Mise à jour le lundi 27 février 2017

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Grand Miroir de l'Argentine
Voie de l'Y
Haute Corde
La Poreyrette

 
Station / village Gryon
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   856 m
Cotation T4 / AD+ / 5a
Temps total effectué 7 h 15
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org www.camptocamp.org www.transpiree.ch
www-rocq.inria.fr ou ici si le lien est cassé
http://clubmontagne.epfl.ch ou ici si le lien est cassé
www.crsl.be www.tsr.ch    
 
Escalade réalisée le dimanche 2 octobre 2011
 


Durant l'année 2010 je découvre un site de randonnées www.transpiree.ch qui décrit beaucoup de parcours que j'ai eu la chance d'effectuer, mais ce qui nous différencie c'est que son auteur les a réalisé en 3 ans environ alors qu'il m'en a fallu 35, je suis impressionné.
En automne je m'aperçois que sur sa page de la Glacière de la Genolière il a mis un lien sur mon site, mais alors j'ai la honte de voir le look de ma page.
C'était décidé, j'allais bientôt prendre contact avec ce "gaillard" mais d'abord il fallait que j'améliore sérieusement le design de mon site.

Finalement je me suis fait prendre de vitesse, le 24 mai 2011 Daniel m'envoya un Email de "contestation" sur mes affirmations au sujet de l'altitude du Crêt de la Neige. Il s'en suivi bien des échanges d'Email pour finir avec cette idée commune de gravir la Haute Corde par le Grand Miroir de l'Argentine.

Voici les photos de notre première rencontre.
 

 
Le parking version google 2014
Coordonnées GPS du parking:
46.288496 , 7.137466  ou  46°17'18.6"N  ,  7°08'14.7"E
http://maps.google.ch

L'approche
Par hasard j'ai pu effectuer un repérage mercredi passé, alors c'est avec un timing précis que j'ai imaginé cette ascension.
Départ de Saint-Prex 12:00, début de la marche 13:45, début de l'escalade 15:00

Du parking au pied du Miroir
Temps effectué:              55 minutes
Dénivellation:   + 420 mètres environ

http://map.geo.admin.ch

Pour le parking officiel pas beaucoup de choix ce dimanche de grand beau.
Celui d'en bas parait plein et celui d'en haut a juste une place pour nous.

Photo: Daniel

L'Avançon d'Anzeinde n'a pas plus d'eau qu'il y a quatre jours, mais ce qui change c'est que j'ai des bâtons.

Photo: Daniel

A notre gauche le redoutable parcours du col de la Poreyrette, plus les années passent plus il est m. . . ique.

 

 

 

Selon ma planification nous devons gagner 15 minutes sur l'horaire du mercredi, ce n'est pas cool pour Daniel qui a bien l'intention de mitrailler.

Photo: Daniel

Voici l'objet tant convoité.

Photo: Daniel

Lorsque je me retourne j'esquisse un sourire, il ne faudrait pas qu'il croie que je suis essoufflé.
Mais non, j'déconne.

Photo: Daniel
Alors que Daniel prend sa 17ème photo, j'ai le temps d'admirer la dalle.
Photo: Daniel
Il y a des cordées engagées, alors avant d'approcher plus la dalle nous sortons les coquilles.
 
Plus que quelques mètres dans les blocs.
Photo: Daniel
Et nous sommes au départ, le sac va s'alléger.
Photo: Daniel
Pas d'orage à l'horizon, c'est cool pour ça aussi l'automne.
 

Selon www.camptocamp.org nous allons devoir répéter quatorze fois les mêmes manipulations, mais je suis convaincu maintenant qu'il n'y a que treize longueurs.

Voie Normale de l'Y
Temps effectué:             3 heures 35
Dénivellation:   + 400 mètres environ

http://map.geo.admin.ch

Voici les premiers mètres à grimper.
Quand je vois cette photo je suis obligé d'admettre qu'elle ne reproduit pas vraiment la difficulté, car c'est plus facile en vrai.

 

Vu d'en haut cette première longueur est assez simple.

 
Pour la deuxième, ça se complique.
 
La troisième n'est que formalité, elle est plus proche de la rando que de l'escalade.
 
Voici une des broches de relais, l'équipement de cette voie est "béton".
 
Il est 16h00, nous sommes dans une face nord, la luminosité pourrait être meilleure.
 
Quatrième longueur.
 
Cinquième longueur, la plus difficile.
 
 
 

Voici la sixième longueur, des fissures à bien négocier car l'assurage s'espace sérieusement.

Photo: Daniel

Au sixième relais nous croisons une cordée qui descend en rappel. Ecoeuré après avoir tourné 7 heures dans les fissures et dalles du Miroir, ils ont préféré rebrousser chemin avant la nuit.

 
Arrivée au septième relais, le plus confortable.
 
 
 

Dès le septième relais nous changeons de tactique.
Il est 17h30 environ et nous désirons être de jour au sommet de la Haute Corde. Pour ce faire ce sera corde tendue et mousquetonnage de temps en temps mais au minimum trois entre nous.

 
Maintenant il y a le soleil dans la dalle, c'est chouette.
 
 
 

Pour avancer plus rapidement ce système est le top, mais pour les photos du camarade de cordée c'est moins bon sans téléobjectif.

 
 
 

Nous sommes à la verticale du V et il y a encore le soleil, la tactique adoptée a été encore plus efficace que prévue.

 

Nous profitons quand même d'observer les sommets alentours, avec l'ambiance automnal que c'est beau.

 
Notre douzième longueur, maintenant nous maîtrisons l'adhérence.
 
 
 

Je suis au dernier relais et Daniel franchi la 13ème ou 14ème longueur selon le topo.

 

 

 
Le dernier ressaut, le sourire et la poignée de mains sont proches.
 
 
    Culan             Tête d'Enfer                                    Tête Ronde   Sommet des Diablerets

La traversée en direction de la Haute Corde
En arrivant à la brèche en V nous nous décordons, néanmoins la traversée jusqu'à la Haute Corde n'est pas donnée avec plusieurs passages en T5.

De la brèche en V à la Haute Corde
Temps effectué:            20 minutes
Dénivellation:   + 40 mètres environ

http://map.geo.admin.ch
 
 
 
Cheval Blanc

Début de la traversée de la tranche du Miroir jusqu'à la Haute Corde.

Photo: Daniel
 
 

J'ai la honte, après bien des passages je n'avais jamais remarqué qu'il y avait des Edelweiss.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
Pour rejoindre la Haute Corde il faut grimper un petit couloir, c'est juste une formalité.
 

La croix est en vue, nous avons réussi notre objectif d'arriver au sommet avant d'allumer les frontales.

Haute Corde
 
 
 
 
 
 

Le retour
Il s'effectue par un sentier bien marqué mais pas balisé.
La cotation est T5 pour les passages de la Poreyrette.
Attention le cheminement n'est pas très simple et il est fortement déconseillé par mauvaise condition.

De la Haute Corde à Solalex
Temps effectué:         1 heures 30
Dénivellation:           - 856 mètres

 
 
Haute Corde

 

 
 
 
 
Mon point de vue:

L'entraînement, les conditions, la météo sont des critères importants pour la réussite d'une course de montagne, mais tout ceci n'est rien comparé à la symbiose indispensable dans la cordée.

Pour toutes ces raisons je déconseille fortement de nous imiter, c'est à dire de partir en montagne sans connaître votre compagnon de cordée. Les professionnels, j'ai nommé les guides de montagnes, sont là pour cela.

Néanmoins, je peux vous garantir que notre cordée était parfaitement en accord et "parfaitement synchronisée", et pour ceci je tiens à remercier Daniel.  ;-)

N'oubliez pas de consulter la page web de Daniel de cette superbe journée à la Haute Corde.
 

 


A voir également
 

Grand Miroir de l'Argentine
 

Col des Chamois
 

 

 

Escalade réalisée le dimanche 2 octobre 2011, avec Daniel

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: