des trous partout.
 
 
Pointe de Platé
 
 
 
 
 
 
 
 

Si j'ai bien capté la carte IGN, l'itinéraire à ski remonte la pente rocailleuse pour passer le col de Tré l'Epaule, puis suit l'arête sur la gauche.
Comment passer la barre rocheuse, mystère.

 
 
 
 
 

Je commence à voir le piquet l'arrivée du télésiège des Lindars nord.

 
 
 
 
 
 
 
 
Mont Buet
Voilà un divertissement bienvenu.
 

Surprise, pour une fois les mâles sont dans l'herbe et à plus basse altitude que les étagnes et les cabris

 
 
 
Pas facile de dormir avec un poids sur la tête. ( jusqu'à 6 kg selon wikipedia )
 
 
 
Le sentier traverse dans la pente sud-est de la Tête de Lindars.
 
On rejoint la crête peu avant le Col de Tré l'Epaule, à l'endroit où elle devient très étroite.
 
On ne voit juste pas le sommet convoité, et si on n'a pas lu la carte il est difficile de deviner le passage.
Tête du Colonney
 
 
Bien étroit et gazeux le passage.
 
Un ressaut de 3-4 mètres est équipé d'une chaîne.
 
Encore un peu d'équilibrisme.
 
Puis c'est la montée dans le flanc nord presque à la limite ombre soleil.
 

Cette traversée ascendante est plus facile à franchir qu'imaginé, quoiqu' avec le sol gelé il faut être attentif à ne pas glisser.

 

Il ne faut pas non plus penser aux potentiels bouquetins qui pourraient se promener au dessus de cette barre et vous balancer quelques cailloux.

 
Dès le passage de l'épaule, le sommet est visible et proche.
 

Tiens ! des bouquetins en dessus de la barre.
C'est la deuxième fois ce jour que je me dis qu'un casque ne serait pas superflu.

 
Un petit zag sur la droite avant de retourner sur l'épaule.
 
Une petite barre à escalader, beaucoup plus facile qu'elle ne parait.
 
 
 
A l'ombre et à contre jour, mais chouette rencontre quand même.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quelques mètres encore avant le "plateau" sommital.
 
 
 
Et ce n'est plus qu'une légère pente de caillasse jusqu'au sommet.
 
 
 
 
 
Avec un dernier passage où il vaut mieux rester concentrer.
 
 
 
Et c'est le sommet.
 
 
Aiguille Rouge   Aiguille de Varan
 
Pointe Percée
 
Pic de Jallouvre Pointe Blanche    Pointe du Midi          la Tour   le Grand Bargy              le Petit Bargy
 
Le Môle
 
                                                                                       La Croix de Fer
 

                        Haute Cime                                          Monts Ruan

 
Mont Buet
 
         Aiguille du Chardonnet  Aiguille d'Argentière                                         Aiguille Verte
 
                               Grandes Jorasses                  Dent du Géant          Aiguille du Midi
 
       Mont Blanc du Tacul   Mont Maudit          Mont Blanc                  Aiguille de Bionnassay  
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de la Tête du Colonney.
 

Après une petite sieste, c'est l'heure de la descente.
Jusqu'à l'arrivée du télésiège des Lindars nord je vais suivre le même chemin qu'à l'aller.

 
L'arête relativement effilée sur quelques dizaines de mètres.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La sieste n'est pas terminée pour tous.
 
Depuis le col de tré l'Epaule il faut remonter à la Tête des Lindars par son arête sud-ouest.
Tête des Lindars
 
 
 
 
Le ressaut équipé d'une chaîne, vu comme ceci on dirait une tête.
 
 
 

Je suis au sommet de la Tête des Lindars, et voilà que j'oublie de faire la traditionnelle vidéo du panorama.

 
 
Tête du Colonney
 
Mont Blanc du Tacul
 
Mont Maudit
 
Mont Blanc
 
Aiguille de Bionnassay
 
Aiguille Verte

Cette photo est là pour vous posez la question, feriez-vous du ski de randonnée à travers cette zone trouée ?

Les Forts de Platé
 
 
Le sentier commence à passer à travers des petites zones de lapiaz.
 
 
 

Depuis l'arrivée du télésiège je vais me diriger vers le Col de Colonney.

 
 
Tête du Colonney    Tête des Lindars
 
 
Le sentier est bien marqué.
 
 
 
 
 
 
 

La roche est surprenante, on pourrait croire que des cailloux sont posés sur la dalle mais pas du tout, ils sont comme rivés à la dalle.

 
Et les dessins sont également surprenants
 
L'itinéraire passe à travers la dalle, il est indiqué par quelques traits de peinture bleu.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

J'arrive à une séparation inattendue et "probablement" indiquée uniquement en couleur rose violette sur la carte IGN.
J'ai suivi l'indication " Flaine - Col du Colonney "

 
 
Aiguille Verte
 
 
 
 
 
 
 
 
La preuve que les petits cailloux ne sont pas simplement posés.
 
 
 
 
 
 
 

Contrairement à l'apparence ce n'est ni un filet d'eau ni un passage de limace, la roche est sèche et elle a une autre couleur.

 
 
 
 
 
Ce trou ci à donné du travail au spéléo à voir le balisage.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un petit peu trop éloignée pour une belle photo, mais bon, tellement rare en Haute Savoie que je m'en contenterais.

 
 
 
 
 

Probablement déconcentré par toutes ces belles sculptures de roche, j'ai perdu le chemin.
( Un internaute sympa, André, me signale en août 2015 que le sentier pour le col du Colonney existe bel et bien et qu'il est très bien balisé. )

 
 
Pointe de Platé
 
 
La surface de la dalle est par endroits étonnante, on dirait des vaguelettes comme dans le sable.
 
 
 

Je n'ai pas encore retrouvé le sentier, mais je vise le fond du vallon.

 
 
 
 
 
 
 
 
                             Col de la Portette              Pointe de Platé
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une sentier passe par le col le plus bas sur la photo, il permet de rejoindre le refuge de Sales.
                                      Col de la Portette
 
 
 
 

 

Chalets de Platé
 
 
Un dernier lapiaz et ce sera la descente brutale sur Praz Coutant.
 
 
 
 
Mont Blanc
Passy est en vue, il ne reste "que" 700 mètres à descendre.
 
 
 
"Le" passage sécurisé.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le passage de la gorge vu d'en dessous.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est la fin du sentier, il reste les 2 kilomètres de la route forestière.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et me voici au parking.
 

Mon point de vue:

Il s'agit d'une bien belle randonnée où les difficultés sont de courte durée et uniquement du type "vertigineux"
Il est possible de la faire en 2 jours en dormant au refuge de Platé.

Le retour par le Col du Colonney intéressera beaucoup les amateurs de Lapiaz, mais également ceux qui désirent emprunter un autre itinéraire afin d'avoir d'autres points de vues.

Attention quand même de bien suivre le balisage entre la Tête de Monthieu et le Col du Colonney, car si vous adorez les lapiaz comme moi il est facile de se laisser distraire et de le perdre.

 

 


 

A voir également
 

Aiguille de Varan
 

Pointe d'Anterne
 

Pointe de Platé


Pointe Noire de Pormenaz
 

Tête à l'Ane
 

Tête du Colonney
 

Passage du Dérochoir
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire  le jeudi 20 septembre 2012

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: