Mise à jour le dimanche 19 juin 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Le Luisin   2786 m
Col d'Emaney
Lac de Salanfe

 
Station / village Vallon de Van
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   981 / 1517 m
Cotation T4
Temps total effectué 6 h 15
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org www.noth.ch www.hikr.org
https://picasaweb.google.com http://librespropos-nakunpatt.blogspot.ch
       
Sommet visité le dimanche 11 août 2013
 


Je connaissais la réputation de randonnée exigeante du Luisin depuis bien longtemps quand j'avais décidé de m'offrir son ascension il y a quelques années avec mes enfants qui avaient 7 et 9 ans. Ils étaient bien entendu entraînés à la randonnée et je les avais encordé pour une grande partie du parcours.
Cette première visite nous avait enchanté, mais à l'époque j'étais concentré sur l'assurage et non sur la photographie.
Il me fallait donc corriger cela et y retourner afin de mémoriser quelques pixels, surtout que peu de photos de ce sentier sont disponibles sur le web excepté sur le passage des échelles.

Les départs de cette ascension sont traditionnellement les Marécottes ou l'arrivée du télé de la Creusaz, mais comme je n'avais jamais fait le tour du lac de Salanfe et l'ascension du Sex des Granges, j'ai choisi d'effectuer une boucle avec un départ depuis le Vallon de Van.
 

Afin de permettre une consultation plus aisée et une meilleure indexation j'ai choisi de documenter ma journée de randonnée sur deux pages web.

Première partie:     L'ascension du Sex des Granges depuis Van d'en Bas

Deuxième partie:    L'ascension du Luisin depuis la Creuse

Vous êtes à la fin de la deuxième page, la traversée du Luisin
 

 
Première partie, l'approche de l'arête et le franchissement des paravalanches.
https://maps.google.ch

Je suis au Pt. 1805 et ce n'est pas l'envie qui me manque de me parquer, mais si je veux retrouver ma voiture dans l'autre vallée il faut que je me bouge. Alors go pour le Luisin.

 

Cent mètres de paravalanche pour commencer.

 

Les sommets sont dans les nuages, la vidéo du sommet n'est pas garantie.

 

 

 
 
 

 

 

Après quelques dizaines de mètres sur la rive droite du couloir, une traversée ascendante va nous amener à l'arête.

 

 

 
Le ton est donné, le sentier est raide et il le restera jusqu'au sommet.
 

 

 
Dans mon dos j'aperçois une dernière fois le Sex des Granges.
                            Sex des Granges                                                                    Grand Chavalard

 

J'arrive dans une nouvelle zone de paravalanches, mais cette fois c'est la version moche avec barres métalliques.

 
 
 

 

 
 
 

Le paysage étant passablement bouché ces paravalanches au moins me divertissent, car il faut admettre que la pente est raide et monotone.

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 

En voilà un qui permet un passage sélectif, les plus de 150 kilos s'arrêtent ici.

 
 
 

 

 

Ce cairn à l'entrée du pierrier marque la fin des décorations métalliques, il va falloir trouver autre chose pour s'occuper les yeux.

 

Depuis ce pierrier le sentier va suivre continuellement l'arête à quelques mètres de son faîte, dans une longue traversée ascendante.
Les premiers passages plus ou moins vertigineux se trouvent aux franchissements de petites barres de rocher, et également lors de traversées de pentes d'herbes très raides.
Lorsque cela est nécessaire, une chaîne est disponible.

 
Une traversée de pierrier bien signalée, ce sera pratiquement la seule.
 

Les sommets d'en face jouent à cache cache, cela ne me fait pas rire car j'avais l'intention de visionner une future rando.

Dent d'Emaney
 
 

Le sentier passe au milieu de ces arbres ce qui n'est pas spécialement agréable, d'ailleurs plusieurs passages mériteraient un petit coup de serpe.

 
 
 

Voilà un des avantages du brouillard, cela donne des photos hyper vertigineuses alors que sur place ce n'était pas spécialement délicat.

 
Premier court passage équipé d'une chaîne, il est plus raide sur la photo que sur place.
 

 

 
 
 

 

 
 
 

 

 

Je reprends espoir pour la vidéo du sommet car les nuages me proposent souvent de grosses trouées me laissant apercevoir le massif du Mont Blanc.

 

 

 
 
 

 

Dent d'Emaney
 
 

Voici dans une éclaircie le passage précédent.

 
 
 

 

 
 
                                                                 Aiguilles Dorées                                   Aiguilles du Tour
 

 

 

Un nouveau passage de rocher équipé d'une chaîne, mais en traversée cette fois.

 

 

 

Le sentier n'étant pas trop large il est souvent impossible de deviner où sera la suite.

 

Les nappes de brouillard continuent à me permettre de jolies photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le passage précédent dans une nouvelle trouée.

 

 

 

Et encore une chaîne.

 

 

 

 

                      Fontanabran                                    Pointes d'Aboillon

 

 

 

 

Le sommet est encore assez éloigné mais la croix brillante est déjà visible.

 

 

 

 

 

Et une chaîne pour garder le rythme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sentier arrive au pied des rochers, il faut sortir les mains des poches.

 

Dans cette partie le sentier zigzag dans les passages les moins raides, la chaîne n'est pas encore indispensable.

 

Le passage idéal est bien balisé, pas de galère de recherches.

 

Ce premier passage vu d'en haut.

 

Un petit passage en herbe et ce sera le pied de la falaise équipée.

 

Le passage suit le fond du couloir, la chaîne et des traces de peinture nous guide.

 

Là encore la pente est raide mais de loin pas verticale.

 

 

 

C'est le passage le plus difficile de cette première partie, sans les barres métalliques ce serait un passage de III

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin du couloir rocheux.
Par temps sec ce n'est pas difficile la pente étant beaucoup moins raide que ce qu'on imagine avec les photos.

 

Le couloir s'élargi et malgré qu'il reste quelques dalles à traverser, la tendance est plutôt herbeuse.

 

 

 

 

 

 

 

Le couloir herbeux vu d'en haut.

 

 

 

Le sentier maintenant est proche de l'arête.
Il continue le slalom entre les blocs et dalles, et quand ce n'est pas possible de les éviter il les franchit alors qu'une chaîne a été installée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dernier passage sera ce couloir étroit dans lequel deux échelles ont été fixées.

 

Mais d'abord il faut redescendre de quelques mètres jusqu'à une échancrure.

 

Puis une petite traversée.

 

Et c'est le couloir final.

 

La première échelle, sans elle ce serait du V.

 

 

 

Et la deuxième, mon évaluation sans elle . . du IV

 

L'antenne météo est la première visible, mais la croix à gauche est toute proche.

 

Un dernier mur à franchir.

 

Et voici la croix sommitale.

 

 

 

 

 

Je traverse en direction du sommet secondaire beaucoup plus confortable pour une petite pause.

 

Deux cordées de grimpeurs arrivent de l'arête Nord-est.

 

Petit tour d'horizon.

Dent du Salantin

 

Le lac de Salanfe

 

Cime de l'Est

 

                                   La Cathédrale                                    La Forteresse
 
                                   Dent Jaune                                                L'Eperon

 

Aiguilles Dorées

 

                                   Les Droites                Aiguille Verte            Les Drus

 

Le Buet

 

Grand Combin

La vidéo du panorama depuis le sommet du Luisin.

 
Le retour s'effectue par l'arête Ouest jusqu'au Col d'Emaney.
La difficulté est moindre bien que les premiers mètres sont quand même exposés.
 
Sur ma droite l'arête nord-est bien connue des alpinistes.
 
Mais pour nous ce sera l'arête ouest, ce n'est qu'un sentier ce qui j'avoue m'arrange bien.
 

Les premiers mètres de la descente ne sont pas difficiles, mais ils sont quand même exposés dans le sens où une glissade sur la droite serait fatale.

 

Très rapidement l'itinéraire devient très agréable, il ne vous reste qu'à jouir du plaisir d'être en montagne.

 
 
 
 
 

Après l'engagement de l'itinéraire de montée, ce retour décontracté via le col d'Emaney est juste un plaisir total.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le brouillard donne un effet de dalle surplombante sur les Pointes d'Aboillon,
Pointes d'Aboillon
 
 
Le col d'Emaney est tout proche, encore un zag dans un zone de caillasse herbeuse et j'y arriverai.
 
 
 

Je suis au col d'Emaney.
Je repense à la première fois où j'ai passé ce col en course d'école en 1974 je crois, intense émotion souvenirs.
J'avais été catalogué "expérimenté" et je devais surveiller une camarde qui avait 7 sandwichs pour s'alimenter durant cette traversée de Salanfe aux Marécottes.
Version agrandie.

 

Pour descendre au barrage de Salanfe l'itinéraire choisi est hors sentier afin de pouvoir enfin parcourir cette plaine herbeuse à l'arrière du lac de Salanfe.

 
Ci-dessous le chemin parcouru.
 
Je commence à descendre ce versant nord du col d'Emaney.
 

J'hésite quand même fortement entre suivre mon parcours de 74, et effectuer une version 2013 plus proche de mes habitudes actuelles.

 
Finalement je craque, je vais viser les névés plus agréables pour une descente rapide.
 

 

 
 
 

Sans le savoir ma version névé a coupé un virage du sentier, mais je ne vais quand même pas le suivre trop longtemps.

 
 
 
 
 

Depuis le haut il est difficile de voir si des petites barres de rochers vont me poser des problèmes de franchissements, mais pour l'instant je me contente toujours d'utiliser un max les névés.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'arrive sur le plateau au niveau du lac.
Toute cette descente n'est pas difficile à condition de suivre à peu près la limite pierrier herbe. Il n'y a pas de falaise et par bonne visibilité il n'y a aucune difficulté potentielle.
 
J'approche de cette prairie de bout du lac et j'espère vraiment y réussir des photos exceptionnelles.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Haute Cime est toujours dans les nuages.
 
 
 

Pour bien imaginer les distances, les points blancs et bruns presque au bord de l'eau, ce sont des vaches.

 
 
 
 
 
Sur cette photo on visualise bien le trajet parcouru depuis le Col d'Emaney, à la limite pierres herbe.
 
Tout tout là-haut, le Luisin.
 
 
 
J'arrive dans la zone pierrier, les vues sont pas mal également.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le retour au barrage se fera par le chemin du versant Nord, il est long et long, mais c'est mon choix alors . . .

 

Au départ j'avais choisi de visiter cette presque île, mais au final pour une question d'horaire je l'éviterai.

 
 
 

Cette plaine du fond du lac est quand même bien grande, idéale pour un camping si il n'y avait pas les vaches.

 
Je remonte un peu dans l'espoir de trouver un passage pour franchir le torrent.
 
 
 
 
 
Le bord est étonnamment très sculpté dans le gravier.
 
 
 
Le torrent à traverser, depuis ici il ne parait pas bien hostile.
 
Quelques petits sauts sur des blocs et le torrent est franchi.
 
Encore un peu de caillasse à franchir puis le talus à grimper, et je rejoindrais le chemin du nord du lac.
 
Mais avant je continue à exagérer avec les photos.
 
 
 
 
 
 
 
Je vais rester sur ce chemin jusqu'au barrage.
 
 
 
 
 
Le Luisin et le Col d'Emaney sur la droite.

                                  Le Luisin                        Col d'Emaney

 
 
 
 
 
 
Un rare instant la Haute Cime se redégage.
 
 
 
Pas moche du tout son versant Nord.
Le Luisin
Le fond du lac d'où je viens.
 
 
 
 
 
Col de Susanfe à gauche, Salanfe à droite, c'est vite choisi.
 
Je passe en dessus du toboggan de la Salanfe, c'est la sortie de l'eau de Giétroz j'imagine.
 
La baie de Salanfe invite à la baignade.
 
 
 
 
 
 
Cime de l'Est
 
 
 
 
Maintenant c'est le fond du vallon qui est bien éloigné.
 
 
 
L'auberge de Salanfe toute proche.
 
Arrivée à un carrefour important.
Version agrandie.
 
Sous un autre angle.
Version agrandie.
 

Voilà, je suis à l'auberge de Salanfe mais c'est la chapelle qui est la plus belle à regarder.  www.salanfe.ch

 

La descente au camping de Van d'en Haut a deux itinéraires possibles:
- celui des randonneurs documenté dans ma rando à la Dent du Salantin
- celui
des véhicules 4x4 plus impressionnant et avec au passage la source de la fontaine à Moïse.
J'ai choisi celui des 4x4 afin d'avoir également des photos à proposer.

 

Pour la fin de ma randonnée je vais donc me "taper" des chemins utilisables par les 4x4, mais jusqu'au Vallon de Van il n'est quand même pas donné.

 
Un dernier regard sur le lac.
 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
Dent du Salantin

J'arrive au pied du barrage et je constate qu'on me refait le coup des travaux de restauration, moins dérangeant quand même qu'à Emosson.

 
Voyons les arguments de cette rénovation.   www.mauroux-sa.ch



 

Ayant choisi l'itinéraire aunNord du lac ces travaux ne m'ont pas dérangés.

 
 
 

 

 
 
 

Le chemin est très confortable, mais j'avoue quand même qu'après les sentiers c'est moins excitant.

 
 
 

 

 
 
 

Ahhhhhh j'avais oublié la petite remontée casse-pattes.

 
Coup de chance incroyable, dans un virage je croise des Deutsch Wanderer und eine gemse.
 

 

 
 
 

et peu farouche le chamois.

 
 
 

J'arrive à la bifurcation, à gauche le sentier pour randonneurs et à droite la route des 4x4 que je vais suivre.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans une des épingles, c'est la Fontaine à Moïse.
 
 
 
Le chemin effectue de très nombreux virages dont certains vertigineux, pour une version véhicule.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Fin de la route 4x4.
Les photos ne rendent absolument pas l'impression de la raideur de cette piste, pas donnée pour n'importe quel chauffeur c'est certain.

 
Un petit coup de pub pour l'auberge au bord du lac.  www.salanfe.ch
 
De plus en plus difficile pour la plante de pieds, le goudron maintenant.
 
 
 

 

 
Arrivée au camping et son agréable terrasse.   www.campingdevandenhaut.com
 

Deux kilomètres de route, ce sera le final.
C'est l'occasion d'entraîner le pas de footing qui procure de belles courbatures.

 

Vingt minutes qu'ils disent.

 
 
 

 

 
 
 

 

 
Passage à l'extérieur du village de Van d'en Haut.
 

 

 
Un message au combien important et applicable partout sur notre planète.
 

 

 
Version agrandie.
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les chèvres de Van d'en Bas sont tranquilles, et sans Patou.
 

Et pour finir j'arrive vers ma voiture qui n'est pas une poubelle.
Ce n'est qu'en regardant la photo que je découvre qu'il y avait une interdiction de parquer, désolé mais si les panneaux sont peu visibles il ne faut pas espérer que les consignes soient respectées.

 


Afin de permettre une consultation plus aisée et une meilleure indexation j'ai choisi de documenter ma journée de randonnée sur deux pages web.


Première partie:     L'ascension du Sex des Granges depuis Van d'en Bas

Deuxième partie:    L'ascension du Luisin depuis la Creuse

Vous êtes à la fin de la deuxième page, la traversée du Luisin
 

 

Mon point de vue:

L'ascension du Luisin par son versant sud-est est une magnifique randonnée réservée aux personnes averties conscientes de la difficulté et de l'engagement.

Ce n'est jamais extrême, ce n'est jamais foireux, et par bonnes conditions cette randonnée va ravir un grand nombre de randonneurs.

Pour faire différent je suis redescendu sur Salanfe, mais le chemin le plus courant est le retour par le vallon d'Emaney sur les Marécottes.

 

 


A voir également

 

Dent du Salantin

Le Luisin

Sex des Granges

 

Le Géoglyphe de Grand Tête

 

Les gorges de la Pissevache

Les gorges du Dailley


 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 11 août 2013

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: