Mise à jour le jeudi 9 février 2017

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Culan   2789 m
Glacier de Pierredar
Refuge de Pierredar

 
Station / village Les Diablerets
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   700 m
Cotation T4 / T5
Temps total effectué 5 h 00
Rythme choisi Entraîné
 
https://en.wikipedia.org www.camptocamp.org    
       
Sommet visité le mercredi 7 septembre 2016
 


Le but de ma journée de randonnée était de visiter le Culan, sommet le plus bas des principaux du massif des Diablerets mais également le moins visité.
Pour l'esthétique j'ai choisi d'y grimper en une journée depuis la vallée, mais en passant par le joli refuge de Pierredar qui était gardienné par un duo très sympathique, Cécile et Carlo.

Afin de permettre une consultation plus aisée et une meilleure indexation, j'ai choisi de documenter cette journée sur deux pages web.

Première partie:     La montée à Pierredar par le chemin normal et le retour par le sentier du Drudy.

Deuxième partie:    L'ascension du Culan depuis le refuge de Pierredar.


Vous êtes sur la page de la deuxième partie, l'ascension du Culan.

 

 

Pour ceux qui désirent effectuer cette randonnée sur deux jours, le point de départ idéal est le refuge de Pierredar.  www.pierredar.ch

Refuge de Pierredar

Le but du jour le voici.

Culan

J'admets que quand j'ai revu ce versant nord de la Tête Ronde où il faudra que je passe j'ai eu quelques doutes sur la relative facilité du parcours, mais en me disant que j'avais déjà emprunté deux fois cette montée à la Tête Ronde, ça allait mieux.

 

Du refuge de Pierredar à Barmes Rousses.

 

Départ du refuge, il faut traverser le plateau de Pierredar en direction de Barmes Rousses, mais je ne me souviens plus si il faut passer en dessus ou en dessous de cet éperon herbeux à l'autre extrémité.
Et bien il faut passer en dessous.

 
Le plateau est du genre pierrier, mais pas désagréable à franchir.

 

Il y a de très beaux cairns, mais décoratifs.

 

 

 

Mon idée était de passer par les vires grises, mais comme je ne les ai pas trouvées j'ai passé en dessus de ce promontoire rocheux que les locaux appellent le Nez à Couchepin.

 

Au bout du plateau de Pierredar il faut passer en dessous de ressaut herbeux.

 

Dès le passage en dessous de la falaise la suite parait évidente pour un petit moment.

 

Le premier pierrier est pénible mais facile.

 

La suite de la traversée s'effectue sur des amas de terre et pierres, avec des chaussures rigides cela passe facilement.

 

 

 

Quelques œuvres d'art ont été disposées ça et là.  :-)

 

Le franchissement d'un torrent est plus compliquée à cause de la pente et des pierres non stabilisées.

 

Et puis la question arrive, où faut-il franchir cette première barre de rocher ?

 

Dès que l'on s'en approche cela devient évident et simple.

 

De Barmes Rousses au pt. 2767.

 

Une vire rocailleuse un peu raide permet un passage aisé.

 

Tous les passages suivants seront du même style, de loin ce n'est pas possible de près c'est facile.

 

Dans mon dos le Sex Rouge et son pont suspendu nommé le Peak Walk by Tissot.  www.youtube.com
Moi c'est les plis de la roche que je trouve incroyable.  :-)

Sex Rouge

Je continue mon ascension en zigzag par des vires caillouteuses.

 

Parfois les vires se transforment en couloir.

 

Et puis je rejoins enfin le soleil, à moins que ce soit le contraire, les photos seront moins moches.

 

Les zigzags se succèdent, il n'y a aucun balisage et aucune traces excepté celles des bouquetins, mais c'est vraiment chouette de chercher le passage idéal.
Petit détail important, il faut se retourner de temps en temps pour mémoriser le trajet du retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jamais trop raide, jamais délicat, jamais exposé.

 

 

 

 

 

Petit passage sur le glacier de Pierredar, dans ce bord il n'y a que quelques petites crevasses mais comme la neige est dur ce n'est pas stressant.

 

 

 

Une petite barre de rocher demande à réfléchir, à l'allé je l'ai escaladée, au retour je l'ai contournée.

 

Traversée à droite maintenant pour passer en dessus du Nez de Couchepin, au sud du pt. 2767

 

La roche propose de très beaux dessins.

 

 

 

Un peu de pierrier, un peu de lapiaz, déjà quelques belles fissures, c'est le menu.

 

 

                                                                   Sex Rouge                                     Oldenhorn

Pour avancer plus rapidement je passe par la neige, je n'enfonce pas mais comme ce n'est pas trop raide les crampons sont inutiles.

 

La glace n'est pas loin, il faut continuer les zigzags.

 

 

Sommet des Diablerets

Je croise de plus en plus de roches bien sculptées.

 

Oui c'est vrai je trouve ce plis incroyable, pour la dimension il suffit de comparer au bâtiment.

 

Il fait envie non ?

Oldenhorn

Ce passage au nord-ouest de la Tête Ronde est surprenant, il est presque plat sur 500 m.

 

Du pt. 2767 au Culan.

 

Toujours la même idée, j'utilise la neige pour améliorer ma vitesse de déplacement.

 

 

 

 

 

 

 

En arrivant au bout du plateau je dois bien avouer que j'ai pris un "coup sur la tête" car cela fait plus de 4h que je marche et le Culan parait si loin.
Petit ravitaillement et je continue en direction du pt. 2762

                                          pt. 2762            Tête d'Enfer                    Culan

Pour ceux qui aiment le minéral ce passage est extraordinairement beau, car en plus de l'environnement des blocs aux couleurs incroyables sont dispersés, et il y a même une gouille aux superbes reflets.

 

On se croirait sur la lune, enfin j'en sais rien je n'y suis pas allé.  :-)

 

D'où peuvent bien venir ces blocs jaunes ?

 

 

 

 

 

Petite remontée au pt. 2762.

 

D'autres débris de la planète jaune.

 

 

 

 

 

Dans mon dos la Tête Ronde, heureusement que je l'ai déjà gravie sinon elle viendrait augmenter ma to do liste car elle est bien belle.

Tête Ronde

Je suis au bord de la falaise, amusant de voir l'Argentine sous cet angle. Il fait un peu trop raide.

Solalex

A la fin de la journée je n'aurai qu'un regret, mais pourquoi je n'ai pas visité au passage cette Tête.  :-(

                                                  Tête d'Enfer

Le Culan n'est pas encore tout proche, je dois continuer par la traversée du versant nord de la Tête d'Enfer.

Culan

Et hop une petite descente.

 

Et hop la traversée du versant nord de la Tête d'Enfer.
Pas de traces autre que celles des bouquetins, mais elles sont souvent judicieuses.
Cette traversée n'est pas délicate.

 

De très beaux passages, bien sculptés.

 

Des failles, des fentes, des trous.

 

 

 

Cette fois il est proche, et ce n'est pas ces quelques petites barres de rochers qui vont me faire trembler. C'est vite dit.  :-)

Culan

Avec une photo en 2 dimensions c'est un peu compliquer à imaginer le passage.
Creux ? bosse ? Rocher blanc ou neige ?

 

Une petite barre à déescalader et je serai au col entre la Tête de l'Enfer et le Culan.

pt. 2676

Un joli petit ressaut de plus à franchir.

 

La traversée du Nez à Couchepin est bien loin, mais il faudra y retourner.

                                      Oldenhorn                                                 Tête Ronde

 

 

Le final dans un superbe pierrier bien raide.

 

 

 

 

 

La pente s'adoucit.

 

Le piquet du sommet est en vue.

 

 

Culan

 

 

 

Arête sud-ouest

 
 
 

Col de la Croix

 

Tours d'Aï

 

                Le Tarent     la Pare                                    Cape au Moine

 

                                                      Sex Rouge                                                Oldenhorn

 

                                                                          Sommet des Diablerets   Tête Ronde

 

                                                                                 Tête d'Enfer

 

Anzeinde

 

Arête de l'Argentine

 

    Mont Rose                                      Dent Blanche              Matterhorn                         Dent d'Hérens

 

                                         Mischabel                               Bishorn                      Weisshorn

 

Grand Combin

 

                Pigne d'Arolla                             Mont Blanc de Cheilon                            Le Pleureur

 

            Aiguille Verte     Les Drus                                Mont Blanc          Dôme du Goûter

 

                                                                                                                            Haut de Cry

 

                                                 Grande Dent de Morcles       Petite Dent de Morcles

 

Grand Muveran

 

                                  Tour Sallière                                                          Dents du Midi

La vidéo du panorama depuis le sommet du Culan.

 

Du Culan au pt. 2767.

 

Le retour s'effectue par le même cheminement, il faut retournez au dessus du Nez à Couchepin.

 

La première pente pas trop inclinée.

 

Puis le versant est franchement raide.

 

Versant très stable en pile de caillasse.  :-)

 

Descente facile jusqu'au col du pt. 2676

 

 

Tête d'Enfer

J'arrive au petit col entre le Culan et la Tête d'Enfer, c'est là que débute la petite remontée d'environ 100 mètres jusqu'au pt. 2767.

pt. 2676

 

                                             Dent Blanche        Matterhorn               Dent d'Hérens

Le but est de traverser horizontalement dans ce versant nord de la Tête d'enfer, grâce aux bouquetins et leurs traces c'est aisé.

                          Tête Ronde

 

 

Il faut traverser de belles crevasses.

 

 

 

Ces passages sont très beaux, dans la caillasse stable, avec des creux, des petits ressauts, des petits névés, etc.., le bonheur pour le randonneur.

 

 

 

A droite la falaise est impressionnante.

Anzeinde

Jusqu'à quand ce bloc va tenir ?

 

Un petit névé pour changer, mais il est évitable.

 

Depuis le pt. 2692 il faut à nouveau perdre quelques mètres.

                                                                                                          Tête Ronde

Dans mon dos, le Culan.

                                                      Culan

Traversée du grand "plat" au sud du pt. 2721, depuis le village jamais on imagine cette zone.

 

 

 

Que font ces blocs jaunes au milieu d'une zone à roches sombres ?

 

 

 

 

 

Vous aurez deviné, j'ai adoré ce passage.

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'est pas une tache, c'est un nuage.  ;-)

 

Le plat est fini, il faut grimper ce passage genre moraine instable pour rejoindre le plat suivant.

 

 

 

Instable je disais, mais pas délicat.

 

 

 

Une petite diagonale dans la pente instable et je serai sur le plat suivant.

 

 

 

 

 

Me voilà de retour sur le plat du haut, en dessus du Nez à Couchepin.

 

 

 

 

 

 

 

Ce passage est entièrement composé de glace, parfois recouvert de neige, et parfois de cailloux.

 

Du pt. 2767 à Barmes Rousses.

 

 

 

 

Sommet des Diablerets

 

 

Bientôt je vais retrouver les vires et couloirs de pierraille.

 

 

 

 

 

 

 

Avec le téléobjectif maintenant.

 

 

 

Le glacier de Pierredar existe encore pour quelques années, mais pour combien ?

 

C'est à partir de là qu'on voit si on a bien mémorisé les passages.  :-)

 

 

 

Quand même incroyable ce pli.

Sex Rouge

 

 

Impression d'une pente de caillasse, mais non, il y bien des petites barres rocheuses en travers.

 

Parfois elles se franchissent grâce à un couloir.

 

Il y a 400 mètres à perdre jusqu'à Barmes Rousses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c'est le dernier couloir vire qui donne accès à Barmes Rousses.
Ces photos de caillasse ne sont pas passionnantes, mais elle représentent bien le type de passages qu'il faut franchir.
La recherche d'itinéraire rend cette pente assez intéressante à parcourir.

 

De Barmes Rousses au refuge de Pierredar.

 

Il faut viser le replat herbeux au loin, en passant en dessous de la petite falaise.

 

Les roches ont été chahutées dans cette région.

 

Une grande impression d'être dans une zone de "bombardement", mais je n'ai pas entendu une seule chute de pierre durant cette journée pourtant bien chaude.

 

 

 

 

Les Diablerets

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis le replat herbeux il faut viser le pt. 2254, sur place l'itinéraire est logique même sans indication.

 

Le refuge est environ 40 mètres plus haut, alors dès que la barre rocheuse est contournée il faut partir au nord-est en grimpant légèrement.

 

 

 

Le refuge se situe au nord du plateau et il n'est pas possible de le rater.

 

Encore lui, le Peak Walk by Tissot.  www.youtube.com

 

 

 

Le voici, bien dans la couleur locale le refuge.

 

 

 

 

 

 

 

www.pierredar.ch

Refuge de Pierredar

Et bien voilà, c'est fait. :-)

 

 

Mon point de vue:

C'est mon type de randonnée idéal.
- Très peu parcouru
- Très minéral
- Aucun balisage, recherche d'itinéraire sur tout le parcours
- Pas de passages foireux, engagés ou exposés
- Un panorama grandiose

Mais quand même ce parcours doit être en bonnes conditions pour être facile.
- En neige dure ou en glace bien des pentes seraient beaucoup plus délicates et donc exposées.
- Dans le brouillard la recherche d'itinéraire ne serait pas simple.

Une randonnée de fin d'été, pas trop longue si on passe la nuit au refuge.
 

Pour être certain de pouvoir franchir tous les passages en sécurité j'ai emporté un piolet comme dans toutes les randonnées, ainsi que des crampons et un casque.
- Je n'ai pas utilisé le piolet et les crampons
- J'ai mis le casque entre Barmes Rousses et le pt. 2767, mais je n'ai pas entendu de chutes de pierres
 

 



A voir également


Cape au Moine


Culan


Oldenhorn ou Becca d'Audon


Quille du Diable ou Tour St-Martin


Sex Rouge

 

Refuge de Pierredar

 

Sentier sécurisé de Pierredar


Sentier sécurisé du Drudy

 

Via ferrata des Dames Anglaises


Via ferrata de la Tête aux Chamois


Via ferrata de la cascade


 

 

Randonnée effectuée en solitaire le mercredi 7 septembre 2016

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: