Mise à jour le mercredi 21 octobre 2015

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

La Dôle   1677 m

 
Station / village La Chenalette/St-Cergue
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   743 m
Cotation S2
Temps total effectué 4 h 00
Rythme choisi  
 
wikipedia www.transpiree.ch www.skirandonnenordique.com
    www.dailymotion.com www.youtube.com
       
Parcouru le samedi 18 février 2012
 

Il s'agit de ma première tentative d'ascension à ski de la Dôle.
Malgré que je commence à bien connaître l'endroit je ne suis pas encore totalement convaincu du parcours idéal, je vais donc essayer celui passant par le resto de la Barillette.

 

Le parking s'effectue le long de la route du télésiège, ne le cherchez pas il n'existe plus, le télésiège.

http://maps.google.ch

Voici la route du télésiège et son parking latéral.

 

L'approche         
Je choisis d'effectuer le détour par la Barillette, car on évite le rébarbatif replat du Vuarne, et la montée finale par le Sud de la Dôle est plus motivante.

Parking -> Restaurant de la Barillette
Temps effectué:              45 minutes
Dénivellation:              + 363 mètres

http://map.geo.admin.ch

L'itinéraire commence à l'angle du chemin d'accès au réservoir.

 

La trace est en fait un chemin bien tassé car emprunté par tous types de randonneurs, y compris les promeneurs de chiens.

 

La différence en hiver, c'est que la trace de skis et raquettes part à gauche avant le dernier groupe de sapins.

 

Une "tempête" cet hiver a laissé des souvenirs.
 

 

 

La trace passe près de la route de l'Archette.

 

Voici un des passages extrêmes.

 

Et c'est l'arrivée à l'Archette, dernier parking à disposition pour les plus flemmards. (trop tard, c'est dit)

 

Je vais au restaurant de la Barillette, mais pas de chance on ne m'indique pas par où passer.
Je suis néanmoins content d'apprendre qu'il sera ouvert puisque nous sommes dimanche. ( ils ont juste oublié de dire qu'il est fermé en hiver )

 
La montée c'est droit devant, avec toutes ces traces difficile de se perdre.
 

Soudain je me fais attaquer par un loup sauvage.

 

 

 
Une bifurcation, mais il y a un panneau je suis sauvé.
 

Pas sauvé du tout, car toujours rien pour le resto de la Barillette à croire que le gérant n'a pas arrosé l'office du tourisme. (je plaisante bien sûr)

 
Pas désappointé du tout, je continue tout droit.
 

Sur ma droite, le vallon du Vuarne que je prendrai au retour.

 

Tout droit en haut la piste "raquettes à neige", à droite moins raide la piste "skis de rando".

 

Une autre variante par rapport au chemin d'été, la trace par à droite avant la fin du pâturage.

 

Et la dernière pente raide sur le chemin tellement caillouteux en été qu'il est difficile de le descendre en VTT.

 

C'est la sortie de la forêt, au loin un baraquement, le resto?

 
Non, c'est l'arrivée du télésiège.
 
Le resto est quelques mètres au dessus.
 
La vue y est déjà magnifique.
 
La jonction         
C'est la traversée du restaurant de la Barillette à la buvette du chalet de la Dôle également fermée en hiver.

Restaurant de la Barillette -> Chalet de la Dôle
Temps effectué:                             45 minutes
Dénivellation:                     - 89 / + 74 mètres

http://map.geo.admin.ch

 

Ce n'est pas l'itinéraire le plus direct, mais pour changer je suis la route d'accès qui évidemment n'est pas déneigée.

 

Je me retrouve assez rapidement sous les installations de Swisscom.

 
La trace est toujours bien tassée, pas étonnant car j'ai même croisé des randonneurs à pieds.
 
La tempête devait être sympa par là.
 
 
 

 

 
 
 

J'arrive sur la route de l'émetteur qui est toujours très largement dégagée mais interdite à la circulation. (il y a une barrière fermée à clef)

 
Il y a de la constance dans les panneaux, quand aux vaches pas vues.
 
Direction la boule.
 

Les humains ne sont pas les seuls à apprécier ce plateau de la Barillette.

 

 

 

 

 

A ma droite la Pointe de Poêle Chaud, si j'ai le temps et la force je la visiterai en fin de journée.

 
Une petite descente, mais pas assez longue pour enlever les peaux.
 

Avant de descendre au chalet de la Dôle je profite du panorama pour faire une photo et . . .

 
une vidéo également.
 

Je me lance dans la descente en suivant la trace de deux raquetteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les nuages tentent une première intimidation sans succès, je continue.

 

Arrivée au chalet de la Dôle sans personne, cela fait drôle par rapport à la surpopulation de l'été.

 

 

 

L'ascension finale         
Mon idée de départ était de suivre à peu près le chemin d'été, mais finalement je vais suivre une trace de montée dans la face Est.

Chalet de la Dôle -> La Dôle
Temps effectué:              45 minutes
Dénivellation:              + 238 mètres

 

 

 

Mon idée de départ est de descendre un de ces deux couloirs,

 

et de monter par le chemin d'été comme cette grosse trace bien visible.

 

Mais quand j'ai découvert ce randonneur entrain de tracer dans la pente Est, j'ai changé d'avis.

 

La pente est bien raide ce qui me surprend toujours pour le Jura, d'ailleurs les restes de coulées d'avalanche le confirme.

 

 

 

 

 

Le couloir a déjà été bien parcouru et en plus il est en très mauvaises conditions. C'est un mélange de carton et glace, il faudra que je change mon projet.

 

Pour la descente, je commence à imaginer le passage entre les rochers et les sapins.

 

 

 

Encore quelques conversions et je serai en haut.

 

 

 

La vesse-de-loup est proche.

 

Ou plutôt les vesses-de-loups sont proches.

 

Et une petite vidéo 360°

 

Comme pas mal de neige recouvre l'Ouest du bâtiment "gâteau roulé", il est possible de monter sur le toit.

 

La traditionnelle photo du sommet marqué par le fameux triangle.

 

Cet hiver les installations de skis du Jura peuvent tourner, et elles ont bien du succès.

 

Désolé, je me suis m . . .dé avec les réglages de mon appareil photo.

 

 

 

 

 

La vidéo a mieux réussi, mais faudra que je trouve une solution pour moins trembler.

 

Pas certain que Skyguide apprécierait tous ces pique-niqueurs sur leur toit.

 

 

 

La descente  1ère partie
Durant la montée j'ai constaté que seul les versants Nord avaient encore de la neige poudreuse, ou en tous cas pas cartonnée, et pour cette raison j'ai choisi un couloir depuis le pt 1569 m.

La Dôle -> Chalet des apprentis pt. 1507
Temps effectué:                    40 minutes
Dénivellation:           - 238 / +68 mètres

http://map.geo.admin.ch

Il n'y a pas trop de traces excepté celles de la montée, apparemment mon choix n'a pas inspiré beaucoup de monde. Tant mieux.

 

Il était possible de réussir quelques virages quand même bien réguliers.

 

Le seul trou du coin. La Baume sud de la Dôle

 

La version "été"

 

Je visualise une dernière fois le soleil avant de plonger dans le versant Nord.

 

 

 

A droite ou à gauche du cailloux?, je choisirai la droite.

 

Je ne me suis pas trompé, la neige était excellente et pas d'autres traces le long des sapins.

 

Le mauvais temps approche et il faut remonter à la crête en face, que du bonheur.

 

Le mauvais a déjà passé quelques fois apparemment.

Le chalet de la Dôle

Le petit col approche.

 

 

Col du Vuarne  1470 m

Depuis là je pourrai redescendre directement à St-Cergue.

 

Je m'étais fixé d'aller au pt. 1507 au dessus du chalet des apprentis, et seulement ensuite de décider si je continue sur la Pointe de Poêle Chaud.

Le chalet des apprentis

Finalement j'abandonne, il est 17h00 et je n'ai pas de lampe frontale.

 

La descente  2ème partie
Le début était abominablement inskiable, le petit bout raide sous le col très bien, et la suite n'est pratiquement que des lignes droites.

Chalet des apprentis pt. 1507 -> Parking
Temps effectué:                   25 minutes
Dénivellation:                    - 416 mètres

 

 

 

Le voici ce vallon de Vuarne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une ambiance particulière avec ces micros nappes de brouillard.

 

 

 

 

 

 

 

L'arrivée au parking, avant la nuit.

 
 
Mon point de vue:

Que dire d'un sommet que j'ai gravi une quarantaine de fois ?
- Intéressant par toutes conditions.
- Panorama grandiose.
- Grand choix d'itinéraires si vous osez sortir des sentiers.
- A faire à pieds, en raquettes à neige, en skis, . . . faudra que j'y aille en VTT

Mais quand même, pour y aller à skis il faut beaucoup de neige sinon les skis vont souffrir.

C'est probablement la première fois que je ne vois pas de chamois, mais il y avait beaucoup de neige.

Par n'importe quelles conditions, et presque à n'importe quelles heures, vous allez croiser du monde, mais cela ne dérange pas car il y a de la place.


Le must c'est quand il y a les mers de brouillard sur Suisse et sur France

 

 



A voir également

La Dôle à pieds depuis la Chenalette........................21 novembre 2010
La Dôle à pieds depuis la Chenalette........................12 décembre 2010
La Dôle à pieds depuis la Chenalette........................31 décembre 2010
La Dôle à pieds depuis la Chenalette...............................
1 janvier 2011

La Dôle à pieds depuis le chalet de la Dôle........................16 juin 2013

La Dôle en raquettes depuis la Chenalette...............7 et 20 février 2010

La Dôle en skis depuis la Chenalette..............................18 février 2012
La Dôle en skis depuis la Chenalette...............................
2 janvier 2013
La Dôle en skis depuis la Chenalette....27, 29, 30 et 31 décembre 2013

 

 

La Pointe de Poêle Chaud en raquettes............................22 avril 2012
 

La Pointe de Poêle Chaud en skis de rando..................13 janvier 2013

 

La Pointe de Fin Château en raquettes....................28 novembre 2010

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le samedi 18 février 2012

Publicité google

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: