Mise à jour le samedi 20 février 2016

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

La Fava sommet d'hiver   2500 m

 
Station / village Conthey
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Itinéraire http://map.geo.admin.ch
635b
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1230 m
Cotation S2
Temps total effectué 6 h 00
 
  www.alpavista.ch www.near-and-far.ch www.leschouchoux.com
  http://sylvainpasquier.canalblog.com www.youtube.com
 
Parcouru le jeudi 6 mars 2014
 


Si il y a bien un sommet que je n'avais jamais planifié de visiter c'est bien la Fava en hiver, alors lorsqu'un GO nous proposa de nous y emmener, je fus ravi par l'idée d'être un GM qui va juste suivre sans analyse du parcours au préalable. (ça c'est de la théorie, car pour me faire aller en montagne sans analyse . . . il faut encore attendre)

Pour vous à l'instant c'est différent, il suffit de regarder les photos. :-)
 

 

Le parking version google.
Coordonnées GPS du parking:    46.286993  ,  7.324568

http://maps.google.ch

Sur place pas évident d'insérer votre véhicule pourtant nous étions en semaine.
 
La première heure.
Il s'agit de rejoindre et traverser les Mayens de My, plus facile à se repérer sur la carte que sur place.

http://map.geo.admin.ch

Départ sur la route juste derrière le restaurant Beausite.
 
 

Nous sommes encore à l'ombre alors vous imaginez bien qu'il est impossible de ne pas avoir les yeux attirés par ce magnifique bloc rocheux.

Le Sérac  2817 m

 
 
Après 400 mètres le soleil, premier changement de tenue pour certain.
 
 
 
 
 
Chacun a un petit truc à manipuler . . .
 
Moi ce sera encore une photo du Sérac.
 
Après 950 mètres marre de la route, nous commençons à couper les virages.
 
 
 
 
 
 
 
Il y a ceux qui y ont pris goût et qui continuent à les couper, et il y a ceux qui les prennent en photo.
 
 
 
Avec des traces de skis dans tous les sens impossible de dire si il s'agit de celles de randonneurs pour la Fava ou des habitants des Mayens de My.
 
 
 
 
 
 
 

La pente devient enfin un peu plus adaptée à la pratique du ski, heureusement car nous avons plus de 1200 m à monter et si on veut y arriver avant la nuit . . .

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Cela fait 1 heure que nous poussons nos planches , c'est le temps de se ravitailler en espérant que l'ours restera en hibernation.

La Tanière de l'Ours  1590 m

La deuxième heure.
Idéalement il faut trouver le sentier qui monte à l'alpage de Pointet, puis essayer de trouver le bon creux et la bonne bosse pour passer à droite de la petite gouille invisible en hiver.

http://map.geo.admin.ch

Le groupe est prêt à repartir mais moi . . .
 
. . . j'ai une photo à cadrer.

La Pointe des Tsarmettes  ,  Crêta Besse  ,  Pra Roua

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sortie de la forêt, enfin . . .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pointet  1945 m

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vu d'ici la pointe blanche donne assez une impression de sommet d'hiver, sur place ce sera différent.

 

Le final.
Maintenant c'est cette espèce d'épaule arrondie qu'il faut trouver et suivre jusqu'au sommet d'hiver, ou presque.

http://map.geo.admin.ch

 
 

Les contrastes bleu blanc amplifiés par le passage des nuages deviennent d'une beauté indescriptible, heureusement qu'il reste les photos.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Mont Gond  2710 m  ,  le Petit Mont Gond 2696 m

 
 
 
 
 
 
 

Montorbon  2483 m

 
 
Troisième heure de montée, troisième ravitaillement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Mont Gond  2710 m

L'épaule est bien large et arrondie, mais plus on s'approche plus on a des doutes sur le final qui parait bien raide, et avec une corniche redoutable.
 
Au loin probablement le Grand Muveran . . . .
 

Le groupe est arrêté vers 2450 m.
C'est la fin de l'itinéraire classique en hiver, la suite devient de plus en plus raide pour finir trop raide avec l'enneigement du jour.

 
Pour nous consoler nous regardons le paysage.

Les Diablerets  3210 m  ,  la Quille du Diable  2908 m

 
 
 
 
 
 
Après consultation des participants, nous décidons de gravir encore la pente jusqu'à l'arête Sud-ouest.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La pente bien raide nécessite de nombreuses conversions ce qui n'est pas pour nous déplaire. Un fin un peu technique c'est bien non ?

 
Nous décidons de stopper. L'amas de neige au haut de cette pente raide nous inspire moyennement.
 
 

L' Oldenhorn  3123 m

Beaucoup trop loin pour une belle photo mais quand même repérables.

       Le Grand Cornier , la Dent Blanche ,    le Cervin                       la Dent d'Hérens , la Dent de Perroc

 

Le Grand Combin

 

       Les Aiguilles Rouges d'Arolla                                                             la Ruinette
La Pointe de Vouasson , le Pigne d'Arolla          le Mont Blanc de Cheilon

Retour à la place de pique-nique.
 
Cette première partie n'était pas du grand ski, mais son ascension un peu technique était plaisante.
 
La suite c'est cette longue pente, elle va se révéler très belle à skier.
 
 

Montorbon  2483 m

La preuve pour les sceptiques.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L'Arpelistock        le Sublage                    le Sérac

 
 
 
 
 

Pointet  1945 m

 
 
 
 
 
 
Fini les belles pentes :-( , retour en forêt sur la route d'alpage qui nous conduit aux Mayens de My.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et arrivée au parking à l'ombre, c'est la déprime, mais quelle belle journée.
 

Mon point de vue:

- La route de Coppet aux Mayens de My n'est pas intéressante, mais elle est courte.
- La traversée des Mayens de My est paumatoire et tellement tracée qu'elle ne fait pas envie.
- La pente de Pointet est fantastique à remonter et à skier dès la sortie de la forêt.
- Le sommet d'hiver ne doit pas être souvent accessible, et ce n'est pas le sommet de la Fava.

Pour tous ceux qui supportent de ne pas fouler un sommet et pour qui l'important c'est la descente, vous serez comblé.
Pour les autres, vous serez comblé également par la descente.  :-)

 

 

Randonnée effectuée le jeudi 6 mars 2014, avec Marion, Anke, Pierre-André, Pierre-Alain, Jean-Michel, Denis

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: