Mise à jour le samedi 20 février 2016

 
       
Accueil Ski de randonnée   Recherche

La Pointe des Grands   3101 m

 
Station / village Trient
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Itinéraire http://map.geo.admin.ch
304b
 
Dénivellation ~▲ / ▼   1773 m
Cotation S3
Temps total effectué 6 h 30
 
  www.camptocamp.org www.lespius.com www.skitour.fr
www.altituderando.com www.ski-libre.com    
 
Effectué le vendredi 20 mars 2015, par temps sec mais avec un ensoleillement faible
 


Il s'agit typiquement d'un sommet et d'une course que je n'aurais jamais imaginé parcourir, tant la première partie est truffée de couloir d'avalanche, et la combe inférieur des Grands plus proche du coupe-gorge que d'un champ de ski n'aide pas non plus à se motiver. Et pourtant . . .

Voici mes images et mes impressions après avoir osé aborder cet itinéraire, mais malheureusement la météo et d'autres choses ne m'ont pas permis de créer une page web extraordinaire.

Bref, faudra que j'y retourne pour des images avec plus de bleu.
 

 
Le parking version google.
Coordonnées GPS du parking:    46.046444  ,  6.994361  ou  46°02'47.2"N  ,  6°59'39.7"E

http://maps.google.ch

Pas de parking officiel et organisé, mais un bout de route avec peu de passage et où il est possible de trouver un coin propice.

 

L'approche, du Peuty aux Petoudes
Peu raide, peu courte, peu intéressante, sur un chemin souvent large.  Le retour est en jaune.

http://map.geo.admin.ch

Départ plein Sud sur le chemin, faut pas vouloir essayer de comprendre jusqu'où il faudra aller sinon la déprime s'installe.

 
Le chemin est enneigé, c'est déjà ça.

 

 

 

Ambiance neige "sale" et gelée de fin d'hiver.

 

Premier coup d'oeil sur le glacier du Trient, avec un ciel bleu derrière ça aurait été bien.

 

 

 

J'ai quitté la voiture il y a moins d'un kilomètre et déjà je traverse un couloir à avalanche.

 

 

La Croix de Fer  et  la Pointe du Van

 

 

 

 

Après la troisième épingle à cheveux, un panneau vous propose de prendre un sentier afin de couper le virage suivant. Bonne idée ?

 

Et bien mauvaise idée, faut enlever les lattes.

 

 

 

Retour sur le chemin, et énième couloir d'avalanche à traverser.
J'apprécie presque le peu d'ensoleillement et la classification du danger à 1.

 

 

 

Est-ce le stock des boules d'Ikea ?

 

Chemin, suite et encore.

 

Raccourci suivant je tente à nouveau . . . mais ce sont les nombreuses traces qui me motivent.

 

 

 

Un petite pente à grimper sous les Petoudes, ça change un peu.

 

Suite de l'approche, des Petoudes à l'entrée de la combe.
Pas beaucoup plus excitant. Fin du chemin, sentier et vernes. 
En jaune l'itinéraire du retour que je conseille également pour la montée.

 

Et un autre couloir, un. . .

 

 

 

Fin du chemin donc, maintenant je suis sur le sentier du chalet du Glacier. L'enneigement n'est pas top pour les skis.

 

Pour 3 mètres, on enlève les skis ou pas ?

 

 

 

Un dernier passage désagréable et je serai à la passerelle.

 

 

Le Chalet du Glacier

 

 

J'hésite à prendre rive droite ou gauche, et finalement je décide de continuer de ce côté (rive gauche) étant donné qu'il y a des traces fraîches. Au final la distance est plus courte, mais le combat dans les vernes ne repose pas.

 

 

 

Ensoleillé qu'ils prédisaient . . . y a de la marge.

Le Glacier du Trient

Encore un stock de boules à traverser.

 

Quelques contorsions à effectuer pour se faufiler au mieux.

 

 

 

L'épaisseur des branchages diminue mais le slalom continue à gauche ou droite du ruisseau.

 

Et puis l'entrée de cette fameuse combe étroite commence à se distinguer.

 

Tout au fond la Croix des Berons qu'il faudra contourner par la droite. J'ai encore le temps d'y penser.

 

La météo au Nord de Trient, bof aussi.

 

La combe.
Ce ne sera pas varié durant 400 mètres de dénivellation.

 

Le jeux consiste à trouver un passage entre les blocs sans mettre une peau à l'eau. Pas facile à la montée, alors au retour . . .  :-)

 

 

 

 

 

Une belle impression de coupe-gorge.

 

Le soleil est de retour ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le paysage n'est pas encore très varié mais au moins la quantité de blocs à contourner est en nette diminution.

 

 

 

Jour blanc vous dites ?

 

Sorti de la combe, youpiiiiie

 

Je perds définitivement espoir de ramener des photos digne de ce nom, mais au final, n'est-ce qu'un problème de couverture nuageuse ?

Et bien non, il est 9h45 environ est . . . c'est l'heure de l'éclipse solaire du 20 mars 2015    Rrrrr, chuis pas aidé.

 

 

 

La montée au glacier des Berons.
Ce sera 500 m de dénivellation qui ressemblent à de la randonnée à ski, avec de grandes traversées et conversions.

 

En face le Glacier des Grands. Ce passage s'effectue de préférence à la descente.

La Croix des Berons

Le passage usuel est au petit col à droite de la Croix des Berons.

 

 

Le Glacier des Grands

 

La Pointe du Midi

 

La Pointe Ronde  et  la Pointe de Prosom

 

 

 

La Croix des Berons

 

 

 

 

Je profite de ces quelques rayons de soleil pour tenter de plus belles images, mais aucune idée du nom de ces pointes.

 

Et encore une de l'arête de la Lui.

La Pointe Ronde  et  la Pointe de Prosom

 

 

L'arrivée à ce " col " est du genre à vous faire déprimer, la pente diminue très lentement et vous ne voyez jamais le bout.

 

 

 

Ce " tas de terre " sur la droite est le pt. 2643 sur la carte.

 

 

La Pointe des Berons

Et pour la première fois le sommet convoité est visible, c'est celui neigeux tout au fond.

 

A gauche la Croix des Berons, et derrière ce bloc rocheux le petit col qu'il faut franchir.

 

Le final, l'ascension de la Pointe des Grands.
Deux passages peuvent se révéler délicat, le passage du petit col et l'arrivée sur l'arête.

 

Avant d'attaquer la brusque montée au col, une petite traversée en direction du glacier des Berons.

 

 

La Pointe des Berons  2954 m

Ci-dessous une autre bosse qui se visite, sans nom sur la carte et à sa droite le "col des Autannes" selon camptocamp

 

 

 

Jamais 2 sans 3, maintenant c'est moi qui ai effectué un mauvais réglage de l'appareil. :-((

La Pointe des Grands  et  la Pointe des Berons

A peine visible ci-dessous, le petit col qu'il faut franchir pour rejoindre le glacier des Grands

 

 

La Croix des Berons

La pente finale est bien raide sur une trentaine de mètres, et comme en plus la surface de la neige est dure cela m'oblige à finir à pieds. Crampons pas nécessaire ce jour mais cela doit être le cas parfois.

 

Et une dernière avec un mauvais réglage qui montre à peu près l'effet "sans lunettes de soleil "

 

Au premier plan, l'Aiguille du Génépi, un autre sommet visitable en skis . . . presque jusqu'au sommet.

 

Mon sommet du jour s'atteint par son arête Nord, mais depuis le col il est impossible de savoir à quel endroit il faut monter sur celle-ci.

 

La trace part sur le glacier des Grands, comme aucune crevasse n'est visible cela me convient.

 

Où franchir ce versant Est ?

 

La trace rejoint très tôt cette arête, mais comme d'après la carte une bande neigeuse est passable vers 3040 m, je choisis de remonter le glacier.

 

 

 

La bande neigeuse n'existe plus, mais le passage à escalader fait 2 à 3 mètres ce qui est sans difficulté.

 

Voici la barre de plus près.

 

L'arête est neigeuse et bien large à cet endroit.

 

Les Aiguilles du Tour commencent à dépasser en dessus de l'Aiguille du Génépi.

 

Le sommet est bien proche, mais bien invisible également.

 

Et le voici, bien nu, sans croix, cairn ou autre bâton.

 

Petit tour d'horizon

L'Aiguille du Pissoir  et  les Aiguilles du Tour

Voyez vous la table du Roc ?

L' Aiguille du Tour Sud

 

L'Aiguille d'Argentière  et  l'Aiguille du Chardonnet

 

L'Aiguille Verte  et  les Drus

 

Les Aiguilles Rouges

 

Le Mont Buet

 

Le Mont Buet

 

Le Cheval Blanc

 

Le Mont Ruan  ,  la Tour Sallière  ,  les Dents du Midi

 

                                                 Les Dents de Morcles
                   Le Mont de l'Arpille
                                                                                                                  La Pointe Ronde

A gauche de la pointe sans nom, le départ du couloir du Pissoir.

 

Et bien en dessous de mes pieds, le refuge Albert 1er.   http://refugealbert1er.ffcam.fr

 

Pour finir une petite vidéo, cliquer sur l'image ou -> ici <-

 

Le temps d'une sieste rapide et les nuages sont arrivés.

L'Aiguille du Pissoir  et  les Aiguilles du Tour

 

L'Aiguille d'Argentière  et  l'Aiguille du Chardonnet

Pour terminer une sélection d'images du retour.
Pour la première partie j'ai suivi l'arête, mais il faut également déchausser pour une vingtaine de mètres. Vu du haut.

 

Vu du bas.
En cas de neige dure, crampons nécessaires car la pente est bien raide à gauche et à droite ce qui ne se voit pas sur les photos.

 

 

La Croix des Berons

Aie, la pile penche.

 

 

 

Le bas de la combe, pas totalement facile à skier.

 

En dessus du chalet du Glacier j'ai choisi cette fois la rive droite, très caillouteuse, mais il faut bien viser.

 

 

Le chalet du Glacier

Pour agrandir, cliquer -> ici <- ou sur la photo.

 

Le départ du bisse juste sous le chalet, il permet de rejoindre le col de la Forclaz en 50 minutes.

 

 

 

Pour lire le panneau au sujet du bisse et son histoire, cliquer -> ici <- ou sur l'image.

 

La passerelle permettant de rejoindre l'itinéraire de montée et donc également le chemin du retour.

 

 

 

 

 

 

 

Arrivée à le Peuty, fin de c't' histoire.

 

 

Mon point de vue:

- C'est bien long, et les 3 kilomètres d'approche jusqu'au bas de la combe sont totalement inintéressants.
- L'approche est très exposée aux avalanches et donc nécessite des conditions plus que stables.
- La combe n'est qu'un torrent et son lit, ce serait bien que l'enneigement soit bon sinon il y a trop de blocs.
- Le passage du petit col au sud de la Croix des Berons peut réserver quelques surprises au vu de sa raideur sur les derniers mètres. Trop de neige poudreuse et vous redescendez avec, neige dure et il faut les crampons.
- Il est possible de monter sur l'arête Nord de la Pointe au début de celle-ci à 2920 m, ou vers 3040 m.
- Un passage de l'arête Nord peut aussi nécessiter les crampons.

- Entre 2100 et le sommet les champs de neige sont superbes à skier, large et avec bien de la pente.
- L'environnement "montagne" dans la deuxième partie de la rando est superbe.
- La vue depuis le sommet est pas mal non plus.

- J'ai eu beaucoup de chance d'effectuer cette rando en croisant seulement une personne, mais apparemment ce n'est pas toujours le grand calme.

Si j'y retournerai . . . . oui pour y visiter les sommets d'à côté et descendre le couloir du . . .  :-)

 

 
La photo ci-dessous de Fred Vionnet-Grimpisme date du 10 mai 2015.
Pour lire son article, cliquer -> ici <-

Ce n'était pas le bon jour pour remonter la combe en direction du glacier des Grands.
 

Randonnée effectuée en solitaire le vendredi 20 mars 2015

Publicité google

 
 
 
 
 
       
Accueil Ski de randonnée   Recherche
       

Auteur: