Mise à jour le lundi 15 juin 2015

 
       
Accueil Ski de randonnée   Recherche

Mont Buet   3096 m

 
Station / village Le Buet - Vallorcine
 
Parking https://maps.google.ch
 
Carte interactive www.geoportail.gouv.fr
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1767 m
Cotation S2
Temps total effectué 7 h 20
Rythme choisi Normal
 
wikipedia www.camptocamp.org    
       
Sommet visité le dimanche 4 mars 2012
 


Voilà bien un sommet qui me tardait de revisiter, car lors de mon premier passage je n'ai rien vu d'autre que du brouillard.
Son ascension à skis via le refuge de la Pierre à Bérard est une classique, mais elle n'est pas donnée car outre ses 1800 mètres de dénivellation, les distances à parcourir pour l'approche et certaines traversées sont interminables.
Voici le récit et les photos de notre magnifique journée.
 

 

A moins que l'on cherche, il est facile de trouver un itinéraire hors zones raides (< 30°)

www.mapplus.ch

Le parking version google 2014.
Coordonnées GPS du parking:    46.018786 , 6.919967

https://maps.google.ch

Le parking est une classique, bien le matin quand le sol est gelé mais l'après-midi vous enfoncez dans la boue. Au moins il y a de la place.

 

Le Buet est à 1300 m d'altitude, mais il faut bien reconnaître que vous êtes entouré de morceaux de choix.

L'aiguille Verte  4122 m   et   le Petit Dru  3730 m

 

Le Mont Oreb  2634 m

 
L'Aiguille de Loriaz  2752 m

 

L'Aiguille de Praz->Torrent

Nous traversons la route et nous chaussons les skis grâce à l'enneigement optimum de cette année. Nous visons le hameaux de la Poya où nous espérons trouver la trace qui nous emmènera dans le vallon de Bérard.

 

Nous trouvons effectivement la trace genre piste de ski bosselée et glacée.

 

Je n'ai pas de laisse, mais comme je n'ai pas de chien . . .
Je n'ai pas souvenir d'avoir effectué une rando en montagne en France dans un lieu qui n'était pas une réserve, les propriétaire de chiens n'ont pas la vie facile.

 

Nous passons à coté d'un joli chalet qui doit être une buvette durant la saison d'été.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après 1 kilomètre environ la trace de montée change de rive, nous passons rive gauche. (à droite en montant)

 
 
 

 

 

Dans ce coupe gorge nous redoutons plus les avalanches que la montée des eaux, mais bon, nous voici averti.

 

Après 2 kilomètres environ nous sortons de la forêt, mais ce n'est pas certain que cela nous fait du bien au moral quand on voit le long plat restant.

 

Nous rattrapons un premier groupe qui pendant plusieurs heures ne fera que nous dépasser et se faire dépasser nos lieux de ravitaillement n'étant pas synchronisés.

 

Petite descente à ne pas rater, un final dans l'eau glacée ne serait pas du plus bel effet.

 
 
 
 
 

Un moule burnes vient de nous dépasser, pas le temps de dire deux mots son chrono est en marche.

 
 
 
Dire que dans quelques heures nous allons passer au pied de ce sommet pointu là-haut.
 

 

 

 

 

 
Joli caillou n'est-ce pas? Et bien à droite c'est le toit du refuge.  www.refuges.info
Le Refuge de la Pierre à Bérard  1924 m
Voici la version été photographiée par Christophe Jacquet
Le Refuge de la Pierre à Bérard  le 21 août 2008 à 16h42

Je pensais que la trace allait suivre la Combe à Bérard mais pas du tout. Elle monte directement dans la pente à l'Ouest du refuge.

 
Nous profitons des derniers instants d'ombre et aussi des dernières photos avec tache.
 

 

Les Aiguilles Rouges

 

 

 

 
 
 

Le Vallon de Bérard est encore à l'ombre.

 

La pointe neigeuse tout en haut n'est que l'avant sommet du Buet, y a encore du travail.

 

 

 

Oui oui, ça cogne.

 

 

 

 

 

 

 
A voir la quantité de traces de skis, le passage de ce col doit être une classique.
L'Aiguille de Praz Torrent , l'Aiguille de Mesure  et  le Col de l'Encrenaz  2579 m

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est le début d'une suite d'interminables traversées plus adaptées aux dahus qu'à notre squelette.

 

 

 

Pour mieux mesurer la distance, le point noir c'est un randonneur.

 

Malgré les apparences le sommet n'est pas visible.

 

Apparemment nous avons mieux géré nos forces que notre prédécesseur qui va bientôt abandonner.

 

Vers 2700 mètres une fenêtre s'ouvre direction Ouest ce qui nous permet de visualiser les sommets environnants, mais surtout l'état des nuages car la perturbation annoncée a pris du retard mais on ne sait jamais.

La Tête à l'Ane  2801 m
On continue dans la pente sous le Grenier de Villy.
 

 

 

 

Le Mont Blanc 4807 m

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grenier de Villy  2901 m

 

 

 

 

Voilà le type de trace difficile pour le moral, vous ne voyez pas le bout.

 

Longtemps nous avons pensé que c'était le sommet, mais ce n'est qu'un émetteur pour les secours en montagne.

 

La trace continue à tourner autour de la bosse.

 

Mais quand même nous finissons par entrevoir le cairn du sommet.

 

Toujours pas facile pour le moral, quoique.

 

 

 

 

 

Pour le plaisir, une petite dernière.  :-)

 

Et c'est le sommet avec ses fantastiques corniches.

 

 

 

La preuve.

Le Mont Buet  3096 m

 

 

La traditionnelle vidéo du sommet.

 

Et la dernière photo du sommet la température ne laissant aucun répit à mes doigts

 

C'est l'heure du retour.

 

 

 

Nous descendons l'arête de la Mortine dans l'espoir de visionner mon parcours de juillet 2010 et . . . effectivement l'arête de la Frêtes du Grenier est bien visible, quel bon souvenir.

 

Nous continuons et arrivons au relais radio.

 

Pour lire l'affiche, cliquer ->ici<-

 

 

 

La qualité de la neige n'est pas hyper top, mais nous arrivons quand même à tracer quelques belles courbes.

 

 

 

 

 

 

 

Les traversées interminables passent sans pousser, c'est déjà ça.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Aiguille de Praz Torrent , l'Aiguille de Mesure  et  le Col de l'Encrenaz  2579 m

Les pentes moins raides sont moins transformées et nous conviennent mieux.

 

Bon bon bon, la question qui se pose est de savoir si le long plat va passer sans pousser.

 

Hmmmm l'humidité gagne le sommet, pluie avant ou après l'arrivée à la voiture?

 

 

 

L'heure du schuss approche.  :-)

 

 

 

Le plat a passé pratiquement sans pousser.

 

 

 

 

 

 

 

Le retour s'effectue par la rive droite contrairement à l'allé.
Finalement cette séparation est bienvenue surtout pour la trace de montée.

 

 

 

Vu le fort enneigement le parcours s'effectue au fond en passant par des ponts sur la rivière. Très esthétique tout ça.

 

 

 

 

 

 

 

Après une longue lutte avec les arbres nous sortons enfin de cette forêt. Avec peu de neige cela ne doit pas être triste.

 

Nous traversons la Poya et c'est le retour dans le monde des civilisés.

 

Mon point de vue:

- Beaucoup de distance.
- Plus de 1700 mètres de dénivellation.
- Beaucoup de traversées.
- Rapport pentes à skier / pentes totales est faible, mais probablement mieux par le Creux aux vaches

=> Pour les collectionneurs entraînés

Mais j'y ai eu beaucoup de plaisir car je suis aussi collectionneur.

 

 


A voir également

Mont Buet

 

 

Randonnée effectuée le dimanche 4 mars 2012,  avec Christian

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Ski de randonnée   Recherche
 

Auteur: