Mise à jour le samedi 24 octobre 2015

 
       
Accueil Randonnée   Recherche

Mont Tendre   1679 m

 
Station / village Montricher
 
Parking http://maps.google.ch
 
Carte interactive http://map.geo.admin.ch
Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch
 
Dénivellation ~▲ / ▼   904 m
Cotation S1
Temps total effectué 3 h 15
Rythme choisi  
 
wikipedia www.camptocamp.org www.transpiree.ch www.transpiree.ch
       
Sommet visité le dimanche 24 février 2013, après de belles chutes de neige
 


J'ai souvent rêvé de gravir ce sommet depuis Montricher en skis de randonnée, mais les années précédentes cela a probablement été rarement voir jamais possible.

Ce mois de février il y a beaucoup de neige en altitude mais sur la Côte la couche est très mince à 800 mètres, alors quelle belle surprise lorsque grâce à Daniel je découvre qu'à Montricher la neige est présente dès la sortie du village.

Ce dimanche la météo n'est pas prévue grandiose, c'est l'occasion d'aller voir ce Mont Tendre.
 

 

Le parking version google.
Coordonnées GPS du parking:    
46.600399 , 6.368653

http://maps.google.ch

Effectivement dès le parking au lieu dit les Ages à Montricher, la neige est présente.
Le retour pourra s'effectuer skis aux pieds jusqu'à la voiture.

 

Pas de zèle particulier, je vais suivre exactement le chemin d'été et je verrai bien si c'est réalisable.
Départ à gauche à l'entrée de la forêt.

 

La piste vita est tracée, mais par des skieurs.

 

Le passage dans les broussailles est finalement plus agréable qu'en été lorsque la végétation est dense.

 

Même la première rampe d'escalier se passe facilement.

 

Le rebord de cailloux est bien couvert, c'est une montée très agréable.

 

 

 

Première traversée de la route du Mont Tendre et confirmation, cela va bien glisser au retour.
( le 4x4 n'avait pas encore massacré la zone )

 

Le sentier continue droit en haut.
C'est surprenant qu'un sentier que je considère comme raide et presque désagréable en été est presque pas assez pendu avec les skis.

 

 

 

Amateurs de ski en forêt, si vous voulez vous tester dans celle-ci il faudra maîtriser le virage très court.

 

La montée est franchement agréable ce que jamais je n'aurai imaginé après mes précédentes ascensions en raquettes à neige. Il faut dire quand même qu'il a neigé la nuit dernière et qu'une petite couche de neige poudreuse recouvre la neige dure voir glacée.

 

Deuxième traversée de la route, c'est à ce point que le massacreur va s'embourber.

 

En été ce tronçon du sentier est désagréablement plein de racines, mais aujourd'hui il est des plus confortable.

 

Je croise mon premier raquetteur sur le retour. (du sommet :-) )

 

 

 

La rampe d'escalier prochaine est judicieusement évitée par un crochet sur la droite.

 

Et c'est la troisième traversée de la route que finalement on suivra sur quelques centaines de mètres.

 

Le point de vue du virage pt. 977 m ne me rassure pas pour la météo, pourtant il fait grand beau à Nyon.

 

 

Montricher  752 m

Cette photo montre que la route est plus raide qu'on le pense, ce sera bien pour le retour.

 

Après 250 mètres environ retour à gauche sur un sentier bien raide en été, mais là encore je n'ai pas cette impression avec les skis et les calles sorties.

 

Le toboggan selon Daniel passe bien, mais la couche de poudreuse de la nuit dernière y est pour quelque chose.

 

 

 

Les arbres commencent à être sérieusement recouvert de neige, la tempête devait être de qualité cette nuit.

 

 

 

 

 

Quatrième traversée de route, mais là encore il faut d'abord la suivre sur quelques centaines de mètres.

 

La saupoudrée a été vraiment efficace, et comme il fait très froid ( entre -5 et -10 ) sans soleil, tout est resté intacte.

 

 

 

 

 

 

 

Il ne sera bientôt plus possible de voir le panneau du TP proposant de partir à droite en direction de Pré Anselme.

 

Remarquez que même les troncs sont plâtrés.

 

 

 

Entrée dans le pâturage.
Je suis inquiet car souvent le vent y est glaçant et la température dans la forêt est déjà bien assez fraîche.

 

 

 

 

 

Aujourd'hui je n'ai pas droit au traditionnel aboiement local.

Pré Anselme  1290 m

 

 

La trace de montée est bien large, je me demande quel groupe je vais prochainement croiser.

 

Avec un ciel beau bleu derrière ce serait la photo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La trace de montée n'est plus aussi bien dessinée, croisements avec les descendeurs obligent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis vraiment impressionné par la quantité de neige pour le Jura.

 

 

 

 

 

 

 

Sortie sur le pâturage de Chalet Neuf, ça caille sérieusement.

 

 

Chalet Neuf du Mont Tendre  1511 m

A la sortie du pâturage je fais un petit détour par la droite, ma curiosité m'attire comme d'habitude vers les deux trous locaux dont un pourrait être particulièrement redoutable aujourd'hui vu la quantité de neige.

 

Le premier le long de la route, pas vraiment visible.

 

Mais pas vraiment redoutable.
D'autres photos de cette grotte:      La Baume nord n°1 du Chalet-Neuf

La Baume nord n° 1 du Chalet-Neuf     ( déniv. -3 m  /  dével. 3 m )

Je m'enfonce dans le vallon et malgré que je connaisse parfaitement où se situe le deuxième, je me sens légèrement angoissé.

 

Le voici, encore partiellement visible depuis dessous mais depuis dessus, c'est moins évident.

La Baume nord n° 2 du Chalet-Neuf     ( déniv. -22 m  /  dével. 22 m )

 

 

Depuis dessus si vous arrivez à skis . . . aie, car il y a 22 mètres vertical. ( 7 étages )

 

Les photos de la visite de cette grotte:     La Baume nord n° 2 du Chalet-Neuf

 

Retour maintenant sur la gauche pour retrouver l'agréable trace du sommet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je franchi le petit col se situant 300 mètres avant le chalet du Mont Tendre.
Expérience faite je sais que dorénavant les conditions climatiques pourront être redoutable car je vais sortir de la forêt.

 

 

 

 

 

 

 

Les sapins sont vraiment incroyablement crépis de neige, il n'y a pas d'autres mots possible.

 

Le chalet du Mont Tendre est proche, mais malheureusement je ne pourrai pas m'y offrir mon traditionnel café.

Le Chalet du Mont Tendre  1615 m

D'ailleurs pour entrer dans le resto il faudrait sortir la pelle.

 

Je connais bien la direction du sommet, mais ayant déjà risqué de me perdre lors d'un précédent passage, je vais sagement rester sur la trace même que celle-ci part franchement trop à droite.

 

 

 

Les sapins commencent presque à ressembler à des bonhommes de neige.

 

 

 

 

 

Par moment la couche de nuage remonte de quelques mètres ce qui me donne l'espoir de visualiser le sommet quelques mètres avant d'y être.

 

Mais c'est de courte durée. 
Pourquoi aller au sommet alors qu'on n'y voit rien ?  C'est la question des non alpinistes.

 

Le voilà, ça va être grandiose. :-)

 

 

 

Je foule ce sommet pour la vingtième fois, mais probablement que c'est la visite la plus courte.

 

Une photo et départ dans l'abri à bestiaux situé 20 mètres en dessous.

 

 

 

D'abord direction plein Sud.

 

Puis virage à gauche pour trouver l'abri.

 

 

 

Le voici de face.

 

Au vu des mètres cubes de neige à l'intérieur on peut se demander si c'est vraiment abrité.

 

Du thé bouillant, un biscôme sec et un Babybel, et c'est reparti dans la tempête mais avec le vent de face.

 

 

 

 

 

 

 

Je tente quand même une trace plus directe puisque je devine le chalet du Mont Tendre.

 

Ce qui est vexant c'est que le soleil est vraiment très proche.

 

 

Le Chalet du Mont Tendre  1615 m

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis de retour dans la forêt, mes mains et mon nez vont pouvoir dégeler.

 

Pour le moment ce n'est pas vraiment du grand ski, de toutes façons l'ambiance est plutôt à la survie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ciel bleu essaye de faire une apparition, mais il faut le dire vite.

 

Entrée dans le pâturage du Pré Anselme, c'est là que réside le dernier espoir de pouvoir aligner quelques virages même que la pente est tout sauf raide.

 

Et bien tourner était possible grâce à la légèreté de la neige.

 

 

 

 

 

Quelques mètres encore à tourner entre les sapins puis ce sera la route jusqu' à Montricher.

 

 

 

Pas trop de divertissement le long de la route si ce n'est la chouette.

 

Et le refuge de la Fougère.

 

Et encore de la route passablement monotone.

 

Pas de changement notable au niveau de la visibilité au point de vue du virage pt. 977 m

 

Pour finir la route ornée de belles traces de 4x4.

 

Les bûcherons ont clairsemé des branches afin de vous ralentir avant la sortie de la forêt.

 

Et c'est l'arrivée à Montricher skis aux pieds, que du bonheur.

 

 


A voir également


Mont Tendre


Châtel


Cavités sur la commune de Montricher


Grotte à Chenuz


Bloc erratique de Montricher


Source de la Malagne


 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 24 février 2013

Publicité googl

 
 
 
 
 
 
Accueil Randonnée   Recherche
 

Auteur: