Mise à jour le samedi 28 septembre 2013

Le Sentier sécurisé de la Pointe de Drône
via son sentier sécurisé

 
               
 

  Station / village

Grand Saint-Bernard   Les autres photos  
        du Tour  
  Parking http://maps.google.ch   de la Pointe de Drône  
  Carte interactive http://map.geo.admin.ch   ->  ici  <-  
  Carte de l'itinéraire http://map.geo.admin.ch      
           
  Sites web:  topos www.sac-cas.ch      
  http://passion.montagne.over-blog.com   Voir mes photos  
  www.passionrando.fr   ci-dessous  
         
           
  Sites web:  photos www.lespius.com      
  www.fotogalerien.ch   Parcouru Le dimanche 28 août 2011  
  www.pbase.com          
      J'ai aimé On s'approche de la haute montagne.  
               
  Vidéos www.youtube.com   J'ai moins aimé Les bruits de la route.  
             
      Mon avis Joli sommet tranquille pour ceux qui ne veulent pas s'éclater les muscles.  
               
 
 

Mon point de départ est le Col du Grand Saint-Bernard.
Si je compte le nombre de site web en Français concernant ce col . . . je dirais qu'il est célèbre.
Dans le désordre: www.gsbernard.ch , www.saint-bernard.ch , www.st-bernard.ch , www.gsbernard.net , etc . .
Mon but est de quitter rapidement ce haut lieu touristique bercé par les aboiements continuels des clébards.
( je sais, on ne m'a pas obligé d'y venir )

 

La traversée

Col du Gd St-Bernard -> Grande Chenalette -> Pointe de Drône -> Fenêtre d'en Haut -> Tête de Fonteinte -> Fenêtre de Ferret -> Lac de Fenêtre
Temps effectué:                 2 heures 45
Dénivellation:      + 550 / - 500 mètres

http://map.geo.admin.ch
 
http://map.geo.admin.ch

Comme un bon touriste, je traverse le col à pied en essayant de ne pas me faire aspirer par la boutique souvenirs.

 
Mon itinéraire existe sur le panneau, mais curieusement ils ont préféré mettre en valeur les Lacs de Fenêtre.
Détails de l'indicateur sur:  www.yway.ch

Première photo de lac, celui du col, et première photo carte postale. Cette journée sera incroyable pour les photos.

 

Mon sentier part là-haut près de la bicoque au drapeau.

 
 
 
Pas de problème pour suivre le sentier, il est bien marqué.
 
 
 

Le côté Italien.

 

Le côté Suisse, avec l'hospice.

 
 
 

Mon sentier zigzag dans le versant Sud de la Grande Chenalette. . .

 

. . . puis franchit une épaule au Sud-est.

Pointe de Barasson  2963 m

C'est l'occasion de voir pour la première fois deux "géants" du coin, le Mont Vélan et le Grand Combin.

 
J'aperçois maintenant le sommet de la Grand Chenalette, première difficulté câblée.
La Grande Chenalette  2890 m

Ben oui, je ne serais pas seul.

 
Le sentier traverse un pierrier, mais il est bien balisé.
 

Sur l'épaule Sud, quelques vestiges d'une arrivée de télé. On a l'argent pour construire, mais pas pour détruire malheureusement. On dira qu'en cas de mauvais temps il serait agréable de se mettre à l'abri.

 

Je suis déjà bien monté, l'hospice devient riquiqui.

 

Je découvre pour la première fois la route versant Italien.

 

La suite câblée c'est là . . . il parait. Rien n'est visible.

La Grande Chenalette  2890 m
Maintenant c'est les "monstres" Français qui crèvent le panorama. Magnifique.
Le Mont Blanc  et  les Grandes Jorasses

Je me suis approché, mais le parcours est toujours aussi mystérieux. Ca a de la "gueule" cette petite dent.

La Grande Chenalette  2890 m

Sur ma gauche ce sera le sommet suivant, pas l'air extrême cette arête plate.

La Pointe de Drône  2949 m
Là tout est clair quoique. Est-ce pour réveiller le touriste ou pour lui faire peur?
 
La première chaîne est atteinte. Pourquoi une chaîne?
 
La suite c'est plus sport.
Pour info la photo augmente la pente pour une fois.
 
Après c'est une échelle qui malgré l'apparence est bien fixée.
 

et d'autres encore.

 
 
 
et on continue avec des chaînes.
 
 
 
 
 

depuis le sommet une petite traversée.

 
pour finir par une petite descente.
Ce petit parcours câblé est terminé. Pas long, joli, pas trop vertigineux, agréable.
 
Droit en face en contrebas, le dernier sommet projeté de la journée, la Pointe des Lacerandes.
 

Le sentier est tranquille parmi les pierriers.

 
Les nombreux cairns n'autorisent pas un égarement.
 

Premier coup d'oeil sur un des lacs de Lé que je côtoierai cette après-midi.

 
 
 La Pointe des Lacerandes  2776 m

J'avoue que je ne trouve pas très "excitant" ma traversée sur la Pointe de Drône.

La Pointe de Drône  2949 m

Même si quelques cairns sont amusants.

 

Les équipeurs locaux ont quand même trouvé la possibilité de fixer quelques ferrailles pour nous aider.

 
et un câble rouillé maintenant.
 
Quelques coups de pinceaux sans lesquels j'aurai continué tout droit.
 

Dans ce chenit de fausse arête ça n'avance pas.

La Pointe de Drône  2949 m

Ce relativement long passage me "cassait" les pieds au point d'en oublier de prendre des photos.
Je suis au sommet. C'est triste un sommet sans croix!  :-)

http://map.geo.admin.ch
Voilà d'où je viens. Impossible de se rendre compte de la distance certaine.
La Grande Chenalette  2890 m
- Au Nord-est.
Le Grand Combin  4314 m
- Au Nord-est encore.
Le Vélan  3727 m
- Au Nord.
Les Monts Telliers  2951 m
et à l'Ouest le faux sommet et son cairn.
 

- An Nord-ouest.

Les Lacs de Fenêtre
- A l'Ouest plus haut.
Le Mont Blanc  et  les Grandes Jorasses
- Au Sud-ouest.
 

Je commence la descente par l'arête Ouest. Elle est raide mais pour le moment il n'est pas possible d'évaluer sa difficulté.

 

Par bonne condition comme aujourd'hui tranquille sans les chaînes, mais avec une version mouillée ou gelée . . . bien l'équipement en place.

 

Le balisage est judicieux et facilite grandement la tâche.

 

 

 
Vu d'en dessous . . . ça à l'air moins facile.
 
Un peu de ferraille encore.
 
 
 
Un ressaut câblé.
 

Et cette fois ils sont visibles les trois . . . les fameux Lacs de Fenêtre véritable piège à touristes mais tellement beaux.

 
Un petit coude à gauche, et ça continue en direction des fenêtres d'en Haut et de Ferret.
 
Facile mais raide.
 
A gauche c'est bien.
 
Mais à droite avec les Lacs . . .
 
Mais je suis quand même le tas de cailloux.
 

Quelques petits passages un peu plus raides que les autres, mais là encore par temps sec pas de stress.

 
Et j'arrive au premier Col . . . euh je voulais dire à la première fenêtre, la Fenêtre d'en Haut.
http://map.geo.admin.ch

Je me retourne pour voir d'où je viens . . . joli.

La Pointe de Drône  2949 m

Alors que je pourrai simplement descendre à droite en direction des Lacs, j'ai choisi de remonter en direction de la Fenêtre de Ferret, simplement parce que c'est le Col le plus connu et que je n'y suis jamais allé.
Je ne le regrette pas car les couleurs des pierres sont fantastiques par moment.

 
 
 
Au passage je visite la Tête de Fonteinte, juste pour ma collection
http://map.geo.admin.ch
Vu d'ici la Pointe de Drône ressemble vraiment à une pointe.
La Pointe de Drône  2949 m
 J'ai en point de mire mon sommet suivant, les Mont Telliers.
 

Les pierriers de la face Nord de cette Tête de Fonteinte paraissent vraiment très blanc. Je vais vérifier ceci plus tard.

 
Ceux de la Fenêtre de Ferret sont oranges.
 

J'essaye de trouver le chemin de la Fenêtre de Ferret. En fait il n'y a pas de balisage il faut trouver des traces.

 
 
La Tête de Fonteinte  2775 m
Voici le type de trace qu'il faut suivre.
 
Egalement à travers de gros péleux.
 
 
Les Grandes Jorasses  4208m
 
 Les Monts Telliers  2951 m
Je suis à la célèbre Fenêtre de Ferret, souvent parcourue lors de la Haute Route.
Détails de l'indicateur sur:  www.yway.ch
La descente que je viens d'effectuer, c'est là à travers. Pas génial mais pas dangereux.
 
Je ne suis plus seul . . . réputation du Col oblige.
 
Suite, droit en bas direction lacs.
 
 
 
 
 

Comme vous pouvez imaginer avec ces photos, je suis totalement scotché par ces merveilleuses teintes de pierriers.

 
 
 
Tiens . . . je n'avais même pas vu le touriste en prenant la photo. C'est grave docteur?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Tête de Fonteinte  2775 m

Remarques / Conclusion

- Itinéraire court possible dans une demi-journée.

- L'équipement a été pensé pour personnes peu entraînées aux difficultés.

- Par bonne condition, aucun problème.

- Pas très vertigineux, mais il ne faut quand même pas s'encoubler.

- Pas de broche de type queue de cochon de via ferrata. En cas d'encordement le chef de cordée doit retenir seul la cordée.

- Ce parcours fait partie du livre "via ferrata de Suisse", mais ce n'en est pas une. Il s'agit clairement d'un sentier sécurisé. Baudrier, longes et casques ne sont pas nécessaire.

 

Joli sommet tranquille pour ceux qui ne veulent pas s'éclater les muscles.

 

 

Randonnée effectuée en solitaire le dimanche 28 août 2011

Publicité google non sélectionnée par mes soins.
 

.

 

         
Auteur: