Mise à jour le mercredi 01 mars 2017

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Monts de Bière Devant   1520 m
La St-George

 
Station / village Saint-George
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   432 m
Cotation T1
Temps total effectué 4 h 00
Rythme choisi  
 
www.twoswisshikers.net  
       
Sommet visité le dimanche 1 décembre 2013
 


Les Monts de Bière sont de typiques bosses Jurassiennes où avant une visite il est absolument impossible de savoir si elles seront dégagées ou non.
Elles sont souvent visitées par des randonneurs venant de la route du Marchairuz, alors qu'il n'y a qu'un faible balisage.

L'itinéraire que je propose est bien différent et se parcourt en boucle, et bien qu'il soit possible en toutes saisons je le trouve plus sympa dans des conditions enneigées.
Bref, en raquettes à neige ce doit être le plus agréable.
 

 

Pour commencer le profil de cette randonnée de presque 12 kilomètres pour un peu plus de 400 mètres de dénivellation.

 

Le parking version google 2014.
Coordonnées GPS du parking:    
46.533244 , 6.268365  ou  46°31'59.7"N  ,  6°16'06.1"E

http://maps.google.ch

Et voici le parking.
C'est celui du centre nordique de Saint-George, il y a même une petite buvette dans la bâtiment en arrière plan.     www.stgeorge.ch

 
 
 
Quelques panneaux sont là pour expliquer les parcours réservés au ski de fond.
Version agrandie.
 
Les infos du panneau se retrouvent aussi dans ces sites:  www.stgeorge.ch  et  www.skidefond.ch
Version agrandie.
 
Première partie de la rando, la montée au refuge.
Je n'ai aucune idée à qui appartient ce refuge et si il est parfois ouvert au public.
Cette partie est entièrement sur des chemins forestiers larges.
 
Le départ s'effectue de l'autre côté de la route.
 
Il s'agit d'une randonnée pédestre puisque les bourrins sont interdits.     www.la-definition.fr/bourrin
 
Ces premiers mètres s'effectuent à contre sens de la piste de ski de fond, mais sur un tronçon autorisé à tous.
Attention quand même, le freinage avec ce type de ski n'étant pas toujours bien maîtrisé.
 
Cent mètres après le virage à 90°, c'est la bifurcation.
 
Il faut partir par le chemin de droite.
 
Cela ne se voit pas sur la carte, mais le chemin traverse de nombreuses clairières.
 
 
 
 
 
L'épaisseur de la neige n'est pas encore monstrueuse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arrivée à la route du Marchairuz.
 
Il faut juste la traverser.
 
 
 
 
 
Voici le refuge.
 
Deuxième partie, rejoindre la bifurcation de la Foirausaz.
 

Le chemin à suivre est au dos du refuge, attention il n'est pas très visible et celui qui passe devant le refuge est très attirant.

 

Après 200 mètres on rejoint le chemin "classique" reliant la route du Marchairuz à la Foirausaz.
Il est si souvent parcouru qu'il est quasiment toujours tracé.

 

Au pt. 1308 le chemin effectue un long virage à gauche d'environ 100°, c'est à cette endroit qu'il ne faut pas rater la bifurcation sur la droite. Cette piste forestière est beaucoup moins bien marquée mais il n'est quand même pas possible de se perdre.

 

Je profite d'effectuer un petit crochet sur la droite pour voir si je suis capable de retrouver le trou du coin.
Il est situé à 95 mètres perpendiculairement au chemin.
La photo ci-dessous a été prise à quelques mètres seulement de l'entrée, cela montre bien la difficulté pour le trouver.

 
D'autres photos de cette grotte -> La Baume du Pré à l'Âne

La Baume du Pré à l'Âne ( déniv. -27 m / dével. 35 m )

Suite sur la piste forestière.
 
 
 
 
 
 
 

J'arrive au mur, c'est l'entrée du pâturage de la Foirausaz.
La température est en dessous de zéro et il y a une très forte bise, dommage que la photo ne transmette pas l'ambiance. :-)

 
 
 
La nappe de brouillard n'est pas très loin mais je vais y échapper.
 
 
 
Quand va t'il sortir la voiture du chemin, après l'hiver ?
 
 
 

En deux photos, voilà ce que le panneau nous raconte.
Je suis très étonné de la direction indiquée pour la cabane du Cunay, d'ailleurs l'indication CAS n'est pas du même avis.
Pour le parcours que je propose, il faut "Le Brassus"


 
Troisième partie, rejoindre le sommet.
D'abord c'est une route forestière, puis un chemin et pour finir un sentier.
 
La route forestière part à gauche et rentre dans la forêt ce qui va me protéger de la bise, ouf enfin.
 
Direction sud d'où je viens, le brouillard n'est vraiment pas loin.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Première bifurcation importante au pt.1423 , il faut partir à gauche.
 

Lorsqu'il n'y a pas de neige il n'y a pas de doute possible à cette bifurcation , sinon il faut repérer ces deux troncs avec indication pour le Petit Cunay, que l'on ne suit donc pas.

 

Pas facile de visualiser le chemin car la neige soufflée a tout effacé, mais il faut traverser la clairière pour trouver la suite.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arrivée à la bifurcation délicate, car il n'y a aucun panneau indicateur.
Il faut quitter le chemin pour trouver le sentier sur la gauche.
 

Depuis le passage du mur en pierre sèche représenté par des points sur la carte ci-dessous, il faut compter 215 mètres jusqu'à la bifurcation.
(  1 pas = 1 mètre environ,   alors si vous compter 215 pas vous ne serez pas très loin de la bifurcation )

 

J'ai de la chance car ce jour il y a une trace et en plus descendante, elle devrait me conduire au sommet.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sur notre droite à 1500 mètres environ, le Grand Cunay.

Grand Cunay

 
 
 
 
 
 

Le soleil joue encore passablement à cache cache, mais comme le sommet est proche ça ne devrait pas durer.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Je n'ai aucun doute que la personne qui est passée par là s'est complètement fourvoyée, mais comme cela me permet d'effectuer des photos très hivernales et que je finirai bien par trouver le sommet, c'est plutôt sympa.

 
 
 
 
 
Je me trouve entre les deux bosses pt.1520, la vue sur le bassin Lémanique c'est pour très bientôt.
 
 
 
Le mât du drapeau du sommet est droit devant.
 
 
 
A gauche le sommet.
 
A droite le faux sommet.
 
Le passage, c'est au milieu.
 

Dès le goulet franchi, le chalet du lieu où une table et des bancs pourraient permettre un pique-nique, mais aujourd'hui je ne tiendrais pas deux minutes à cause du froid.

 
Alors visitons le sommet où un banc permet de se poser pour admirer le panorama remarquable.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La table d'orientation sera difficile d'utilisation ce jour.
Version agrandie.
Pour lire le nom des sponsors, cliquer sur la photo.
En 1991 donc.
 
La vidéo du panorama 360°depuis le sommet de Monts de Bière Devant.
 

Première partie du retour:
Pour faire une fois différemment, je vais suivre le chemin officiel mais pas vraiment balisé.
Cette région étant très parcourue, il faudrait vraiment ne pas avoir de chance pour ne pas trouver de traces.

 
Je commence par un petit détour vers le bâtiment dans l'espoir de pouvoir m'abriter pour boire le thé.
 
 

Monts de Bière Devant

 
 
 
 
 
 
Départ plein sud, dans quelques mètres je retrouverai la trace.
 

La voici.
Ce qui est étonnant c'est que malgré qu'il y a une vingtaine de centimètres de neige fraîche dans les endroits non soufflés, il n'y a que des traces de randonneurs sans raquette à neige. A-t-on tous été aussi mauvais dans le choix de l'équipement ?

 
 
 
 
 
A cette bifurcation c'est à droite.
 
Le sentier est parallèle au mur de pierre sèche.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A cette bifurcation il faut prendre à gauche
 
Deuxième partie, rejoindre la route du Marchairuz via l'itinéraire du sapin à Siméon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une randonnée avec de la bise que je vous disais.
 

Petit passage moins agréable, il faut suivre la route 250 mètres jusqu'à la table d'orientation du sapin à Siméon

 
 
 
De gauche à droite, de l'Eiger au Mont Ruan.
Version agrandie.
 
De gauche à droite, du Mont Ruan au Mont Tendu.
Version agrandie.
 
De gauche à droite, du Mont Tendu au Salève
Version agrandie.
 
Fin du retour par des chemins forestiers.
 
Ce sera aussi la fin du soleil pour aujourd'hui.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Si je ne fais erreur ce passage s'appelle le contour des Lâpes, il faut prendre à gauche.

 
 
 
 
 
Une petite confirmation en photo de la température.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

J'avais l'intention de faire un petit détour sur la droite pour visiter la baume de la Capite, mais je crois comprendre que cela ne serait pas apprécié.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Voilà, fin de parcours juste avant la nuit, il est 16h45
 

 

Mon point de vue:

Jolie balade pour les amateurs du genre.
- La majorité du parcours est en forêt.
- La majorité du parcours s'effectue sur des faux plats.

Pour cette raison je dirais que c'est une balade typique pour les amateurs de randonnées en raquettes à neige.

Néanmoins, il est possible de la parcourir sans neige, en randonnée, en course à pieds ou en VTT.

Le panorama vaut quand même le déplacement.

 

Avertissement:
En cas de fort enneigement il est important de ne pas dévier trop à droite dans la partie finale de l'ascension, les trous prêts à vous gober étant assez nombreux.

 

 


A voir également


Monts de Bière


Les cavités du district d'Aubonne


 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 1 décembre 2013

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: