Mise à jour le lundi 26 décembre 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Tête du Parmelan   1832 m
Le Grand Montoir
Le Petit Montoir
Refuge du Parmelan  -  Chalet - Hôtel Camille Dunant
Grotte de l'Enfer
Glacière d'Aviernoz

 
Station / village Villaz
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire www.geoportail.gouv.fr
 
Dénivellation ~▲ / ▼   700 m
Cotation T3
Temps total effectué 5 h 15
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org    
 
Sommet visité le mercredi 2 novembre 2011
 


Mon but avec cette première randonnée à la Tête du Parmelan était de découvrir cette région en visitant le sommet, mais surtout de repérer ces lieux que j'apprécie tant dans un terrain karstique, à savoir des grottes ou gouffres, des lapiaz, des falaises ou encore des gorges.

Des sites de randos parlent de passages vertigineux au Grand Montoir, ce sera donc mon chemin d'accès à la Tête du Parmelan.
 

 
Le parking version google 2014.
Coordonnées GPS du parking:    
45.952302 , 6.222628  ou  45°57'08.3"N  ,  6°13'21.5"E

Le parking se situe au terminus d'une route carrossable au dessus de Villaz

http://maps.google.ch

Le parking en bout de route a été pensé pour de nombreux véhicules, alors ce 2 novembre il y a de la marge.

 
La montée
Du parking à la Tête du Parmelan
Temps effectué:     1 heures 30
Dénivellation:      + 663 mètres
Le tracé sur la carte ci-dessous est très approximatif, les détails de la carte IGN n'étant pas suffisants
 

 

 

Tout commence par une route d'alpage.

 
A travers les arbres j'aperçois de la falaise, est-ce déjà la tête du Parmelan?
 
 
 

Et paf! , la première bifurcation inexistante ou presque sur ma carte.
Pour monter je prends la version de gauche, et je testerais au retour l'autre version.
Version agrandie.

 

 

 
 
Tête du Parmelan
 
 
 
Tête du Parmelan
Soudain demi-tour à droite, il faut prendre maintenant un sentier.
 

Je rattrape un grand papa et son petit fils (pure supposition).
Pas très bavards, alors après deux tentatives de babillage échouées je continue.

 
 
 

Et voilà le croisement où on retrouve le deuxième itinéraire.
Version agrandie.

 
Après quelques minutes j'arrive à un petit col d'où la vue au sud est déjà bien dégagée.
                                 Dents de Lanfon
 
 
Maintenant je commence la longue traversée sous la face ouest.
 
 
 
J'espérais avoir une belle vue dégagée sur la paroi pour repérer des voies d'escalade, mais non.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et c'est le carrefour où il faut choisir:
- Petit Montoir:    très dangereux si les couloirs sont enneigés
- Grand Montoir: T3 très légèrement vertigineux, et j'imagine qu'en cas de neige dure c'est pas mieux.
 

Ci-dessous les indicateurs version officielle.
J'ai de gros doutes que le détour par le Petit Montoir ne rajoute que 20 minutes, mais je n'ai pas essayé.
Version agrandie.

 
Après un banc le sentier grimpe cette fois plus fortement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les choses sérieuses approchent. . .
 
. . . les premières chaînes aussi.
 
Mais pas de stress le chemin est bien large, de beaucoup plus qu'un mètre.
 
 
 
Des passages sont même équipés d'une barre métallique comme main courante.
 
Voici le passage le plus vertigineux, avec la chaîne à main droite pour se tenir si nécessaire.
 
Quelques zags sévères en dessus.
 
 
 
Encore un passage avec barre.
 
Puis un autre avec chaînes.
 

Voilà la photo que l'on retrouve partout pour démontrer combien c'est "vertigineux".
Franchement ce n'est pas extrême car le sentier est assez large et plat, et il y a une chaîne.

 
La suite jusqu'à la crête n'est plus vertigineuse.
 
 
 
Attention à la tête quand même si vous mesurez plus de deux mètres.  :-)
 
C'est la dernière ligne droite avant la jonction des chemins du Grand et Petit Montoir.
 
Version agrandie.
 

L'endroit est magnifique avec ce mélange de pins et de roche calcaire blanche.

 
Voici la fameuse dalle de lapiaz, paradis du spéléo.
 
Direction le lac Léman c'est toujours le brouillard.
 
 
 
 
 

Les nombreux passages ont usé la roche au point où elle est devenue brillante comme si elle était mouillée.

 
 
 
Après quelques minutes le toit du refuge pointe.
 
Petite ressemblance avec le Crêt de la Neige.
 
 
 
 
 
Etonnement le chemin du sommet n'est pas balisé, comme si le plus important était d'aller au refuge.
 

Le point le plus haut c'est ce cairn.

 
Mais il y a également une croix un peu plus au sud.
 
Au nord-est.
 
A sud
 
 
 
A l'ouest.
 
 
 
 
 
 
 
http://refugeduparmelan.ffcam.fr
Chalet - Hôtel Camille Dunant  -  Refuge du Parmelan
 
 
 
 
La traversée jusqu'à la Grotte de l'Enfer.

Du chalet Camille Dunant à la Grotte de l'Enfer
Temps effectué:   55 minutes
Dénivellation:     -149 mètres
Le tracé sur la carte ci-dessous est très approximatif, les détails de la carte IGN n'étant pas suffisants

 

Cela me réjouit le sentier est balisé.
Je n'en était pas certain car plusieurs sites disent que ce n'est pas le cas, ou alors que le balisage est faible.
Version agrandie.

 
 
 

Pendant une heure le chemin ne fera que slalomer entre trous et bosses, c'est vraiment cool si vous avez l'esprit du spéléo.

 
Certain pas trop profond mais quand même trop pour descendre sans matériel.
 
D'autres plus inquiétants.
 
 
Chalet - Hôtel Camille Dunant

Voici la bifurcation à laquelle il faut quitter le sentier Pertuis.
Version agrandie.

 
 
 
Celui-ci en tout cas est plus redoutable car le caillou jeté y dégringole un bon moment.
 
 
 
 
 
 
 
Du lapiaz bleu?
Probablement un coup des spéléos qui protégent une entrée de la neige.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Et voici l'intersection suivante.
Pour le retour ce sera tout droit en direction de Bois Brûlé, mais d'abord je vais tenter d'aller visiter la Grotte de l'Enfer.
Version agrandie.

 
Voici l'entrée de cette grotte de l'Enfer.
 
Ce deuxième panneau ne m'apprend rien, allons voir la grotte.
 
Mais cette indication est là pour faire trembler le randonneur.
Qu'est-ce qui est si dangereux?
 
L'entrée est bien large.
 
Un couloir descend tranquillement sur la droite,
 
puis tourne à gauche,
 
et continue a descendre en forte pente.
C'est clair que sans savoir ce qu'il y a en bas, c'est dangereux.
 

En bas il y a cela: (éclairé à la lampe frontale)
Le couloir arrive dans une très grande salle, mais son accès est défendu par un ressaut d'environ trois mètres.

 
Impossible à franchir sans matériel.
 
Je remonte le petit couloir.
 

Et je retrouve rapidement la sortie.

Conclusion pour la grotte:
Si vous glissez en bas du couloir et tombez dans la salle, vous n'avez aucune chance pour ressortir seul sans aide.
=> En début de saison quand il y a des restes de glaces, et si le couloir est humide, nous pouvons qualifier l'entrée de cette grotte de " Très dangereuse "

 
La traversée jusqu'à la Glacière d'Aviernoz.

De la Grotte de l'Enfer à la Glacière d'Aviernoz
Temps effectué:    40 minutes
Dénivellation:      -170 mètres

 
 
 
 
 
Le sentier continue son slalom mais les arbres sont beaucoup plus fréquents.
 
A gauche ou à droite, il y a toujours des trous.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
Au sud la Tête du Parmelan et son refuge sont à nouveau bien visibles.
 
 
 
 
 
Cette fois c'est la bifurcation pour ceux qui viennent du Chalet de l'Anglettaz.
Pour moi c'est toujours la direction de Bois Brûlé.
Version agrandie.
 
 
 
 
 
Et assez rapidement c'est la bifurcation du Petit Montoir, je me sens observé.
Version agrandie.
 
Le chemin descend tranquillement.
 
Un panneau surprenant pour un sentier.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sur ma gauche une gorge avec un sentier d'accès attire mon attention.
 
Des branches sont placées en travers pour faciliter la progression.
 
Une inscription à peine visible me surprend:
- Glacière du Haut d'Aviernoz
- Mor?e? 1902
- G.S.T PA 133

D'après les photos que j'avais consulté l'entrée de la glacière devrait être énorme, étrange tout ça.
Version agrandie.
 
La gorge entre dans une petite salle d'où part un couloir sur la droite.
 

Après quelques mètres le couloir se transforme en diaclase, et la suite visible est un succession de ressauts.
Je décide de stopper ma visite car sans topo ce n'est pas raisonnable.

 
Je remonte le couloir.
 
Et je me retrouve dans la petite salle d'entrée.
 
Le retour

De la Glacière d'Aviernoz au Parking
Temps effectué:     50 minutes
Dénivellation:       -331 mètres

 
Version agrandie.
 

Même recommandation que dans l'autre sens, les couloirs sont délicats à franchir si il reste de la neige.

 
Très joli sentier qui suit le pied de la falaise.
 
 
 
Des voies d'escalade parcourent le bas de la falaise.
 
 
Rocher du Beard
 
 
Le sentier du Petit Montoir passe approximativement à la limite soleil / ombre
 
 
 

Je traverse le couloir du Grand Montoir.

 
 
 
 
 
Et je retrouve le sentier parcouru à la montée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Comme annoncé pour le retour je vais passer par le Chalet Chappuis.
Version agrandie.
 
 
 
Un peu de pub, mais avec un ou deux " P " ce chalet ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'arrive au chalet Chappuis, mais malheureusement la buvette est fermée.
 
 
 
 
 
Version agrandie.
 
 
 
Le retour au parking s'effectue via cette route d'alpage quasiment plate.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et voilà c'est fini, je suis de retour au parking.
 
Au passage, un coup de pub pour le refuge.  http://refugeduparmelan.ffcam.fr
Version agrandie.
 
 
Rocher du Beard
 
Tête du Parmelan
 
 

Mon point de vue:

Très jolie rando avec peu de dénivellation et plusieurs combinaisons possibles:

- Grand Montoir:  T3 un peu vertigineux, mais le sentier est large et il y a des chaînes pour se tenir.
- Petit Montoir:     facile mais à ne pas entreprendre quand il reste de la neige dans les couloirs.
- Traversée en direction de la Grotte de l'Enfer: déconseillé avec des enfants car il y a trop de trous dans lesquelles ils pourraient tomber, et totalement déconseillé avec des conditions hivernales car la neige cacherait les trous.
- Grotte de l'Enfer:  pas visitable sans matériel et peut être dangereuse si il reste de la glace dans le couloir d'entrée.
- Glacière d'Aviernoz: pas visitable sans matériel et connaissances de la spéléo excepté l'entrée.
 

Attention:
Ne pas confondre la Glacière d'Aviernoz avec la Grande Glacière.
Celle qui est le plus documentée sur le web c'est la Grande Glacière, souvent nommée Glacière du Parmelan.
 

 


A voir également
 

Tête du Parmelan
 

La Grande Glacière
 

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le mercredi 2 novembre 2011

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: